Bienvenue en Frôce !

Logo Facebook - Frôce

Image

Conférence de Presse

Avatar du membre
Arthur Lubenac
Président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 368
Enregistré le : 05 nov. 2017, 00:33
Localisation : Hôtel Belley, Aspen

Re: Conférence de Presse

Message par Arthur Lubenac » 28 déc. 2017, 18:57

Conférence de Presse du Chancelier Suprême

Le Chancelier entra dans la salle et rejoignit son pupitre. Il avait face à lui une demi-douzaine de grosses caméras et des spots lumineux. Il essaya de ne pas faire transparaître l'état de sa rétine et entama immédiatement son discours.
Image

Frôceuse, Frôceux,

A l'occasion des élections générales de 90, vous avez choisi de placer la droite et le centre en position de gouverner. C'est avec une grande humilité et la fierté d'avoir obtenu votre confiance que j'ai confirmé à l'Imperatore ma volonté et ma capacité à gouverner notre pays.

L'équipe actuelle s'est déjà mise au travail et ce n'est pas moins de sept textes qui seront présentés à l'Assemblée Fédérales ces prochains jours. Je formule le vœu que cette productivité dure dans le temps afin que nous puissions protéger les intérêts de notre pays, vos intérêts. La protection sera le mot d'ordre de mon mandat. Protéger avant tout la santé des Frôceux à travers toute une batterie de mesure que madame Alvarez Puig va défendre. Les premières mesures qui sont sur le point de rejoindre les débats de l'Assemblée Fédérale sont la rénovation du parc hospitalier frôceux, la prise en charge des dépenses de santé par la sécurité sociale et la lutte contre les déserts médicaux. Concernant la rénovation du parc hospitalier frôceux, je tiens à souligner que sur les 17 hôpitaux qui seront rénovés car en très mauvais état, 10 sont situés à Antsiranana. Il serait donc osé de dire que nous méprisons cette province.


Le travail sera poursuivi par Plan Santé dans les établissements scolaires dès la maternelle, visant à sensibiliser à la santé nutritive et à la prévention des addictions et au réhaussement de l'âge légal de consommation de l'alcool à 18 ans. Nous négocierons avec l'industrie pharmaceutique frôceuse une baisse des prix des médicaments tout en instaurant au parallèle une vente à l'unité pour lutter contre le gaspillage.
Compte tenu des terribles évènements de Chouchenn, nous allons procéder à une sécurisation généralisée des établissements psychiatriques. Nous ne pouvons plus tolérer que des individus dangereux s'y échappent et sèment la mort sans avoir conscience de leurs actes.

D'autres dispositifs seront mis en place comme la téléconsultation, un régime spécial de la sécurité sociale pour les personnes à mobilité réduite et le label "hôpitaux certifiés de Frôce" qui permettra de promouvoir notre savoir-faire médical.
En contrepartie des aides généreuses accordées par la Sécurité Sociale, nous mettrons en place un organe chargé de contrôler et de réprimer les fraudes car nous ne pouvons plus accepter que des individus trompent le système pour lequel l'ensemble des travailleurs cotisent.
Nous restons donc attachés à la Sécurité Sociale et nous allons œuvrer pour la renforcer et la rendre plus efficace.


La politique budgétaire qui sera menée visera à une baisse des dépenses et des impôts. Les entreprises ayant un bénéfice de moins de 30 000 pluzins ne paieront plus d'impôts. Ce geste en direction des TPE, des autoentrepreneurs ou encore des agriculteurs en grande difficultés permettra de soutenir l'activité des petites structures en les soulageant du poids de l'impôt.
L'Impôt de Solidarité sur la Fortune sera réforme avec un abaissement du taux le plus haut à 2% contre 10% actuellement. Cet impôt est aujourd'hui confiscatoire et pousse à l'exil fiscal. Il est temps de mettre fin à cette situation plus néfaste que bénéfique.

La loi contre la fraude fiscale ne sera pas supprimée contrairement à ce que nous avons entendu ces derniers jours. La lutte contre la fraude fiscale restera au contraire inscrite dans la loi mais nous éliminerons les mesures les plus extrêmes. Pour commencer, nous allons supprimer l'interdiction d'ouvrir des comptes bancaires dans ce que la majorité précédente qualifiait de paradis fiscaux. Cette mesure de bon sens permettra peut-être d'améliorer nos relations avec le Panama, membre du CIPNA, qui a été humilié par la décision de monsieur Citron. Concernant l'impôt sur la citoyenneté, nous allons procéder à des abattements et donc diminuer cet impôt.

