Provinciales 88 : visite du port de Organi-di-Bagni

Ville réelle : Cagliari
Population : 148 148 habitants
Orientations politiques : Ecologisme / Gauche chrétienne / Gauche radicale
Répondre
Avatar du membre
Léo Dowranl
Messages : 339
Enregistré le : 15 juin 2017, 22:35

Provinciales 88 : visite du port de Organi-di-Bagni

Message par Léo Dowranl » 07 juil. 2017, 11:00

Image



Léo Dowranl est arrivé très tôt ce matin au port de Organi-di-Bagni pour y rencontrer les pêcheurs. Sur la route Catala Via Roma, il rencontra des plaisanciers, nombres de touristes, et beaucoup de résidents. L'un d'eux l'interpela pour lui demander ce qu'il ferait pour rendre la ville et le port plus attractif

- C'est important pour Organini-di-Bagni et ses habitants de faire venir les touristes car le secteur tertiaire dans cette ville et dans beaucoup d'autre ville de la région est un pivot des économies locales et un bassin de l'emploi. Il faut donc développer une stratégie politique pour rendre la ville attractive, et une ville attractive, c'est une ville belle, vivante, qui bouge, et qui se dénature pas. Pensez-y, si on délimite de nouvelles réserves naturelles intégrales dans notre province, on protège la faune et la flore et on garde pour les touristes cette beauté sauvage et naturelle de la Toscane, de Sardaigne et de Sicile ; si on décide de créer des Zones à trafic limité pour remplacer les Autorisation de circulation automobile dans les centres historiques des grandes villes, on rend la ville plus propre, plus piétonne, on améliore la visibilité des commerces ; si on met fin à l’affichage publicitaire sur les bâtiments publics et qu'on les transforme en espaces d’affichage culturel et artistique, et bien on développe le tourisme culturel et pas seulement que plaisancier. Vous voyez, si on ne pense pas qu'au tourisme balnéaire, mais qu'on essaye d'avoir une vision plus globale en intégrant la culture et la nature, notre province gagnera en nombre de touriste.

Arrivé au port, Léo Dowranl rencontra des artisans pêcheurs. Il visita leurs bateaux, leur posa beaucoup de question sur leur métier, que ce soit l'amour pour leur activité que les difficultés qu'ils rencontrent. Léo Dowranl offrit le café au pêcheur et leur parla de ce qu'il comptait faire pour eux.

- On a une province ouverte par la mer. Rien qu'ici, à votre port, on a comme horizon la Tunisie, l'Algérie, l'Espagne... C'est un vaste champs d'opportunité que nous devons investir à la fois pour protéger les pêcheurs et en faire un secteur industriel écologique de pointe. Notre province doit être le phare d'une nouvelle politique de la mer, et quand vous voyez la beauté de la méditerranée, elle ne peut que la valoir. Léo se retourna vers un pêcheur et lui parla directement Par exemple tu vois, toi, tu as une petite exploitation, et le danger, comme tu m'as dis, c'est de te faire couler par les grands chalutiers qui petit à petit prennent le monopole de la pêche. Et bien, si l'UPP on gagnait la gouvernance de la province, on protégerait les emplois et le savoir-faire artisans par la mise en place d’un usage exclusif de la bande côtière des 12 milles nautiques aux pêcheurs artisans. Il faut que vous ayez un espace de travail pour vous. Et puis, pour mieux protéger les petits pêcheurs face aux grandes entreprises de pêche, on appliquerait des quotas pluriannuels équitables pour que chacun puisse exercer une activité saine et rentable à sa mesure et permettre une bonne co-existence entre la mer, les grands et les petits pêcheurs. Faut surtout pas qu'on vous oubli, et qu'on pense à l'avenir, au renouvellement des générations futurs des pêcheurs, c'est pour ça que j'aimerais bien qu'on un lycée professionnel maritime pourquoi pas ici ou à Gambino, Santa-Maria di Bagni, Il-Kaxtel... Faut préserver cette richesse de main d’œuvre !

Léo Dowranl resta un long moment discuter avec les pêcheurs avant de s'en aller vers Samarcande


Gouverneur de la Province de Tyrsènie

Secrétaire Général de l'UPP

Député Fédéral


Répondre

Retourner vers « Organi-di-Bagni »