Eglise Pastelite de la Maison Commune

Gérer et faire évoluer son entreprise, en Frôce c'est tout un savoir-faire ! Vous pouvez aussi gérer une association à vocation non politique et son but ne doit pas être lucratif.
Répondre
Avatar du membre
Drago Srdjanevic
Messages : 68
Enregistré le : 30 mai 2017, 23:20

Eglise Pastelite de la Maison Commune

Message par Drago Srdjanevic » 21 juil. 2017, 00:01

Image


L'Eglise Pastelite de la Maison Commune, est une congrégation religieuse dont la doctrine s'appuie sur deux sources différentes.



La première, est une source culturelle et cultuelle : le Catharisme. L'Eglise Pastelite a été fondée en l'an 10, afin de satisfaire à la résurgence du mouvement cathare, minorité religieuse frôceuse, devenue forte dans le courant du XXe siècle, en rejet du catholicisme et du protestantisme.


Le rite cathare de la Maison Commune, ne reconnaît pas de clergé à proprement parler. Seuls les Parfaits, qui font le choix d'une vie apostolique confinant à l'ascétisme, peuvent être considérés comme un clergé régulier. Eux-seuls peuvent ordiner de nouveaux Parfaits, par la pratique du sacrement appelé Consolament. En outre, ils sont amenés à réaliser le rite du Melhorament auprès des fidèles. Dans un cas comme dans l'autre, l'objectif est pour chacun de renaître de la Rencontre, en s'élevant un peu plus vers Dieu. Ils refusent en tous cas tout autre sacrément chrétien (Baptême, Communion, Mariage...), considéré comme impur.


Comme les cathares originels, les pastelites croient en un monde dualiste, le monde séculier étant l'Enfer, tandis que le monde céleste où réside Dieu, n'est accessible qu'aux Bonnes Gens (c'est ainsi que sont appelés les croyants pastelistes), qui font Oeuvre de Dieu.


C'est justement là qu'intervient la seconde grande influence doctrinale. Car la réalisation quotidienne de l'Oeuvre de Dieu consiste en une application de la Théologie de la Libération sud-américaine. Au Catharisme ancestral s'ajoute ainsi une conscience sociale très forte, favorisant avant tout les comportements de solidarité entre les petites gens, dans le monde séculier. Cette pensée a été importée par les migrations latines qui ont notamment vu arriver en Catalogne, de fortes communautés latino-américaines dans les années 30, puis 60.


L'objectif poursuivi par les Bonnes Gens est alors, non seulement de soulager les pauvres de leur pauvreté en leur ouvrant les portes du monde céleste, mais surtout d'en faire les acteurs de leur propre libération du monde terrestre.




Répondre

Retourner vers « Entreprises & associations »