Concernant l'Allocation Adulte Handicapée, nous allons évidemment maintenir la hausse. Néanmoins cela méritera quelques ajustements budgétaires. La hausse de l'AAH sera imputée au budget de la sécurité sociale et nous allons revoir les taux de la Contribution de Solidarité Publique pour prendre en compte la hausse de l'AAH.
Toutes ces mesures nous permettrons de revenir à un niveau de dépense du PIB similaire à celui de 88. Néanmoins, je souhaite sanctuariser le budget de la défense car de nombreux défis nous attendent.


C'est donc là que j'en viens à Antsiranana. Comme vous le savez, cette province est en proie à des difficultés de diverses natures et il revient l'Etat fédéral de collaborer avec les autorités provinciales locales pour y faire face. Nous avons déjà pris des mesures fortes en faveur d'Antsiranana. Tout d'abord la rénovation des hôpitaux évoqués tout à l'heure, et l'approvisionnement en riz indien qui permettra de pallier aux manques dans certains endroits reculés. Alors certains se moquent et pointent ma prétendue inconséquence. Je leur répond que toutes les mesures permettant de soulager les maux locaux tels que la malnutrition et la maladie sont bonnes à prendre. Le riz qui sera proposé en magasin défiera toute concurrence et permettra à des familles entières dont le pouvoir d'achat est limité d'obtenir du riz en plus grande quantité.

Face aux menaces paramilitaires, nous allons anticiper et prendre des mesures fortes. Le gouvernement fédéral n'accepte pas qu'un groupuscule armé prenne en otage la population antsiranaise, et qui plus est en proférant des mensonges sur l'Etat fédéral. Les membres de ces groupes paramilitaires s'exposent à des représailles judiciaires à la hauteur de leur pouvoir de nuisance. Le risque fort d'insurrection de la part de ces groupes nous incite, à regret, à renforcer la présence militaire dans la province. Selon le risque de la menace nous mettrons les troupes en état d'alerte et en position de se confronter aux groupes paramilitaires qui franchiraient une ligne rouge qui serait l'emploi des armes et l'attaque contre l'administration provinciale. C'est pourquoi le livret blanc qui devait être soumis à l'Assemblée Fédérale dans les prochains jours est ajourné.
Nous avons d'ores et déjà établi des contacts avec madame Blum et je veux assurer à tous les citoyens d'Antsiranana que nous serons à son écoute car nous avons connaissance de ses compétences et de son rôle dans la sortie de la crise qui a secoué Antsiranana récemment.


Revenons aux mesures concernant la diplomatie. Les tensions avec les Etats-Unis sont fortes et aujourd'hui même monsieur Trump s'est livré à un torrent d'insulte à notre encontre à propos de l'affaire Meagan Snelling. Je condamne avec force cette attitude puérile qui ne contribue en rien à arranger la situation. La Frôce ne pliera pas devant la pression des Etats-Unis et la condamnation de madame Snelling sera maintenue.
J'annonce également que nous avons l'intention de poursuivre notre politique de rapprochement avec la Palestine. Nous continuerons l’œuvre du gouvernement précédent qui souhaitait déployer des troupes sur place car nous militons en faveur de la paix et d'une solutions à deux Etats. Nous continuerons cependant à dénoncer la colonisation des territoires palestinien par l’État d'Israël.
Les récents voyages en Afrique du Sud et en Inde témoignent de notre volonté de nous rapprocher des pays émergents qui feront le monde de demain. L'Afrique occupera une place croissante dans notre politique diplomatique car il s'agit là d'un terreau pour l'avenir et de formidables opportunités économiques profitables à toutes les parties.


La politique conduite par le ministère des Renseignements et de la Justice visera tout d'abord à mettre en place un plan de rénovation des prisons qui sont parfois scandaleusement vétustes. Nous sommes en faveur du respect des droits des prisonniers, c'est-à-dire l'obtention de conditions décentes de détention. Il n'y aura cependant pas de hausse des places de prison car nous développerons les peines alternatives. La prison est aujourd'hui une facilité et nous souhaitons la réserver aux criminels et aux récidivistes. Ce recours systématique à la prison par la justice est responsable de la surpopulation carcérale actuelle et, par effet domino, des conditions effroyables de certains centres pénitentiaires. Nous mettrons fin à tout cet enchaînement désastreux pour notre image de démocratie exemplaire.

