Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Avatar du membre
Paolo Valbonesi
Messages : 458
Enregistré le : 17 juin 2017, 13:33
Localisation : Casarastra, Catalogne

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Paolo Valbonesi » 14 juil. 2017, 16:14

Il me semble que l’irrespect des extrêmes n’a pas sa place dans le cadre d’un débat démocratique pour lequel nous devons échanger des idées et non des insultes. Je crois que nous atteignons ici les limites institutionnelles de ce type de parti qui ne respecte rien ni personne, qui souhaite instaurer sa propre vision, sans se soucier une seule seconde de l’avis des autres car ils sont dans une logique d’idéologie totalitaire, voilée par une overdose d’empathie. Les Frôceux ne sont pas dupes de vos discours populistes et ils savent bien que vous êtes un danger pour la République et pour notre contrat social collectif, Madame Mendoza.

L’agriculture représente une part importante de notre économie. Combien de centaines de milliers de frôceux travaillent dans des exploitations agricoles, que ce soit dans des vignobles, dans des oliveraies, dans des plantations maraichères ou tout simplement nos concitoyens pêcheurs qui ramènent dans nos assiettes des poissons et des crustacés de qualité dans le respect de la biodiversité et du renouvellement des espèces ? Suffisamment pour ne pas instrumentaliser le malheur de certains d’entre eux à des fins politiques Madame Mendoza.

Le soutien de l’Etat à l’agriculture frôceuse dans un contexte de concurrence international est vital : nous ne pouvons pas accepter que des productions étrangères produites dans des conditions sociales désastreuses ou fiscalement inéquitables puissent envahir nos étales. Nous devons mieux contrôler nos importations et faire du made in Frôce pour la sauvegarde de notre agriculture une priorité nationale. Protégeons nos agriculteurs !



Jeune retraité de la vie publique


Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 477
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 14 juil. 2017, 16:29

J'ai l'impression que vous souffrez d'une forme d'amnésie monsieur Valbonesi, la Frôce n'est plus une République depuis plusieurs mois mais une Fédération unie par la figure de sa majesté impériale, l'Imperatore Vittorio.
C'est courageux d'admettre ainsi publiquement votre consommation de cannabis mais personnellement, j'ai le respect de ne jamais fumer avant une intervention télévisée.

Parlons-en de notre attitude envers l'agriculture, pendant que votre tête de liste s'amusait de moquer les "bouseux" et les "assistés" avec ses amis des élites médiatiques et culturelles et congratulait les policiers qui ont gazé des agriculteurs en colère, ce que je suppose être votre conception de la Frôce du réel, j'ai discuté dans le calme et le respect le plus profond avec des personnes qui ont travaillé plus durement en dix ans que l'ensemble de nos méritocrates dans l'ensemble de leurs vies.

Nous avons dialogué autour d'une transition vers l'agriculture paysanne, c'est à dire le rejet du productivisme au profit de la qualité, de l'environnement et de la durabilité. En l'état, une telle transition, ce serait se tirer une balle dans la tête pour des personnes déjà en situation très précaire, le revenu universel nous permettra de compléter leurs ressources de façon suffisante pour les aider à vivre cette transition sans douleur.

Du haut de votre tour d'ivoire, le revenu universel est un délire de camés. Pour le peuple, ce sera une bouffée d'oxygène.



Avatar du membre
Paolo Valbonesi
Messages : 458
Enregistré le : 17 juin 2017, 13:33
Localisation : Casarastra, Catalogne

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Paolo Valbonesi » 14 juil. 2017, 16:55

Permettez-moi d’être attaché à l’idéal Républicain qui transgresse les siècles pour bon nombre d’européens convaincus, attachés à la démocratie. Le débat sur les institutions actuelles de notre pays est suffisamment vaste pour en discuter ailleurs quand vous le voulez. Je vais vous livrer mon avis : je m’oppose aux monarchies en Frôce ou ailleurs, mais, étant minoritaire, je l’accepte car nous sommes dans une démocratie. Je vous invite à faire de même sur bon nombre de sujets car vous n’êtes pas plus la porte-parole des paysans de ce pays que moi des festivaliers de Woodstock en 1970.

Vous n’avez d’ailleurs absolument pas répondu à nos demandes de précisions sur la faisabilité et sur le financement de ce fameux revenu universel. Précisons tout de même que ce dispositif n’existe dans aucun pays du monde d’aujourd’hui. Si cette idée, qui existe depuis deux siècles, était une bonne idée, je crois que d’autres sociétés civiles auraient eu pour idée de le mettre en place. Je regrette que la Frôce ait avec vous, Madame Mendoza, des personnalités politiques en retard de deux siècles sur leur monde.

Nos agriculteurs ne demandent pas de revenir à une agriculture paysanne mais à vivre décemment de leur travail. Pour cela c’est à l’Etat de protéger les frontières commerciales du pays pour sélectionner les produits que nous pouvons accepter sur notre territoire, car ils seront en concurrence avec les produits issus de notre agriculture locale. Nous devons instaurer comme je l’ai déjà dit des critères sociaux, commerciaux et tarifaires.



