Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 795
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Riccardo Finacci Núñez » 06 juil. 2017, 22:48

Règles :

Ce débat compte pour toutes les élections, les indépendants qui ne se présentent que pour les mairies ou provinces sont donc conviés.
Maximum 12 interventions par parti ou tendance idéologique, le nombre d'intervenants n'est pas limité
Les journalistes neutres sont autorisés à intervenir.
Pas plus de 250 mots par message, sinon il ne compte pas. Comme il n'y a pas encore de compteur sur le forum, celui-ci fera foi : http://www.compteurdelettres.com/mots.html
Interdiction qu'une liste poste deux fois de suite
Les journalistes ne sont soumis à aucune limite de mots ou d'interventions
Interdiction d'éditer son message

- Début du débat : Vendredi 7 juillet
- Fin du débat : Lundi 10 juillet

Les messages postés avant ou après les dates d'ouverture ne comptent pas

Un 2e débat sur un autre thème débutera mardi 11 juillet.



Avatar du membre
Esteban Belmonte
Vice-gouverneur
Messages : 53
Enregistré le : 15 juin 2017, 22:00

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Esteban Belmonte » 07 juil. 2017, 01:25

Liste du CUL :

Bon ben, bonjour à tous ! Je me lance, hein, puisque tout le monde a l'air un peu timide ! C'va être compliqué de parler de tout en si peu de temps ! Alors j'vais commencer par la "défonce nationale". Je parle pas des salles de shoot, pas encore, mais des mecs en treillis.

Au CUL, nous pensons que faire la guerre, c'est faire une belle connerie. Franchement, si on regarde d'plus près, on est la seule espèce sur Terre à se massacrer. Et pourquoi ? Ben parce qu'les pays jouent à la surenchère militaire. Et vas-y qu'j'te vends des avions par-ci, que je te mets un p'tit missile gros calibre par-là.

Pis ça finit par des gars en treillis, qui se regardent en chien de faïence sur une ligne de front et qui finissent par s'entretuer. On veut pas d'ça pour nos enfants ! Au CUL, nous proposons donc de dissoudre et supprimer l'armée. On sauve la vie des mecs en treillis et on tend la main au monde. On leur fait passer le message suivant : on préfère l'amour à la guerre. V'là not'point d'vue.

Nous voulons aussi démanteler nos armes. Y'a mieux à faire avec le mal-être, la pauvreté et la planète qui va mal, que de pourrir not'karma en vendant des flingues et des chars ! Nous n'voulons plus être des vendeurs de larmes !



Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 496
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Karl Lacroix-Hanke » 07 juil. 2017, 01:35

Liste de l'ADF :

Bonjour.

Je ne veux pas paraitre désagréable d'entrée de débat, Monsieur Belmonte, mais je m'interroge quand même un peu sur ce qu'il va advenir de votre karma lorsque nous serons attaqués par un ennemi. La Frôce n'est malheureusement pas amie avec tout le monde. Et tout le monde n'a pas les mêmes motivations d'amour que vous.

Pendant des années l'ADF a soutenu une position quelque peu naïve sur la question de l'armée. La guerre contre le Soudan nous a fait réfléchir. Elle a démontré que nous avions besoin d'elle, pour nous protéger.

Ce que nous proposons est à l'inverse de ce que vous voulez faire. Nous pensons qu'il faut maintenir l'armée et qu'il faut lui donner les moyens. Nous proposons de faire un audit pour avoir un état des lieux précis. En fonction des conclusions de cet audit, nous verrons les forces et les faiblesses et nous seront à même d'agir de façon ciblée et efficace.

Avoir une armée puissante est le plus sûr moyen de répondre à notre désir de paix. Les pays belliqueux y réfléchiront à deux fois avant de songer à nous attaquer et nous permettons également à nos citoyens de bénéficier de la sécurité qui leur est dûe. Il faut éviter de jouer les apprentis sorciers, on ne badine pas avec la vie d'innocents qui n'ont rien demandé et que vous laisseriez à la portée d'assaillants potentiels !