Une loi viendra expliciter la séparation entre le pouvoir judiciaire et le pouvoir exécutif car nous ne pouvons plus accepter que le gouvernement fédéral vienne s'immiscer dans des affaires locales en allant saisir la Cour Suprême librement. Être membre du gouvernement fédéral devra à l'avenir impliquer de la réserve et l'interdiction d'agir au niveau local. Ce texte améliorera notre démocratie et remettra chacun à sa bonne place.


Vous l'avez compris, notre action sera le fruit d'un engagement de toute une coalition pour le pays. En tant que Chancelier je veillerai au respect de nos engagements. Chaque conseil des ministres fera l'objet d'une note pour résumer les sujets qui y ont été abordés. J'annonce par ailleurs que je défendrai moi-même dès les prochains jours la privatisation du service public audiovisuel, évoqué durant la campagne électorale.
Passons donc maintenant aux questions.


Maire d'Anglès

3ème Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar


Avatar du membre
Gérard Flotain
Journaliste
Messages : 118
Enregistré le : 26 juin 2017, 21:29

Conférence de Presse

Message par Gérard Flotain » 28 déc. 2017, 21:11

Monsieur le Chancelier,
Gérard Flotain pour FTVO,
Vous affirmez devoir renforcer la présence militaire en Antsiranana et être de la plus grande fermeté face à ces groupuscules. Ne craignez-vous pas un soulèvement violent de certains indépendantistes et automistes jusqu'à lors pacifistes?



Avatar du membre
Arthur Lubenac
Président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 368
Enregistré le : 05 nov. 2017, 00:33
Localisation : Hôtel Belley, Aspen

Re: Conférence de Presse

Message par Arthur Lubenac » 28 déc. 2017, 21:25

Monsieur Flotain,

Je vous remercie pour votre question car cela mérite des éclaircissements. Les groupes paramilitaires sont aujourd'hui inactifs mais les récents évènements violents qui vont de l'attentat contre madame Vittorini au quasi-coup d’État du mandat précédent nous incitent à prendre des précautions. Antsiranana est un territoire comme un autre, vous savez que je m'oppose à un statut spécial, et le déploiement de militaires se fait pour pallier au manque existant. Lorsqu'un territoire est agité par des pulsions indépendantistes armés ou non, minoritaire ou majoritaire, n'importe quel gouvernement bien constitué veille au respect de l'ordre en déployant des troupes et en renforçant la marge de manœuvre des forces de l'ordre. Il y a une guérilla en sommeil qui doit être surveillée de prêt. Le Vice-Chancelier qui gère ce dossier à mon plein soutien car nous sommes sur la même longueur d'onde. Si soulèvement il doit y avoir, nous agirons en conséquence et traduirons les personnes impliquées devant la justice. Mais nous ne cherchons nullement une quelconque confrontation. Ce que nous faisons en déployant des troupes n'a rien d'exceptionnel car comme vous le savez, le territoire frôceux est parsemé de bases militaires et l'armée est partout présente. Il n'est nullement question d'inonder la voie publique de militaires. La vie suivra son cours et en aucun cas l'arquebuserie locale ne sera supplantée par l'armée. Cette décision ne changera rien au quotidien des Antsiranais, vous pouvez me croire.


Maire d'Anglès

3ème Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar


Avatar du membre
Thomas Beauchamp
Journaliste
Messages : 8
Enregistré le : 26 nov. 2017, 22:58

Re: Conférence de Presse

Message par Thomas Beauchamp » 28 déc. 2017, 22:52

Monsieur le Chancelier,

Thomas Beauchamp, pour la Tribune.

Le 14 décembre, d'un air dénonciateur, vous parliez dans La Libre Entreprise, de je cite « l’Etat qui régule tout, l'Etat-stratège qui monopolise la planification de l'activité économique », ajoutant que « l'idéologie socialiste est aujourd'hui néfaste pour nous, notre économie, notre santé mentale ». Vous n’aviez pas de termes assez durs pour qualifier la politique de l’ancien ministre fédéral de la Politique Monétaire et du Budget Fédéral, Monsieur Julien Citron.

Aujourd’hui, vous nous annoncez que la loi contre la fraude fiscale ne sera pas formellement supprimée et ne fera que l'objet d'un allègement.
Or, au cours de la campagne, votre formation avait promis d’abroger purement et simplement les lois Citron. Il s’agissait de l’une de vos principales promesses de campagne.

