Nous sommes sous la IXème législature. Période de jeu : 01/04/098 au 30/09/099.
Bienvenue en Frôce !

Image

Les personnages clés :
Exécutif Fédéral :

IMPERATORE
CHANCELIER SUPRÊME
VICE-CHANCELIER
MINISTRE FÉDÉRAL
MINISTRE FÉDÉRAL
Image
Image
Image
Image
Image
Vittorio di Savoia-Carignano
Apollon Haros
(Coopération Inter-Provinciale, Diplomatie et Défense)
Valentin Ravolo
(Santé et Protection Sociale)
Lucia Petchkine
(Justice, Renseignement et Institutions)
Romane Macé
(Politique Monétaire et Budget Fédéral)

Exécutif Provincial :


GOUVERNEURE D'ANTSIRANANA
GOUVERNEURE DE CATALOGNE
GOUVERNEURE DE SEPTIMANIE
GOUVERNEUR DE TRANSALPIE
GOUVERNEURE DE TYRSÈNIE
Image
Image
Image
Image
Image
Saroy Fahendrena
Lucia Petchkine
Marina Giannopoulou
Vincent De Salvo
Aurore Lacroix-Valmont

Autres :


PRÉSIDENT DE L'ASSEMBLÉE FÉDÉRALE
PRÉSIDENT DE LA COUR SUPRÊME
PROCUREUR GÉNÉRAL
NÉGOCIATEUR IMPÉRIAL
MARQUIS DE NORIJO
Image
Image
Image
Image
Image
Eric de Saint-Maurice de Cazevieille
Emile Moulins
Elizabeth Bagne
Valentin Ravolo
Thomas de Kervern

Une excellente initiative

Avatar du membre
Alba Vittorini
Messages : 468
Enregistré le : 18 mai 2017, 14:56

Une excellente initiative

31 juil. 2017, 23:44

Je souhaitais vous présenter un nouvel outil extrêmement utile.

A utiliser avec parcimonie, pour ne pas devenir parano, et croire que tous les médecins du monde sont payés par des labos pour vendre leurs cachets. Mais à utiliser quand même pour se rendre compte du point auquel il existe un lien évident entre les labos et les médecins.

Après, y a de tout ...

Sur la période consultable je peux vous parler de deux exemples parlants :

- Mon médecin traitant : deux repas à 50€
- Le Professeur de Psychiatrie en charge du secteur hospitalier de la ville où je travaille (et donc mon N+3 fonctionnel) : près de 40000€ d'avantages divers

A faire circuler, à mon avis !


Directrice Générale de Asclépios - Société leader de la Santé en Frôce
Ex-Chancelière Suprême
Juge à la Cour Suprême

Avatar du membre
Caroline di Savoia-Carignano
Directrice de l'Agence Anti-Corruption
Messages : 658
Enregistré le : 13 mai 2017, 18:40

Re: Une excellente initiative

01 août 2017, 00:57

"Transparence"/site géré par l'État français... J'ai du mal à avoir confiance !


Avatar du membre
Alexandre Lacroix Le Menn
Directeur de la Bibliothèque Nationale
Messages : 966
Enregistré le : 09 mai 2017, 19:59

Re: Une excellente initiative

01 août 2017, 08:53

D'un autre côté, les infos qui y sont, n'arrangent clairement pas l'état français. ^^


Avatar du membre
Claude Morvan
Electeur
Messages : 315
Enregistré le : 16 juin 2017, 10:52

Re: Une excellente initiative

01 août 2017, 09:18

On parle quand même de médicaments qui sont ultra contrôlés au niveau de la mise sur le marché et du suivi des produits tout au long de leur vie...
Le marché du médicament est par définition un marché ouvert à la concurrence, avec des dizaines de labos qui élaborent des produits, princeps ou génériques. À partir du moment où c'est un marché et non un monopole d'État, les labos feront en sorte que les médecins prescrivent leurs médicaments... En sachant que les médecins sont libres de les prescrire ou non, il n'y a pas de contrats entre praticiens et labos. Et, de plus, les prescriptions se font de plus en plus en mettant le nom de la particule (ex: paracétamol) et non du nom commercial (doliprane, dafalgan).
Donc, partant de là, je ne trouve pas ces pratiques anormales...
Et puis on parle de personnes privées qui font des bouffes entre eux... franchement on peut bien rigoler...


