Section UPP d'Antsiranana

Ville réelle : Antsiranana
Population : 115 015 habitants
Orientations politiques : Libéraux / Régionalistes / Conservateurs
Répondre
Avatar du membre
Julien Citron
Ministre fédéral
Messages : 783
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36
Localisation : Aspen, Ministère du Budget Fédéral

Section UPP d'Antsiranana

Message par Julien Citron » 05 juil. 2017, 21:31

Julian Citron venait d'arriver à l'aéroport international de Libertalia. Après plus de 8 heures d'avion, il était enfin heureux de poser un pied au sol. Un petit comité d'accueil du parti se tenait dans le hall. Il salua tout le monde et se dirigea vers les taxis qui étaient affrétés pour l'occasion.

Monsieur Citron, bienvenue à Antsiranana. Avant de rejoindre votre QG, nous allons vous faire visiter la ville.

Les paysages étaient saisissants et emplis de beauté. La faune et la flore étaient si abondantes que la nature semblait maîtresse des lieux. Il passèrent au coeur de la ville et Julian ne pu s'empêcher d'admirer la variété des couleurs sur les maisons.

[ image externe ]

Il posa ses affaires au QG et se mit à remplir son agenda et voulait que sa campagne prennent la forme d'un tour de la province.

Jeudi 6: Marché de Libertalia
Meeting au stade municipal

Vendredi 7: Visite du centre-ville de Libertalia.
Visite des bidonvilles.

Samedi 8: Départ pour Amaki
Modifié en dernier par Julien Citron le 18 juil. 2017, 15:38, modifié 2 fois.


Ministre Fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral

Maire d'Etchegorda


Avatar du membre
Julien Citron
Ministre fédéral
Messages : 783
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36
Localisation : Aspen, Ministère du Budget Fédéral

Re: QG de campagne Julien Citron

Message par Julien Citron » 07 juil. 2017, 19:17

Visite des bidonvilles de Libertalia


Image

Julien tenait à voir la situation de pauvreté dans la capitale d'Antsiranana et ce qu'il vit le laissa stupéfait et mal à l'aise.
Si les habitants de la province n'étaient pas les plus précaires du monde, la pauvreté était rampante et il devrait en faire un combat s'il était élu gouverneur.
Il voyait un enfant qui fouillait les déchets par ci et un mère qui étendait son linge sur une frêle structure vulnérable au vent par là.
Antsiranana était bel et bien une province à mille lieux de la richesse de la Métropole et il prit conscience du caractère spécial de ce territoire d'outre-mer.
Le candidat rejoignit une sorte de place qui pouvait accueillir du monde et il vit qu'il était attendu par près d'un millier de curieux. Un militant le poussa à prendre la parole alors qu'il croisait le regard d'un enfant chétif.


Bonjour à tous !
Je sais que votre situation vous amène à penser que la Métropole n'a que faire de votre situation. Le gouvernement se situe à plusieurs milliers de kilomètres et ses préoccupations vous semblent ailleurs. Ce sentiment peut expliquer la force des régionalistes ici en Antsiranana mais je voulais vous voir pour vous apporter un message d'espoir.
Non, Antsiranana n'est pas une région à la marge de la Frôce et oui vous êtes des citoyens frôceux comme ceux de la Métropole. Comme le sud de l'île de Madagascar vous êtes dans un situation bien fragile mais notre pays a de quoi développer de nouvelles infrastructures pour le bien commun. En tant que Gouverneur je lancerai des Etats Généraux à Antsiranana pour que chaque corps de la société civile apporte ses revendications. Chaque enfant d'Antsiranana doit avoir la capacité de se rendre à l'école, de vivre dans une maison salubre, d'accéder aux soins en tout instant. Les ménages doivent pouvoir vivre correctement avec les salaires des deux parents.
Les populations des quartiers insalubres et des bidonvilles ne doivent pas rester à l'abandon et seront encadrés par des médiateurs chargés de rapporter les besoins locaux.
Dans un pays comme le notre, c'est inacceptable que le sous-développement soit la norme. Que ce soit ici ou même en Métropole.
Si je suis élu Gouverneur, le gouvernement devra participer avec les autorités provinciales à l'élaboration d'un Plan d'Action pour le Développement après la tenue des Etats Généraux.
Je suis déterminé à agir et faire valoir les droits de la population d'Antsiranana qui doit avoir les moyens de s'administrer en toute autonomie de l'Etat Frôceux. Je chercherai enfin à sensibiliser Sa Majesté l'Imperatore Vittorio pour qu'il s'engage à combattre le sous-développement de la province.
Vive l'Etat Frôceux, vive l'Imperatore !


