Nous sommes sous la Xème législature. Période de jeu : 01/10/099 au 31/12/100.
Bienvenue en Frôce !

Image

Débat Transalpie : ADF - PLC - DvD : Doit-on réduire le nombre de diplômes finaux à l'école ?

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 1422
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Débat Transalpie : ADF - PLC - DvD : Doit-on réduire le nombre de diplômes finaux à l'école ?

31 oct. 2019, 15:01

Règles du débat : viewtopic.php?f=288&t=4810

Pour les provinciales, la limite est de 3 interventions.


Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 1036
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat Transalpie : ADF - PLC - DvD : Doit-on réduire le nombre de diplômes finaux à l'école ?

04 nov. 2019, 15:30

ADF (1/3) :

Bonjour à toutes et à tous.

En Transalpie, nous avons 4 diplômes :
- le CEP, qui marque la fin de l'école primaire ;
- le CEE, qui marque la fin de l'école élémentaire ;
- le DNP, qui marque la fin du collège ;
- le BES, qui marque la fin du lycée.

C'est beaucoup, c'est indéniable. A quoi cela sert-il d'en avoir autant ? L'intérêt d'un diplôme, à mon sens, devrait être de confirmer le niveau de connaissances et d'aptitudes dans le but d'aller dans une filière d'enseignement supérieur ou de s'inscrire dans une carrière professionnelle qui nécessite ces connaissances.

En d'autres termes, l'exercice qui consiste à dire qu'un diplôme permet de passer d'une école à l'autre me parait inadapté.

Il est révélateur d'un manque d'ambition pour notre système éducatif. Celui-ci devrait pouvoir compter sur le contrôle continu, mis en place par les enseignants pour s'assurer que les compétences soient acquises.

Il me parait nécessaire de ne réserver les diplômes que pour aider à avoir un tremplin universitaire ou professionnel. Cela évitera de générer du stress aux élèves et de créer cet esprit de challenge. L'école n'est pas un challenge ou une compétition. C'est un lieu où l'on étudie, où l'on échange, où l'on apprend.

Par ailleurs, je tiens à souligner à l'exception du CEP, tous les autres diplômes ont un contrôle terminal, ce qui veut dire qu'un élève peut avoir travaillé dur tout au long de l'année, il suffit qu'il se plante lors de l'épreuve et il échoue. Ce n'est pas une bonne méthode. Je suis favorable à ce que l'ensemble des diplômes soient accordés à l'issu d'un contrôle continu, seul véritable marqueur de l'investissement régulier de l'élève.


► Afficher le texte

Retourner vers « Campagnes locales »