Député fédéral Terroirs & Solidarité | Ancien gouverneur de Tyrsénie | Ancien maire de Gagliano

Avatar du membre
Caroline di Savoia-Carignano
Directrice de l'Agence Anti-Corruption
Messages : 658
Enregistré le : 13 mai 2017, 18:40

Re: Une excellente initiative

01 août 2017, 09:51

Claude Morvan a écrit :
01 août 2017, 09:18
On parle quand même de médicaments qui sont ultra contrôlés au niveau de la mise sur le marché et du suivi des produits tout au long de leur vie...
Le marché du médicament est par définition un marché ouvert à la concurrence, avec des dizaines de labos qui élaborent des produits, princeps ou génériques. À partir du moment où c'est un marché et non un monopole d'État, les labos feront en sorte que les médecins prescrivent leurs médicaments... En sachant que les médecins sont libres de les prescrire ou non, il n'y a pas de contrats entre praticiens et labos. Et, de plus, les prescriptions se font de plus en plus en mettant le nom de la particule (ex: paracétamol) et non du nom commercial (doliprane, dafalgan).
Donc, partant de là, je ne trouve pas ces pratiques anormales...
Et puis on parle de personnes privées qui font des bouffes entre eux... franchement on peut bien rigoler...
D’accord avec toi, c’est ça le marché libre. Je trouve même indécent que l’État se permette de créer un tel site dont la vocation est avant tout de dénigrer le fonctionnement libre d’un marché sur lequel il ne devrait pas avoir droit de regard. Je ne suis pas non plus choqué par cette collusion évidente entre laboratoires et industriels pharmaceutiques.

Et Alex, effectivement tu n’as pas tort, les informations de ce site ne sont en rien valorisantes pour l’État, mais ce qui me dérange, c’est l’aspect un peu voyeuriste du truc…


Avatar du membre
Alba Vittorini
Messages : 468
Enregistré le : 18 mai 2017, 14:56

Re: Une excellente initiative

01 août 2017, 12:27

Mouais ... La logique du marché libre, je la trouve corrompue en ce que les choix réalisés dans un marché libre sont normalement des choix rationnels réalisés par des consommateurs. Là, clairement, le consommateur n'est pas celui qui choisit (le médecin), ni celui qui paie (la SS).

Et Claude, les AMM, c'est sympa ... Mais je connais beaucoup de patients en milieu hospitalier, qui bénéficient de traitement hors AMM ... Et souvent, avec des traitements valant la peau du cul. De quoi te filer des doutes ... Surtout quand ce sont les industriels qui, seuls détenteurs de la connaissance pharmacologique, forment les mecs qui vont devenir l'instance de contrôle du truc.

Je suis d'accord que ce site confine au voyeurisme ... Et ça me dérange d'ailleurs à titre personnel, parce que je bosse en psychiatrie, donc dans un milieu où les malades, mais aussi souvent les familles (les patients ne devenant pas malade hors d'un contexte familial) sont dans le déni des troubles, et présentent parfois des traits paranoïaques aiguës. Eux qui reprochent régulièrement aux médecins de "faire des expériences sur [eux]", ils vont avoir du grain à moudre avec ce genre d'information ... Encore faudra-t-il qu'ils soient suffisamment cortiqués.

Mais je pense que ce site est intéressant pour nous faire réfléchir sur le mode d'organisation du circuit du médicament. Il faut cependant faire preuve de discernement, et ne pas tomber dans la paranoïa à tout prix. En tant que praticien de santé ayant déjà pas mal changé d'établissement, je suis toujours surpris de constater que les traitements dominants changent d'un établissement à l'autre, et parfois même, d'un service à l'autre. Pire, certaines pathologies très distinctes se voient parfois attribuer des traitements similaire. Ce genre d'info ne fait que rajouter du doute.




Pour conclure, et vous faire comprendre pourquoi le doute m'habite, je vous fais un petit cours de pharmaco-psychiatrie : un patient qui nécessite une hospitalisation pour des troubles psy, l'objectif pharmaco, c'est de diminuer les troubles afin qu'il puisse se réintégrer dans la société.

En terme d'efficience médicale, sociale et économique, l'idéal c'est :
- Un traitement facile à prendre : le mieux, c'est une "injection retard" (une injection tous les 15 jours ou mois) avec des patients qui sont dans le déni des troubles, c'est plus simple à imaginer en terme de compliance, qu'un traitement à prendre 3 fois par jour.
- Un traitement efficace / sans trop de complication : En terme d'efficacité, il est vrai que l'on tâtonne ... La maladie mentale est une maladie chronique évolutive dont les pendants sont méconnus. Et si certains traitements récents vont avoir des effets plutôt satisfaisants (en ayant souvent des effets indésirables pas négligeables), on constate malgré tout que certaines vieilles molécules sont tout aussi efficaces.
- Un traitement pas trop cher : Certaines vieilles molécules sont tombées dans le domaine public, donc on devrait avoir tout un tas substitut aux princeps.