Julien fut applaudi par les spectateurs. Un enfant lui demande même à sa grande surprise un autographe qu'il signa tout ému.
La charge de gouverneur d'Antsiranana promettait d'être la plus originale de toutes les charges de gouverneurs...


Ministre Fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral

Maire d'Etchegorda


Avatar du membre
Julien Citron
Ministre fédéral
Messages : 783
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36
Localisation : Aspen, Ministère du Budget Fédéral

Re: Section UPP d'Antsiranana

Message par Julien Citron » 18 juil. 2017, 16:02

Après la campagne des provinciales qui avait vu la liste UPP se placer 4ème avec un score honorable de 13,75%, Julien Citron avait décidé avec ses équipes de transformer le QG de campagne en section permanente de l'UPP pour la province. Il présidait alors la cérémonie d'inauguration en présence de journalistes.

Image

Mes chers amis, il est vrai que nous partions sur une terre dévolue à d'autres courants idéologiques que le notre mais avec notre campagne nous avons su nous implanter et obtenir 23 députés provinciaux. Nous continuerons à nous montrer sur la voie publique, à tenir des stands sur les marchés pour que les gens nous voient.
Nous serons une force d'opposition à Julia Blum avec le MARR que nous soutiendrons pendant ce mandat pour marquer une opposition forte.
Je vous propose donc d'inaugurer une nouvelle étape de notre aventure dont l'objectif à terme est bien évidemment de remporter la province.
Lors de l'élection du gouverneur, nous avons fait le choix de nous retirer afin de joindre nos voix à celle du MARR sur la candidature de Fanilo Nomenjanahary.
Notre soutien n'est pas une reddition car nous comptons bien reprendre le combat électoral le moment venu, mais lorsque l'heure n'est pas aux élections, il faut savoir prendre ses responsabilités et agir pour l'intérêt général.
Nous ne voulions pas faire cavalier seul de notre côté car cette province mérite mieux que des batailles d'égo. Nos députés sauront agir pour défendre les Malagasy.
Certains nous soupçonnerons probablement de flirter avec le communisme et le républicanisme, je veux que vous sachiez qu'à mes yeux ce ne sont pas des gros mots. Je me revendique socialiste, écologiste et humaniste et j'ai bien plus en commun avec les communistes qu'avec les centristes et les libéraux du RPL. Concernant le républicanisme, je ne suis pas particulièrement républicain car j'apprécie notre régime impérial, mais je ne serai pas un fanatique défenseur de ce dernier. Je me définirai donc comme un pro-empire mais avec de la sympathie envers les Républicains.
J'ai la prétention d'incarner une gauche socialiste compatible avec les communistes au sein de l'UPP mais je rejette toute forme d'extrémisme, de nationalisme exacerbé et de violence.

Bien, je déclare ouverte la section de l'Union Pour le Progrès d'Antsiranana !


Ministre Fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral

Maire d'Etchegorda


Avatar du membre
Julien Citron
Ministre fédéral
Messages : 783
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36
Localisation : Aspen, Ministère du Budget Fédéral

Re: Section UPP d'Antsiranana

Message par Julien Citron » 02 août 2017, 23:38

Julien revenait de l'Assemblée provinciale et semblait en colère. Ses propositions concernant l'avenir d'Antsiranana avaient été rejetées sans examen par la Gouverneur qui n'était aucunement décidée à écouter l'opposition et le cri d'alarme des Malagasy.
Il entra dans son bureau, se fit couler un café et alluma le téléviseur, café à la main. Alors que le son de la télé commença à envelopper la pièce, il eut une idée pour se faire entendre par l'opinion puisque le gouvernement provincial le refusait. Il appela sa secrétaire pour qu'elle fasse venir en urgence son équipe pour une réunion extraordinaire. Lorsque tout le monde arriva il était 1h30 du matin.


-Les amis, je vous réunis parce que j'ai eu l'idée d'organiser quelque chose pour faire porter la voix des Malagasy en quête de justice sociale et de reconnaissance par l'Etat fédéral. Nous allons donc appeler à un grand rassemblement populaire ce week-end à Libertalia pour appeler la Gouverneur à se saisir du projet de réforme constitutionnelle que je lui ai soumis avec le soutien de Nomenjanahary.
Nous ne sommes pas des régionalistes mais nous souhaitons une autonomie accrue pour Antsiranana, que les choses soient claires.
Il nous faut affréter des bus dans toutes les grandes villes de la province, produire des affiches appelant au rassemblement, inonder les réseaux sociaux. Je propose la date du 6 août, ce qui nous laisse du temps pour communiquer et trouver le soutien des régionalistes que nous devrions inviter.


