Place de la Seigneurie

Ville réelle : Florence
Population : 374 196 habitants
Orientations politiques : Libertarianisme / Socialisme / Conservatisme
Répondre
Avatar du membre
Teodore Lazarsky
Messages : 125
Enregistré le : 21 juin 2017, 23:23

Place de la Seigneurie

Message par Teodore Lazarsky » 05 juil. 2017, 17:47

Image Frôce
Photo de la grande place d'Assolac en face de la mairie



Avatar du membre
Julien Citron
Ministre fédéral
Messages : 810
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36
Localisation : Aspen, Ministère du Budget Fédéral

Re: Place de la Seigneurie

Message par Julien Citron » 22 sept. 2017, 19:32

A l'annonce de la victoire de Léo Dowranl à l'élection du gouverneur, les militants UPP d'Assolac et les sympathisants de l'UPP se réunirent sur la place. Une scène fut dressée à la hâte avec un micro et une sonorisation tandis que les militants ouvraient des stands de nourriture.
Alors que la foule était rassemblée, Julien alla à la rencontre des gens présents et les salua. Victor et Philippe étaient à ses côtés et faisaient de même. Le service de protection du Vice-Chancelier prenait en charge le déplacement et affichait une vigilance accrue. Julien trouvait comme à son habitude le service d'ordre très fatiguant mais le gardait pour lui.

Alors que Julien progressait dans l'allée dégagée par le service d'ordre, une femme fit tomber son téléphone portable qui glissa jusqu'aux pied du ministre fédéral. Il eut alors le réflexe de se pencher pour le ramasser et le donner à sa propriétaire mais un agent le dissuada et lui somma de poursuivre sa route. Cette fois-ci il explosa.


Écoutez, je crois qu'il n'y a aucun danger imminent, laissez-nous respirer un peu !

Julien exécuta l'action qu'il avait entamée et rendit le téléphone à la dame, l'écran brisé. Le cortège poursuivit son chemin vers la scène. Le jeune ministre était le premier intervenant et monta sur la scène. Il adressa un regard noir à l'agent de sécurité qu'il avait sermonné puis détourna le regard vers la foule.

Mes chers amis,

Nous sommes ici rassemblés pour célébrer l'élection de Léo Dowranl comme Gouverneur de Tyrsénie. Si je devais faire un commentaire succinct je dirais: Vous avez de la chance !
Léo est un pilier de notre parti, c'est lui qui a le plus contribué à l'élaboration de notre programme fédéral, c'est en quelque sorte notre idéologue et donc une source d'inspiration très importante pour l'action que nous allons mener Victor, Philippe et moi au sein du gouvernement. La démocratie participative est une de ses valeur clé comme l'a montré son récent arrêté sur le tirage au sort de citoyens au sein du conseil municipal. Il s'est aussi fait grand défenseur de la justice des mineurs à l'échelle provinciale mais aussi fédérale avec une proposition de loi qui a été adoptée. Son tempérament de sagesse sera un atout pour administrer cette province très mouvementée qu'est la Tyrsénie.
Il succède ainsi à Claude Morvan que l'histoire retiendra comme premier gouverneur de la Tyrsénie. Je sais à quel point nos relations ont été tumultueuses avec lui mais aujourd'hui j'ai envie de le réhabiliter.


L'annonce eu un effet de surprise dans la foule. Tout le monde se regarda avec de grands yeux ronds.

Non chers amis, ne participons pas à ce jeu indigne qui a consisté à démolir littéralement un homme qui a assumé ses fonctions avec panache. Nous ne sommes pas d'accord avec des points entiers de son action qui ont parfois engendré de fortes polémiques dont l'une a provoqué sa chute mais la province hérite d'une situation budgétaire assainie et solide. On ne reconnaît pas à un homme politique sa grandeur en s'attardant sur ses bonnes et ses mauvaises actions, non, on reconnaît un grand homme politique dans sa capacité à prendre des décisions difficiles, dussent-elles engendrer d'importants sacrifices. Un grand homme se distingue par l'art de s'exprimer, le pragmatisme, la liberté de son esprit et son courage. Claude Morvan réunit ces conditions et restera à mes yeux comme un homme de conviction qui a su tenir sa route sans dévier face à l'adversité jusqu'à l'issue qu'on lui connaît. Je me devais de lui rendre hommage car le sort qui lui est réservé depuis le début de la campagne est affligeant. Ne rentrez pas dans la démarche anti-Morvan, l'UPP est au-dessus de cela et notre devoir est de saluer un Homme avec un grand H qui a mis la Tyrsénie sur les rails pour des années entières. Il est homme de Gauche, différente de la notre certes, mais de la Gauche tout de même.
Le fait que son successeur soit Léo est une excellente chose car il saura tirer profit de la bonne conjoncture pour appliquer son programme. Ne soyez pas rancuniers et allez de l'avant !
Je vous remercie.


Julien céda sa place après des applaudissements plutôt nourris.


Ministre Fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral

Ministre Catalan de l’Économie et du Travail

Maire d'Etchegorda


Répondre

Retourner vers « Assolac »