Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 452
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 10 juil. 2017, 15:13

Rien dans la loi actuelle n'interdit de fonder des écoles privées et rien n'interdit d'y inscrire ses enfants, seul un quart des places est réservé à la carte, en tant de concession à la subvention accordée aux établissements privés.

Si malgré cet état de fait, il y a si peu d'enseignement privé en Frôce, cela doit vous mettre la puce à l'oreille, la demande n'est pas si élevée que ça, car notre enseignement public est de qualité, accessible, et apprécié des parents.

Réduire les contraintes pesant sur l'enseignement privé est une idée que l'on peut explorer pour plus de diversité dans l'offre scolaire, mais forcer une privatisation outrancière, c'est casser un outil qui fonctionne et prendre le risque de paupériser un peu plus les enfants issus de milieux défavorisés.

Le tout privé peut même devenir un danger pour l'émancipation. Prenons le cas de l'association "Teach for All" qui sévit aux États-Unis, pays où l'enseignement public a été dépouillé. Cette association a a priori un but noble, de nombreuses entreprises y contribuent pour former des enseignants de façon bénévole.

La réalité, c'est que cette association forme des enseignants qui se préoccupent uniquement de la discipline, pour bien apprendre aux enfants qu'il ne faut jamais contrarier son supérieur, on est plus proches de la prison que de l'école émancipatrice.



Avatar du membre
Maria Blum
Vice-président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 171
Enregistré le : 23 juin 2017, 22:52
Localisation : Izirgua

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Maria Blum » 10 juil. 2017, 21:41

Si je suis élue, je souhaite trouver une solution pour fermer toutes les écoles privées. L'école doit être celle de la nation ! L'éducation est un droit et tous nos enfants doivent avoir la même. Je souhaite que notre province investisse massivement dans nos écoles, dans nos universités et nos laboratoires afin d'être à la pointe et permettre à la nouvelle génération d'avoir de prespectives formidables !

L'écologie, la transition écologique je devrais plutôt dire, doit être le nouveau moteur de l'économie. Si je suis élue, les énergies fossiles dans notre province, c'est terminé !
Je souhaite mettre l'ensemble des acteurs autour de la table pour lancer un vrai choc énergétique vert ! Nous allons investir dans l'éolien sur terre et mer, dans le photovoltaïque et dans la géothermie. L'objectif est d'avoir 0 émission de CO2 à la fin de mon mandat.
Je souhaite également que notre province lance une grande campagne de soutien vers les voitures tout électrique avec des primes et l'installation de bornes de recharge sur l'ensemble du territoire.

Si je suis élue, je défendrai ces idées dans notre province et auprès du Gouvernement !

Donnons une chance à nos enfants !


Maria Blum

Maire d'Izirgua
Vice-gouverneure de Septimanie, chargée de l'environnement et des transports


Membre du Mouvement des Amis de la République et de la Révolution (MARR)


Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 452
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 11 juil. 2017, 01:10

Si la transition énergétique me tient à cœur, il faut reconnaitre que les délais que vous proposez sont délirants, on ne peut pas changer notre production d'énergie en 18 mois, qui plus est au niveau de coût actuel de l'énergie renouvelable.

Le 100 % renouvelable doit être un objectif commun, il n'y a pas d'autre planète prête à nous recevoir si la Terre venait à devenir invivable, mais le promettre sous 18 mois, c'est totalement irréalisable, et je pense que les électeurs sont conscients du fait que Rome ne s'est pas faite en un jour.

En ce qui concerne l'environnement, nous devons également avoir une politique de transports agressive, pour relier efficacement la Côte du Soleil avec les iles des Baléares nous proposons la mise en place d'une flotte massive de navires au GNL qui sera peu polluante, agréable à l'usage et d'une efficacité supérieure au service actuel.

De plus, il sera nécessaire d'à la fois rénover tout le réseau ferroviaire pour le rendre le plus efficient sur le plan énergétique, assurer un nombre croissant de trajets pour n'exclure aucune zone et baisser les prix pour réduire la nécessité du véhicule individuel. Cet état de fait doit nous pousser à faire des transports en commun le premier budget d'investissement de la province mais aussi d'augmenter fortement les fonds destinés à assurer le fonctionnement desdits transports.