Avatar du membre
Robert de Saint-Jullis
Electeur
Messages : 27
Enregistré le : 01 juil. 2017, 11:01

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Robert de Saint-Jullis » 07 juil. 2017, 08:50

Liste du MPD:

Mesdames, Messieurs, Bonjour.

Ce débat sur la Défense Nationale est très important. Le monde actuel fait face à une évolution majeure en matière géopolitique, sécuritaire. Le monde est plus instable et de nouveaux enjeux, humanitaires et climatiques, apparaissent. C'est pourquoi l'Armée Frôceuse doit être préservée et ses missions réadaptées aux enjeux du monde du XXIème siècle.

Monsieur Belmonte nous parle de supprimer l'Armée. Ce serait une erreur fondamentale. Au-delà de la question militaire et du "faites l'amour, pas la guerre", unique argument du CUL, j'aimerais poser la question suivante: Hormis l'Armée, quelle structure possède les moyens humains, financiers et matériel pour répondre à une crise humanitaire, environnementale et catastrophe naturelle? Personne.

Ces trois points que je soulève sont trois risques, trois bouleversements majeurs qui vont s'accentuer dans les prochaines décennies. L'Etat ne peut pas, sérieusement, se couper un bras en démantelant l'Armée.

Au contraire, le MPD se propose de défendre notre Armée, d'en sécuriser le budget et d'intégrer les nouvelles missions et les nouveaux enjeux. Une nouvelle stratégie de défense doit être établie pour répondre aux nouvelles menaces, terroristes et cybercriminalité. Ce doit être l'objet d'un Livre blanc qui ancrera ces nouvelles stratégies dans le long-terme.

L'Etat se doit de défendre le lien Armée-Nation, c'est pourquoi nous souhaitons, en plus du SMV et du SRV, imposer trois mois de service, Militaire ou Républicain, obligatoire pour tous les jeunes entre 16 et 20 ans.



Avatar du membre
Léo Dowranl
Messages : 339
Enregistré le : 15 juin 2017, 22:35

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Léo Dowranl » 07 juil. 2017, 09:51

Bonjour à tous,

Sans aller jusqu'au démantèlement comme semble le proposer le CUL, il faudrait éviter tout de même de se mettre des œillères de chaque côté.

En rapport avec cela, je soulève un point sous-entendu par monsieur Belmonte sur la vente et l'achat des armes. Si on regarde les rapports fournis par Amnesty International, on peut observer que des pays comme la Chine ou les États-Unis fournissent des armes à des pays ne respectant pas les droits de l'Homme ou dans des régions où des conflits ont lieu. Nous devons avoir une totale transparence et une éthique sur la politique de ventes d'arme à la fois en rendant publique nos ventes, en ne fournissant aucune armes aux pays par des embargos décrétés par les Nations unies, et même en allant plus loin : en ne fournissant aucune arme à des pays ne respectant pas les droits de l'Homme. Sans démanteler l'armée, il ne faut pas participer à l'embrasement de certaines régions du monde.

Et je rappel à ceux qui l'auraient oublié que nous ne sommes pas seul : nous faisons partis de l'ONU, du CIPNA, et de l'OMLT. Si nous devons penser notre défense, c'est de manière diplomatique, notamment concernant le terrorisme. Nous devons être en pleine coopération sur les services de renseignement et même négocier de nouveaux traités de coopération avec nos voisins comme le Maroc ou l'Espagne, et moderniser notre lutte contre le crime organisé.



Gouverneur de la Province de Tyrsènie

Secrétaire Général de l'UPP

Député Fédéral


Avatar du membre
Alessandra Ansaldi
Chancelier Suprême
Messages : 222
Enregistré le : 15 juin 2017, 22:08

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Alessandra Ansaldi » 07 juil. 2017, 11:59

Liste LISP :

Je rejoins monsieur Saint-Jullis sur le fait que notre patrie a besoin d'une armée bien dotée et bien préparée, dans le contexte actuel, nous désarmer, ce serait déjà perdre en crédibilité à l'international, avoir une force de projection pour défendre nos intérêts est crucial, si on considère que diplomatiquement la France pèse plus que les autres pays européens malgré une économie amorphe, c'est parce qu'elle dispose d'une telle force.