Jeune retraité de la vie publique


Avatar du membre
Charlotte Lamrabet
Maire
Messages : 507
Enregistré le : 16 mai 2017, 18:49

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Charlotte Lamrabet » 14 juil. 2017, 17:03

Liste MPD :

Pour résumer, Madame Mendoza va enlever leur travail à bon nombre d’agriculteurs et leur mettre une petite tape sur la tête en les consolant avec son revenu universel. Exit donc les agriculteurs qui sont passionnés par leur métier et ne demandent qu’à pouvoir produire mieux et davantage. Mais pas d’inquiétude, ce n’est pas grave ! Ils pourront rester dans leur canapé et continuer à vivre d’un revenu universel !

Je pense qu’en matière de sottises, nous avons fait le tour avec Madame Mendoza. Pour rebondir sur ses propos, la lutte contre l’agriculture productiviste est un retour en arrière. La réalité, c’est que nous devons produire pour développer notre économie. L'agriculture intensive n’est pas sans risque, effectivement elle peut contaminer l'eau et les sols ou nuire à la biodiversité. Mais plutôt que revenir à une agriculture archaïque qui mettrait sur la touche la majorité de nos agriculteurs, le MPD souhaite réduire la trace écologique de notre mode de production agricole.

Concrètement, il nous faut induire de meilleurs usages des ressources et produire plus avec moins. Par exemple, mettre fin à la surconsommation d’eau en faisant payer le prix réel aux agriculteurs pour les systèmes d'irrigation gérés par les pouvoirs publics. Autre mesure proposée par le MPD : un passage des engrais chimiques aux engrais d'origine organique et minérale.

En parallèle, il nous faudra fournir aux agriculteurs les connaissances nécessaires par le biais d'une formation professionnelle pour une agriculture à forte productivité et respectueuse de l'environnement. Quand on veut, on peut.




Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 477
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 14 juil. 2017, 17:34

Woodstock c'était 1969, monsieur Valbonesi, mais bon ce n'est pas la première fois que vous parlez d'un sujet que vous ne maitrisez pas, mais passons.

En l'an 6, auriez-vous dit aux députés néerlandais que la légalisation du mariage gay sera forcément une erreur comme personne ne l'a déjà fait ?
En l'an 114, auriez-vous dit aux néo-zélandais que leur pays était foutu du fait du droit de vote des femmes comme personne ne l'a déjà fait ?
En l'an 144, auriez-vous dit aux dirigeants venezueliens que l'abolition de la peine de mort mènerait leur pays au chaos comme personne ne l'a déjà fait ?

Il y a toujours besoin d'un pays pour donner l'impulsion à un progrès, et nous ne sommes pas les seuls à y penser, par exemple la Finlande a lancé une expérimentation en début d'année.

Et clarifions les choses concernant les agriculteurs, ce n'est pas la fin de leur activité, mais le début d'une nouvelle, le revenu universel est là pour ôter leurs craintes de passer d'un modèle privilégiant la quantité vers un modèle privilégiant la qualité, le productivisme actuel n'est plus tenable d'un point de vue environnemental. Quand votre maison brûle, que faites-vous en premier ? Regarder si vos enfants ont pu fuir les flammes ou appeler votre compagnie d'assurance ?



Avatar du membre
Maria Blum
Vice-président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 175
Enregistré le : 23 juin 2017, 22:52
Localisation : Izirgua

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Maria Blum » 14 juil. 2017, 17:49

Madame Mendoza Ojeda, comment voulez-vous nourrir l'ensemble de notre population sans le monde agricole ? Le MARR aidera les agriculteurs a changé de mode de culture. La transition écologique c'est aussi accompagnée le changement et le monde agricole a besoin d'accompagnement dans plusieurs aspects : la formation, les techniques de cultures, l'équipement agricole ...

La transition écologie doit être une chance pour notre économie nationale. En misant sur des nouvelles technologies, de nouveaux secteurs économiques vont apparaitre et se développer dans les prochaines années. L'état Frôçeux doit aider les salariés à prendre leurs parts dans ce changement en aidant à la création de coopératives. Grâce aux coopératives, le tissu économie national peut complétement changer. Les écarts de richesses seront moins importants et nous aurons une égalité des chances.


Maria Blum

Maire d'Izirgua
Vice-gouverneure de Septimanie, chargée de l'environnement et des transports


Membre du Mouvement des Amis de la République et de la Révolution (MARR)


Avatar du membre
Charlotte Lamrabet
Maire
Messages : 507
Enregistré le : 16 mai 2017, 18:49

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Charlotte Lamrabet » 14 juil. 2017, 17:58

Liste MPD :

Avec vous, Madame Mendoza, c’est soit tout blanc, soit tout noir. Ce que vous proposez, c’est un peu comme quand au Moyen-Âge, on coupait la tête aux personnes atteintes de maladies contagieuses au lieu de les soigner. Nous ne sommes plus en ces temps anciens. Aujourd’hui, le progrès et la recherche font qu’il nous est possible de trouver des solutions pour préserver tant l’environnement que notre modèle de production agricole et je vous ai déjà exposé des solutions.