N'y a-t-il pas à craindre, en rompant ainsi avec cette promesse de campagne qui s'accordait totalement avec votre critique du bilan des politiques économiques de votre prédécesseur, de légitimer les mesures prises au cours du précédent mandat et d'ainsi assurer la pérennité des politiques économiques de gauche malgré les conséquences qu'on connaît ?

Votre nouveau positionnement sur le sort à réserver aux politiques hérités du gouvernement Ansaldi suscite des interrogations, y compris dans certains pans de votre famille politique. Ce revirement dans vos mesures vis-à-vis des politiques menées par le précédent gouvernement socialiste résulte-t-elle d'un souhait de modération pour notamment accorder la ligne du MPD à celle de l'ADF-H ?
Le RPL, parti libertaire au libéralisme très prononcé a-t-il exprimé son accord avec votre souhait d'adoucir plutôt que d'abroger les mesures antilibérales du précédent gouvernement ?
Cela est-il lié aux demandes du MESS, en charge du ministère fédéral de l'Économie et qui faisait parti de la précédente majorité ?




Avatar du membre
Arthur Lubenac
Président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 368
Enregistré le : 05 nov. 2017, 00:33
Localisation : Hôtel Belley, Aspen

Re: Conférence de Presse

Message par Arthur Lubenac » 28 déc. 2017, 23:16

Monsieur Beauchamp,

Effectivement, j'ai toujours été très critique envers les lois Citron et mon avis dessus n'a pas changé. Cependant, notre régime parlementaire fait qu'une fois arrivés en tête, il est nécessaire de négocier avec les potentiels alliés de gouvernement, et parfois même de faire des concessions. Cela ne change cependant pas grand chose à l'orientation de ma politique.

Il sera mis fin à la chasse aux sorcières contre ceux qui décident de quitter la Frôce, l'ISF et l'ISB seront revus à la baisse. L'impôt sur la citoyenneté sera également revu à la baisse. Il est vrai qu'à titre personnel je suis favorable à une suppression pure et simple de cet impôt mais cette concession concernant les lois Citron a bel et bien été compensé par le fait que l'ADF a accepté la privatisation du service public audiovisuel. La suppression pure et simple de la lutte contre la fraude fiscale aurait été un mauvais signal envers les électeurs et j'envisageais de toute façon de compenser à ce sujet si nous avions simplement abrogé les lois Citron.

Le RPL a accepté cette orientation des politiques budgétaire tout comme nous avons renoncé à augmenter les places de prison, qu'ils souhaitaient même diminuer. Le MESS a une sensibilité de centre-gauche, nous le savons tous et effectivement il était pour eux impossible de rayer d'un trait ce qu'avait fait la majorité précédente. Pour autant nous sommes parvenus à un accord qui convient à toutes les parties et c'était là notre but principal lorsque nous sommes entrés pour la première fois dans la salle du conseil des ministres.
Concilier nos différences n'est pas simple mais si chaque camp campait sur ses positions, la Frôce serait ingouvernable et ce n'est pas ce que nous voulons.


Maire d'Anglès

3ème Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar


Avatar du membre
Jean Bournay
Ministre fédéral
Messages : 273
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Conférence de Presse

Message par Jean Bournay » 30 déc. 2017, 04:25

Monsieur le Chancelier,
Jean Bournay pour Le Rougeoyant,

Dans un même plan vous voulez autoriser à ceux qui en ont les moyens l'ouverture de comptes bancaires dans des paradis fiscaux ou des niches fiscales si le nom vous déplaît donc des endroits où ils bénéficieront d'énormes avantages économiques, leur abaisser l'impôt qu'ils avaient sur leur fortune déclarée à la Frôce, quand ils n'en auront aucun ailleurs, supprimer l'impôt pour les petits entrepreneurs et celui de la citoyenneté, comment pouvez-vous prétendre à avoir un bilan positif économiquement et une baisse de la dépense, vu que c'est cela qui vous mène, vous et votre électorat à qui vous semblez si attentif et dévoué ?
D'autant plus que vous dîtes que vous reconstruirez des dizaines d'hôpitaux, lèverez des militaires pour assurer la défense d'une Province, des hôpitaux psychiatriques, amènerez des denrées d'Inde vendues à pertes, tout à vos frais, abaisserez la marge gagnée par l'industrie pharmaceutique et rénoverez les prisons "pour notre image de démocratie exemplaire". N'êtes-vous pas en train de multiplier exponentiellement les dépenses et de limiter les rentrées d'argent quand vous prétendez le contraire, aux yeux de l'opposition cela ne peut pas paraître comme le gain du beurre, de l'argent du beurre et du plus charnel avec l'affinité en prime ? Ridicule action s'il en est selon ceux qui vous méprisent donc ?