S'armer, c'est défendre le prestige de la Frôce, mais c'est aussi une mesure de prévention forte, personne ne viendra agresser un pays qui peut répondre par une pluie de feu, le dernier pays qui a commis une telle folie est le Soudan, et je pense que cet exemple inspirera la peur chez nos ennemis.

L'armée, ce n'est pas que l'agression, ce sont aussi des missions humanitaires et la charge de gérer le service militaire adapté qui est une alternative à la prison ouverte aux jeunes délinquants. C'est là notre principale divergence avec monsieur Saint-Jullis sur le sujet, le service militaire obligatoire ferait perdre de sa force à cette sanction alternative qui a ramené de nombreux jeunes dans le droit chemin.



Avatar du membre
Aritz Alves Alarcón
Vice-gouverneur
Messages : 425
Enregistré le : 14 juin 2017, 01:01

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Aritz Alves Alarcón » 07 juil. 2017, 19:10

Liste RPL :

Il est quand-même amusant que lorsqu'il est question de sécurité, le sujet de l'armée soit spontanément abordé. Ceci est assez caractéristique de l'omniprésence de l'État et de son autorité excessive dans nos pensées. L'armée est un des outils ultimes de l'État dans son entreprise liberticide.

Au RPL, nous assumons la position qui est celle de vouloir renverser l'État paternaliste et autoritaire. Notre armée, à l'instar de celles de nos voisins, n'est en rien un outil de défense de l'intégrité des citoyens. Les milices armées de la Frôce poursuivent avant tout un objectif d'impérialisme et d'occupation à l'étranger d'une part, et de moralisation excessive et abusive sur notre territoire d'autre part. Par exemple, nous refusons de défendre l'idée reçue selon laquelle l'armée serait le véhicule d'une bonne morale par le biais de l'autorité qu'elle représente. Au contraire, nous la considérons, telle qu'elle est, comme un poids pour les libertés individuelles.

M. Belmonte l'a dit à sa façon : avant de bêtement utiliser la force à des fins malhonnêtes, il nous faut faire un travail sur notre société. Ce qui génère la frustration et l'envie de nuire à autrui, c'est avant tout l'absence réelle d'individualisme au sein de notre société. Un individu disposant de l'ensemble de ses libertés individuelles s'émancipe automatiquement, et ne ressent plus le besoin de porter atteinte aux autres.




Avatar du membre
Alessandra Ansaldi
Chancelier Suprême
Messages : 222
Enregistré le : 15 juin 2017, 22:08

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Alessandra Ansaldi » 08 juil. 2017, 02:12

Plus de 95 % des sites archéologiques présentent un taux de mortalité beaucoup plus haut que l'Europe du début du XXe siècle avec ses 2 guerres mondiales. On parle pourtant d'une époque sans État.

Si la justice s'est mise en place ce n'est pas par masochisme mais car les dirigeants étaient las de voir leurs meilleurs hommes tomber les uns après les autres suite à des vendettas interminables.
Une société cohérente nait d'un contrat social qui porte des droits et des devoirs, l'individualisme forcené, c'est la jungle.

La LISP garantira l'ordre nécessaire à former ce contrat social, et l'ordre passe par la maitrise de nos frontières.

Accepter un flot d'immigrés, c'est paupériser nos travailleurs avec une concurrence à bas coût et ajouter de la pauvreté à la pauvreté déjà présente dans nos quartiers défavorisés, donc ajouter de l'insécurité. Il devient urgent d'agir avec fermeté, mais avec dignité et humanité.

Ainsi s'il nous semble évident de ne pas remettre en cause le principe d'asile politique qui est une base des relations internationales et un marqueur d'humanisme, nous devons réduire de manière conséquente les quotas pour les autres types d'immigration.