L'équipe semblait emballée par l'idée et commença à s'activer pour organiser l'évènement.

-Il faut évidemment demander l'autorisation de manifester et donc d'occuper la voie publique à la mairie de Libertalia. Ce n'est qu'une formalité évidemment.

Les préparatifs se poursuivirent toute la nuit, jusqu'au petit matin, puis tout le monde rentra se coucher.


Ministre Fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral

Maire d'Etchegorda


Avatar du membre
Julien Citron
Ministre fédéral
Messages : 783
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36
Localisation : Aspen, Ministère du Budget Fédéral

Re: Section UPP d'Antsiranana

Message par Julien Citron » 03 août 2017, 23:48

Les militants UPP d'Antsiranana collèrent sur les murs de toutes les grandes villes de la province l'affiche suivante:

Image


Ministre Fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral

Maire d'Etchegorda


Avatar du membre
Julien Citron
Ministre fédéral
Messages : 783
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36
Localisation : Aspen, Ministère du Budget Fédéral

Re: Section UPP d'Antsiranana

Message par Julien Citron » 01 sept. 2017, 12:15

Conférence de Presse à la section UPP d'Antsiranana

Julien avait convoqué la presse locale pour révéler ses intentions concernant les élections provinciales d'Antsiranana.

Image

Mesdames et Messieurs les journalistes, merci d'avoir répondu à mon invitation !

Je vous ai convoqué pour faire part aux Malagasy de mes intentions concernant les prochaines élections provinciales.
Au cours de ce mandat j'ai eu l'immense honneur de représenter les citoyens de cette province. Le mandat écoulé a permis de grandes avancées pour la province et je salue le travail de gouvernement provincial avec qui nous avons d'ailleurs pu travailler dans d'excellentes conditions. Je tiens à souligner la capacité d'écoute de Julia Blum qui a su faire preuve d'un sens admirable du respect de l'opposition sur la seconde moitié du mandat, tirant ainsi un trait sur des débuts houleux.
Lors de cette année écoulée, j'ai eu de la sympathie pour les régionalistes et voilà qu'on m'a vite accusé de soutenir l'indépendance d'Antsiranana et de soutenir des terroristes. Ces allégations m'ont beaucoup blessé car jamais je n'apporterai la moindre once de soutien à des brutes armées dont la gâchette et les cargaisons de TNT sont les seuls arguments. Les régionalistes de Fanilo Nomenjanahary sont tout à fait respectables et je continuerai à travailler avec eux si l'occasion m'en est donné.
Le travail de notre groupe a permis de mettre en place une loi inédite pour le droit des femmes et l'égalité de tous les couples devant la loi. Par cette loi, Antsiranana est l'une des provinces les plus tolérantes et ouverte de Frôce. Je ne souhaite pas m'attribuer la paternité seul car le soutien de Louis Barthélémy et Julia Blum ont été décisifs.
J'ai été heureux de défendre avec passion les Malagasy pendant ce mandat mais malheureusement je ne pense pas que les conditions soient réunies pour que je me porte à nouveau candidat. Si le gouvernement provincial actuel a contribué à faire avancer les choses, je reste convaincu qu'Antsiranana a besoin de gauche et d'être plus incisif quant à son accession à un statut spécial que je ne cesserai jamais de défendre, élu à Antsiranana ou non. Mon parti ne pourra jamais remporter la province seul car les Malagasy accordent plus d'importance à la gauche radicale et régionaliste. Je ne suis personnellement pas incompatible avec cette frange de la Gauche et j'annonce solennellement devant vous, que je retire ma candidature en faveur du MARR et que j'appelle mes électeurs à soutenir le MARR aux prochaines élections. Une coalition régionalistes-MARR est possible et nous devons faire le nécessaire pour qu'elle voit le jour afin qu'un programme de Gauche s'applique et que les démarches en faveur de l'établissement de la République Fédérée d'Antsiranana voit le jour. Trop d'humiliations ont eu lieu au cours de la ratification pénible mais indispensable de l'accord fédéral pour Antsiranana.
Vous l'avez compris, je rentre donc en métropole mais cette province restera à jamais dans mon coeur. J'ai beaucoup appris au contact des Malagasy et je n'oublierai jamais l'accueil chaleureux de la population locale. La Frôce a de la chance de compter ce peuple en son sein et nous devons le chérir autant que nous chérissons nos enfants. Antsiranana doit définitivement gagner le respect de la Métropole et je m'attacherai à atteindre cet objectif au cours du futur de ma carrière politique.


Ministre Fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral

Maire d'Etchegorda


Répondre

Retourner vers « Libertalia - Capitale »