Ensuite vous nous dîtes que la Frôce ne pliera pas face aux états-unis et que la peine de Madame Snelling n'évoluera pas, or un certain Monsieur Lubenac du Mouvement Pour la Démocratie a, pour Frôce 2 déclaré ne pas apprécier la loi archaïque. Rester sur cette loi à l'encontre de votre idéologie juste pour tirer la langue à Monsieur Trump n'est-il pas aussi puéril ? Ne faudrait-il pas juger Madame Snelling pour propos racistes et non plus pour une loi archaïque ? Est-il toujours juste d'appliquer des lois qui ne le sont pas ? Surtout quand l'accusé enfreint des lois louables ?

Est-il pour vous une nécessité également de payer pour promulguer des lois aussi stupides et inapplicables que le réhaussement de l'âge légal de consommer de l'alcool ? Ne croyez-vous pas que ça n'est que futilités et qu'on a mieux à faire devant une crise sanitaire et humanitaire que restreindre l'accès à l'alcool à des gens de 17 ans ? Et pis, croyez-vous vraiment que d'un seul coup, un seul, tous les ménages vont appliquer cette loi, qu'ils ne s'en ficheront pas comme de colin-tampon ?

Empêchez les élus fédéraux de s'immiscer dans les affaires locales, n'est-ce pas une insulte à la démocratie ? Par une affaire de Cour Suprême, empêcher les élus de faire grand cas d'une affaire locale n'est-ce pas empêcher le peuple et ses problèmes d'être sur le devant de la scène ? Écoutés à l'échelle fédérale pour que ces maux soient guéris partout dans notre fédération quand le niveau local ne le permettrait pas ?

Ainsi tous ces paradoxes entre votre démocratie exemplaire et votre justice qui doit faire son labeur par des lois déplorables et "archaïques", entre ces baisses que vous nous déclamez avec foi et toutes ces hausses que vous nous énoncez sans aucune baisse, entre ces interdiction de lien entre élus fédéraux et problèmes locaux et le règlement à l'échelle supranationale car avec l'Inde de la crise d'une province, ne risquent-ils pas de défigurer votre image si importante pour vous, d'afficher une incompétence dans votre cohérence recherchée jamais atteinte, comme certains psalmodieront ? Certains ne verront-ils pas cela comme une preuve parfaite qu'en édulcorant votre programme pour faire une tambouille électorale et avoir une majorité n'amène qu'à un salmigondis d'idées -soit disant de bonnes moeurs et louables- mais surtout incohérentes et inapplicables ensemble ?


Orateur National du Front Communiste ☭

Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Conseiller Municipal de Farellia

Avatar du membre
Arthur Lubenac
Président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 368
Enregistré le : 05 nov. 2017, 00:33
Localisation : Hôtel Belley, Aspen

Re: Conférence de Presse

Message par Arthur Lubenac » 30 déc. 2017, 14:02

Monsieur Bournay,

J'admire votre perspicacité mais je vais répondre en tous points à vos préoccupations.
Tout d'abord, sur les dépenses qui seraient démesurées, je tiens à vous rassurer. Le budget fédéral dispose d'une ligne investissement qui offre la possibilité d'employer 6,3 milliards de Pluzins comme le gouvernement l'entend. La rénovation des hôpitaux ira puiser 1,7 milliard de Pluzins dans cette réserve pour l'année 91. Le reste servira aux investissement des ministères de la Justice et de la Défense.
J'admets ne pas avoir été assez pédagogue sur le fonctionnement de notre budget fédéral et je tiens à corriger cette bévue.

Peu de gens le savent mais le Conseil des Gardiens de la Démocratie qui est l'instance suprême de notre fédération oblige le gouvernement fédéral à fournir un budget équilibré en dépenses et recettes. Pour chaque dépense supplémentaire, une recette doit venir combler le manque induit et inversement pour chaque recette enregistrée.