En réalité, tu te demandes donc pourquoi tu as :
- Foison de prescription d'injectables comme Xeplion, Abilify maintena, Zypadhera, coûtant entre 100 et 1500 euros l'injection, avec des SMR (Service Médical Rendu) sont souvent bien moyens; alors que d'autres molécules type Clopixol, ont un SMR Important, pour un coût de 7€ l'ampoule (max 4 ampoules par injection). Quand tu sais qu'en plus Zypadhera (prix libre, dans mon service il est facturé 1200), il y a obligation légale d'hospitalisation pendant 3 heures (donc une demi-journée d'Hôpital de jour en plus pour la sécu) à cause des risques encourus ...
- Du Leponex en masse : C'est pas cher, et on te présente ça comme le traitement de la dernière chance ... Sauf que c'est pas un injectable, et qu'il faut en prendre jusqu'à 10 comprimés par jour ... Avec un SMR moyen, et nous constatons d'ailleurs beaucoup de réhospitalisations. Tu te questionnes pas mal du coup sur la nécessité d'imposer une prise de traitement pluri-quotidienne à des patients, alors que, du fait d'un risque énorme de neutropénie (la molécule affaiblit le système immunitaire), il faut aussi leur imposer une prise de sang par semaine ... Quand tu sais les troubles de perception corporelle des schizos, tu te dis que c'est pas l'idée du siècle, la prise de sang ("Vous allez le garder mon sang ?" "AAAAh ! J'ai plus de sang par votre faute !" ...).

Donc, quand tu constates la différence entre l'idéal et la réalité, tu te questionnes pas mal sur les motivations médicales. Ayant quand même réalisé pas mal de stages dans différents endroits (hors psy), je pense que ces questionnements peuvent être extrapolés. Et ce genre de site ne fait qu'ajouter au doute.


Directrice Générale de Asclépios - Société leader de la Santé en Frôce
Ex-Chancelière Suprême
Juge à la Cour Suprême

Avatar du membre
Julia Blum
Localisation : Libertalia
Messages : 1001
Enregistré le : 14 mai 2017, 18:14

Re: Une excellente initiative

01 août 2017, 22:13

Personnellement, je ne suis pas surpris. Un repas entre intervenants sur un même marché arrive très souvent dans d'autres domaines (industrie, services, informatique, BTP etc...).
Alexandre Lacroix Le Menn a écrit :
01 août 2017, 08:53
D'un autre côté, les infos qui y sont, n'arrangent clairement pas l'état français. ^^
Pas faux.


Julia Blum

Avatar du membre
Alba Vittorini
Messages : 468
Enregistré le : 18 mai 2017, 14:56

Re: Une excellente initiative

02 août 2017, 00:44

Julia Blum a écrit :
01 août 2017, 22:13
Personnellement, je ne suis pas surpris. Un repas entre intervenants sur un même marché arrive très souvent dans d'autres domaines (industrie, services, informatique, BTP etc...).
Sauf que là, il y a un biais ... Le consommateur final a le choix d'acheter ou pas un appartement, un ordinateur, des pièces mécaniques... Le médecin qui fait son petit repas, lui, il oblige le consommateur final à choisir tel ou tel produit : il prescrit. Et ça a un double-effet néfaste : il n'y a pas de concurrence possible entre les produits, ni de rationalisation des coûts par le consommateur.


Directrice Générale de Asclépios - Société leader de la Santé en Frôce
Ex-Chancelière Suprême
Juge à la Cour Suprême

Luciad16
Messages : 1
Enregistré le : 16 avr. 2019, 19:09

Re: Une excellente initiative

16 avr. 2019, 19:13

Claude Morvan a écrit :
01 août 2017, 09:18
On parle quand même de médicaments qui sont ultra contrôlés au niveau de la mise sur le marché et du suivi des produits tout au long de leur vie...
Le marché du médicament est par définition un marché ouvert à la concurrence, avec des dizaines de labos qui élaborent des produits, princeps ou génériques. À partir du moment où c'est un marché et non un monopole d'État, les labos feront en sorte que les médecins prescrivent leurs médicaments mutuelles Entreprise... En sachant que les médecins sont libres de les prescrire ou non, il n'y a pas de contrats entre praticiens et labos. Et, de plus, les prescriptions se font de plus en plus en mettant le nom de la particule (ex: paracétamol) et non du nom commercial (doliprane, dafalgan).
Donc, partant de là, je ne trouve pas ces pratiques anormales...
Et puis on parle de personnes privées qui font des bouffes entre eux... franchement on peut bien rigoler...
En fait, quand on parle de médicament, on parle de santé. On ne doit pas jouer avec, même si le marché est très alléchant.


Avatar du membre
Alexandre Lacroix Le Menn
Directeur de la Bibliothèque Nationale
Messages : 966
Enregistré le : 09 mai 2017, 19:59

Re: Une excellente initiative

17 avr. 2019, 13:12

Bonjour,

Je t'invite à te présenter ici (avant de poster dans la partie exlude du forum) : viewforum.php?f=20


Retourner vers « Open Bar »