Invoquer l’environnement pour combattre la production nationale est malhonnête. Pour fonctionner, une économie a besoin d’une industrie, d’une agriculture et de services performants et créateurs de valeur. Je suis la première ici à avoir évoqué le sujet de l’environnement, je ne suis pas certaine que vous auriez eu l’idée de vous en servir pour cautionner votre projet décroissant si je ne l’avais pas fait.

Monsieur Valbonesi a évoqué un sujet important, qui est celui du niveau de vie des agriculteurs. Quand on parle de population en difficulté, on pense spontanément aux jeunes de banlieue ou aux sans-emploi… Pourtant, la réalité est que bon nombre d’agriculteurs figurent aussi parmi les classes populaires. Et bizarrement, ceux qui rencontrent d’importantes difficultés financières sont ceux qui n’ont pas la possibilité de s’équiper et de s’organiser suffisamment pour pouvoir produire en quantité.

Finalement, les agriculteurs qui sont coincés au stade de la paysannerie qui vous est si chère ne demandent qu’à sortir de leur mode de production archaïque. Et il nous faut les aider à le faire.




Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 477
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 14 juil. 2017, 18:17

Si j'ai parlé du revenu universel pour les agriculteurs ce n'est pas un hasard, notre mouvement est conscient qu'il y a des difficultés d'existence pour beaucoup d'entre eux, et ce revenu est le moyen pour eux de ne jamais mettre leur subsistance en danger quoi qu'il arrive. Dans la vie un filet de sécurité est toujours apprécié, prenons l'exemple de la Chine qui connait une croissance prodigieuse du fait de la mondialisation, mais quasiment pas de hausse de la demande, le système de protection sociale étant proche de l'inexistence, chacun préfère mettre ses richesses de côté au lieu de faire fonctionner l'économie, il en est de même pour les frôceux, rendons son audace au peuple.

Concernant l'agriculture paysanne, vous parlez du sujet sans vraiment le connaitre, il ne s'agit pas de tout refaire comme il y a trois siècles, il s'agit d'un mouvement d'agriculteurs qui s'appuie sur une charte qui pose des principes de solidarité, de respect de la nature, d'économie des ressources rares, de qualité, d'autonomie et de durabilité. Mépriser l'agriculture paysanne, ce n'est pas mépriser quelques hippies, c'est se moquer d'agriculteurs qui ont un sens de l’éthique particulièrement développé. Mais on a bien vu pendant cette campagne que mépriser les agriculteurs n'a jamais trop gêné le parti de votre ami, monsieur Valbonesi.



Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 825
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Riccardo Finacci Núñez » 14 juil. 2017, 18:18

Le temps de parole de la CUL est écoulé.



Avatar du membre
Charlotte Lamrabet
Maire
Messages : 507
Enregistré le : 16 mai 2017, 18:49

Re: Elections générales 88 : Débat sur l'économie

Message par Charlotte Lamrabet » 14 juil. 2017, 18:32

Liste MPD :

Je pense avoir étudié le sujet plus en profondeur que vous, Madame Mendoza, car le MPD est le seul parti jusqu’ici à avoir mis en avant la nécessité de faire en sorte que notre production soit moins impactante pour l’environnement. Pour ce qui est de l’éthique que vous avancez, la vôtre est-elle donc d’appauvrir notre pays en limitant la production nationale ? N’avons-nous pas déjà assez de populations dans le besoin ?

Ce que vous ne comprenez pas, c’est que non seulement il est possible de produire plus avec moins, mais aussi que le mode de production que vous privilégiez n’est pas sans risque. Les traitements naturels ont aussi leurs défauts. Certains pesticides naturels sont toxiques, par exemple pour les abeilles. Votre mode de production raisonnée qui refuse l’équipement moderne, c’est aussi utiliser davantage de terre pour des rendements inférieurs, et donc réduire la biodiversité. Enfin, votre mode de production génère davantage de gaz carbonique, puisque n’utilisant pas d’herbicides, les agriculteurs concernés doivent davantage travailler la terre pour contrôler les mauvaises herbes. À moins que vous ne leur imposiez aussi de labourer à dos d’âne ?

Le temps de parole de Madame Mendoza est écoulé, merci nous allons pouvoir passer à la suite. Nous n’avons pas encore parlé de l’industrie, qui est un secteur de premier plan en Frôce. Le MPD souhaite développer les industries de pointe pour en faire une filière d’excellence de rayonnement international. Nous miserons aussi sur les nouvelles technologies pour accroître le rendement industriel.




Répondre

Retourner vers « Commission Electorale »