Le fait que nous voulions revenir au niveau de dépense de l'année 88 nous oblige à opérer une taille à hauteur de 6 milliards dans les dépenses et dans les recettes. Vous me direz probablement qu'avec toutes les dépenses ce sera dur d'y parvenir mais je vous répondrai que nous prévoyons bel et bien la réduction des dépenses publiques, à commencer dès la semaine prochaine par la privatisation du service public audiovisuel qui va permettre de réduire les dépenses fédérales de 1,4 milliard.
Ce que je vous ai présenté n'est pas exhaustif et il y aura probablement des inflexions dans notre politique au cours du mandat pour se plier à cette règle inviolable. Tout ce que je peux vous dire, c'est que le budget de l'année 91 sera à l'équilibre et que ces dépenses qui vous apparaissent comme supplémentaires ne sont que des ajustements qui s'accompagneront en contreparties par des baisse de dépenses dans d'autres domaines.

Concernant le cas Snelling, peut-être avez-vous mal lu le communiqué de Sa Majesté Impériale car le rejet de la grâce se base sur les propos racistes proférés par madame Snelling. J'ai toujours rejeté une condamnation sur la base du délit d'offense au Chef d'Etat mais une condamnation sur la base du racisme me semble normale. Concernant les menaces de l'administration américaine, il m'est apparu normal de montrer de la fermeté car pourquoi les Etats-Unis refuseraient que la loi s'applique pour leurs ressortissants dans les pays où ils vont alors qu'eux même ne se privent pas de la faire appliquer à n'importe quel touriste ? Nous sommes un État de droit monsieur et l'Imperatore est le garant des institutions. En laissant la justice faire son travail il l'a protégé de vents mauvais extérieurs en mesure de lui faire entorse. En tant que Chancelier Suprême, je me dois de lui apporter mon soutien car le protection des institutions est notre mission commune.

L'alcool fait des ravages dans notre jeunesse. Oui, nous ramènerons l'âge légal de vente d'alcool à 18 ans, la majorité donc et nous mettrons en œuvre des moyens pour faire appliquer cette mesure. Les commerçants s'exposeront à de graves sanctions en cas de refus d'appliquer la mesure. Tout cela s'accompagnera d'une campagne de prévention massive dans les établissements scolaires pour exposer les effets néfastes de la consommation de l'alcool, du tabac et du cannabis.

Concernant le projet de séparation définitive entre le pouvoir exécutif et la justice, il s'agit d'une urgence. Trouvez-vous normal que les ministres fédéraux soient en capacité de saisir la Cour Suprême dès qu'un texte provincial est litigieux vis-à-vis de la Constitution ? Moi et mon gouvernement non. Je ne veux pas me faire l'avocat du diable mais l'attitude scandaleuse du gouvernement précédent vis-à-vis du gouvernement de Transalpie a porté atteinte gravement aux relations entre le Fédéral et le provincial. Je parle entre autre des divers textes polémiques promulgués par le gouvernement de monsieur Belfort. Si je n'ai jamais partagé la tutelle de l'Islam et les autres mesures provocatrices et polémiques qui ont été prises, ce n'est certainement pas au gouvernement fédéral d'aller ramper devant la Cour Suprême pour faire censurer les textes.

Un ministre fédéral n'est pas un juge des décisions qui se prennent à l'échelle locale et provinciale, pas plus qu'un Chancelier Suprême n'est l'ange gardien de la démocratie sur chaque centimètre carré de notre territoire. Ce n'est pas notre rôle, tout simplement. Moi je suis en faveur du respect des prérogatives de chacun et du respect entre le Fédéral et le Provincial. Je me souviens des caprices des gouverneurs Valbonesi et Morvan qui menaçaient sans arrêt de se retirer du plan d'aide pour Antsiranana de 88. Si, comme eux, j'étais opposé au solde de la dette de cette province par l'Etat fédéral pour la même raison que je viens d'évoquer, c'est-à-dire la séparation entre le Fédéral et le Provincial, cette attitude a gravement entamé les relations entre les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral. Voire même la remise en cause de l'influence du gouvernement fédéral, ce qui est très grave.

Tout cela est terminé avec moi. Le respect entre les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral sera de retour et je mettrai fin à cette tendance frondeuse des provinces envers le gouvernement fédéral en instaurant un cadre dans lequel le gouvernement fédéral sera empêché de s'immiscer dans les affaires locales. N'importe quel citoyen est en mesure de saisir la Cour Suprême, je ne suis donc pas sûr que de mettre le gouvernement fédéral au régime de l'exemplarité soit une grave atteinte à la démocratie.

Je vous remercie.


Maire d'Anglès

3ème Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar


Répondre

Retourner vers « Salon Mays Madarjeen - Presse »