Avatar du membre
Maria Blum
Vice-président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 171
Enregistré le : 23 juin 2017, 22:52
Localisation : Izirgua

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Maria Blum » 11 juil. 2017, 07:48

Madame Mendoza Ojeda, en 18 mois beaucoup de choses sont possibles. Je m'engage à libérer les permis de construire pour les éoliennes sur terre et sur mer le premier mois de mon élection. Cet effet permettra de respecter le délai des 18 mois. Les mots c'est bien mais mettre les moyens c'est mieux.

La rénovation et le développement des transports en commun est un point intéressant mais ne peut pas répondre à l'ensemble des besoins et à un coût non négligeable. Mon projet est de trouver un équilibre entre ces transports en commun et les voitures tout électrique. De plus, si je suis élue, la province créera une plateforme d'autopartage et covoiturage pour permettre à aux habitants de se rencontrer plus facilement et de partager leurs voyages et leurs voitures.


Maria Blum

Maire d'Izirgua
Vice-gouverneure de Septimanie, chargée de l'environnement et des transports


Membre du Mouvement des Amis de la République et de la Révolution (MARR)


Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 452
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 11 juil. 2017, 11:55

Puisque vous parlez de besoins, je doute sérieusement que les voitures individuelles soient la priorité des résidents des Baléares, les iles ne sont pas très grandes, surtout celles d'Uzarie et Azuria et le réseau routier est par conséquent très limité. De plus, il ne me semble pas qu'il existe actuellement des mécanismes pour rouler sur l'eau, et relier nos territoires entre eux me semble crucial pour rapprocher tous les citoyens de la province.

Les transports en commun ont l'avantage d'aider à la fois à relier les Baléares à la Côte du Soleil, d'être utiles aux résidents de la Côte du Soleil, de convenir aux infrastructures des Baléares et de permettre d'avoir un impact sur le bilan carbone des nombreux touristes qui nous rendent visite tous les ans.

Nous aiderons à la fois les résidents et les touristes, les résidents auront droit à une carte de réduction qui donnera des droits variables selon leur situation financière et professionnelle, les touristes pourront acheter une carte à accès illimité limitée à 1 mois à un prix très raisonnable, sur le même modèle que le JR Pass au Japon. A long terme, l'idéal serait un financement intégral des lignes sans réservation par la province, mais il faudra du temps pour ne pas infliger un choc fiscal trop lourd.



Avatar du membre
Maria Blum
Vice-président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 171
Enregistré le : 23 juin 2017, 22:52
Localisation : Izirgua

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Maria Blum » 12 juil. 2017, 00:57

Le réseau routier est certes limité mais pas inexistant. Nous devons amorcer le changement sur l'ensemble des moyens de transports. Le MARR propose un changement en profondeur et non une petite mesurette anecdotique !

Ma candidature souhaite protéger l'environnement à la différence de la votre. Nous nous engageons pour un vrai changement politique et culturel sur ces thématiques.La Septimanie a besoin de zones protégées, de zones préservées de toutes activités humaines. Notre province a besoin d'un cap fort, d'un avenir vert qui offrira de nouvelles perspectives.


Maria Blum

Maire d'Izirgua
Vice-gouverneure de Septimanie, chargée de l'environnement et des transports


Membre du Mouvement des Amis de la République et de la Révolution (MARR)


Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 452
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 12 juil. 2017, 03:52

Si je suis votre raisonnement, mettre la priorité sur un moyen qui exclut la majorité des touristes et la population insulaire vous semble être le meilleur moyen de sauver l'environnement ? Permettez-moi d'avoir de sérieux doutes.

Ce ne sont pas les véhicules qui nous sauveront, nous privilégierons le retour à la nature et par défaut le transport en commun, si je suis élue j'ouvrirai une concertation avec les maires élus afin de mettre fin à la circulation est véhicules non-essentiels en centre-ville pour rendre les rues aux piétons, cela nous ouvrira plus d'espaces mais aussi plus de proximité, notre région étant touristique, un brassage ethnique et culturel se formera bien vite, j'en suis convaincue.

Notre province doit s'affirmer comme multiculturelle, l'ouverture nous aidera à construire une société qui se dévie de la méfiance généralisée qui règne depuis une dizaine d'années et qui plombe le moral des frôceux.