De plus, la cohésion sociale veut que l'effort d'intégration appartienne aux immigrés, ainsi nous exigerons que chaque immigré apprenne une langue officielle de notre pays pour conserver le droit d'y demeurer.



Avatar du membre
Aritz Alves Alarcón
Vice-gouverneur
Messages : 425
Enregistré le : 14 juin 2017, 01:01

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Aritz Alves Alarcón » 08 juil. 2017, 13:05

Liste RPL :

L'imperméabilisation des frontières, voici encore l'un des mythes idéologiques les plus fougueusement défendus par les partisans d'un État autoritaire et intimidant qui souhaite à tout prix se protéger de ce qu'il considère à tort comme une menace. L'idée selon laquelle fermer les frontières pourrait réellement limiter les flux migratoires est fausse, voire criminelle. À cause de cette fameuse fermeture initiée par nos différents voisins, les déplacements de populations qui fuient la violence sont devenus dangereux et précaires, faisant de la Méditerranée un véritable cimetière maritime.

Si le mythe de l'étranger qui vient prendre le travail des nationaux a la dent dure, il convient de le combattre. Ce raisonnement primairement nationaliste omet qu'en général, les migrants installés en Frôce acceptent des emplois extrêmement précaires que peu de Frôceux sont disposés eux-mêmes à envisager. Au vu des conditions de travail qu'on leur propose, l'emploi des migrants aujourd'hui est un véritable dumping social, une forme délocalisation inversée.

Arrêtons deux minutes avec ces aphorismes nationalistes dont le seul but est de promouvoir un État puissant et liberticide. Au RPL, nous pensons que la liberté de circulation est un droit universel, et supprimerons l'ensemble des contrôles aux frontières. Nous estimons aussi que donner une situation régulière auxdits migrants permettra de remettre l'hospitalité au centre de notre société : par exemple, un tissu associatif dense capable d’organiser l’accueil des étrangers et aider leur insertion, des villes qui créent de meilleures conditions de logement.




Avatar du membre
Paolo Valbonesi
Messages : 458
Enregistré le : 17 juin 2017, 13:33
Localisation : Casarastra, Catalogne

Re: Elections générales 88 : Débat sur la sécurité

Message par Paolo Valbonesi » 08 juil. 2017, 14:33

Liste ADF :
Il n’y a rien d’amusant à ce que le sujet de l’armée soit abordé ici. Il s’agit de livrer notre vision sur la sécurité intérieure et extérieure de notre Etat. Quant à la question de l’usage de la force par l’Etat, qui ne constitue rien d’autre qu’un monopole légitime, il me semble effectivement bien plus raisonnable de le réserver aux autorités plutôt qu’à la population. N’est-ce pas là le propre d’une civilisation avancée ?

Vos assertions sur l’Etat liberticide ne sont décidément pas raisonnables dans le cadre d’un débat pragmatique M. Alves Alarcon. Croyez-vous sincèrement qu’un militaire frôceux porte atteinte aux libertés individuelles de nos concitoyens ? Je crois pour ma part que nos militaires participent à la protection de notre démocratie et à la sauvegarde de nos libertés individuelles comme dans n’importe quel Etat de droit. A ce titre ils bénéficient de notre soutien, sans réserve.

L’ouverture totale des frontières n’est évidemment pas souhaitable et l’ADF s’y oppose par esprit de responsabilité vis à vis de nos concitoyens et de nos partenaires européens et méditerranéens. Si la protection de ceux qui fuient la misère est une nécessité et un impératif moral, déstabiliser ainsi des Etats-Nations tant sur le plan sécuritaire qu’économique n’est évidemment pas souhaitable. Accueillir des migrants et des réfugiés est une action noble lorsque celle ci s’effectue dans des conditions décentes. Nous poursuivrons une politique d’accueil et de générosité dans la mesure de nos moyens, sans excès ni faux espoirs.



Jeune retraité de la vie publique


Verrouillé

Retourner vers « Commission Electorale »