Nous manifesterons cette acceptation en revoyant totalement la politique dans les cantines scolaires, chacune devra s'adapter aux considérations éthiques des élèves en préparant les menus adéquats sur demande formulée dans un délai raisonnable, mais nous proposerons aussi et surtout, en plus du menu traditionnel frôceux, chaque midi un plat issu des cuisines du monde, la gastronomie est le reflet de l'âme d'un peuple, un cadeau qu'il offre à l'humanité, acceptons ce cadeau et montrons le fièrement aux générations qui feront l'avenir de la province.



Avatar du membre
Maria Blum
Vice-président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 171
Enregistré le : 23 juin 2017, 22:52
Localisation : Izirgua

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Maria Blum » 13 juil. 2017, 08:08

Votre proposition pour la cantine est infaisable dans la majorité. Le MARR a pour projet de demander à l'ensemble des cantines de la province de proposer chaque jour un menu de substitution végétarien. Ce compromis permettra à chacun d'avoir la possibilité de choisir entre deux menus.

Pour revenir à l'éducation, je souhaite que l'université devienne 100% gratuite. Chaque étudiant doit pouvoir vivre décemment pendant ses études et être à 100% consacré à celle-ci. Si je suis élue, je moderniserai les infrastructures des universités, des logements étudiants et des outils. Nous devons faire de la Septimanie une province à la pointe de l'éducation.


Maria Blum

Maire d'Izirgua
Vice-gouverneure de Septimanie, chargée de l'environnement et des transports


Membre du Mouvement des Amis de la République et de la Révolution (MARR)


Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 452
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 13 juil. 2017, 14:03

Cela doit faire très longtemps que vous n'avez pas visité de cantine septimane, le menu végétarien est déjà en place dans tous les établissements scolaires.

Il n'est pas question de revenir sur ce menu. La proposition que nous faisons, c'est tout d'abord d'ajouter un 3e menu qui serait inspiré des cuisines du monde, on élargirait le choix pour les élèves tout en montrant les bienfaits du brassage culturel. C'est ensuite de demande à chaque famille de remplir un formulaire faisant état des éventuelles allergies ainsi que des choix éthiques de l'enfant.

Pour chaque jour où aucun des deux menus non-végétariens ne sera compatible avec ces considérations, il sera proposé à la famille un plat alternatif. L'opération se fera une semaine à l'avance pour qu'aucun plat alternatif superflu ne soit préparé. Ce choix est essentiel, la cantine est un des premiers lieux de socialisation, notre ambition est de réunir tous les enfants autour de la même table.

Concernant l'enseignement supérieur, je serais favorable à une progressivité des droits, si les étudiants démunis ne devraient pas avoir à payer tant l'éducation est cruciale pour l'avenir de ce pays, user des droits des plus aisés ainsi que des étudiants étrangers nous permettra d'améliorer les infrastructures en réduisant le besoin de dépense publique qui sera déjà fort élevé avec la transition vers le revenu universel.



Avatar du membre
Alba Vittorini
Juge à la Cour Suprême
Messages : 426
Enregistré le : 18 mai 2017, 14:56

Re: Septimanie 88 : Débat sur l'éducation et l'écologie

Message par Alba Vittorini » 13 juil. 2017, 14:20

Je n'ose plus intervenir, puisque je constate que, comme le mille-feuille administratif qui sert aux élites étatistes à échapper aux règles qu'elles fixent elles-mêmes, vous vous écharpez sur les détails d'un immense programme commun dont l'objectif est de faire croire à la justice pour des raisons clientélistes, tout en ayant pas les moyens de l'assurer correctement.

Notre programme est plus clair : pas de règle étatique. C'est sûr, c'est brut. C'est sûr, ça fait peur.

Ce que vous proposez, c'est une sécurité sociétale. Sauf qu'avec votre sécurité, vous faîtes des paris dont vous n'êtes pas certains que vous allez les gagner. Vous n'êtes pas certains du résultat. Et pourtant, les électeurs voteront pour ce résultat que vous leur promettez.

Nous, nous leur garantissons seulement que l'Etat, et donc pour cette élection, la Province, n'interférera pas. De telle sorte que les résultats, ils ne les devront qu'à eux-mêmes. Notre promesse, c'est de ne rien faire. Rien pour les aider, c'est un fait. Mais surtout rien qui ne pourrait aller à l'encontre de leurs intérêts.

L'éducation a besoin d'être libérée. L'écologie a besoin d'être libérée. La Frôce a besoin d'être libérée.



Répondre

Retourner vers « Commission Electorale »