Bienvenue en Frôce !

Discours du Président du Conseil de la Communauté des Communes Valenciennes

C'est ici que seront centralisées les activités de la Présidence de Métropole.
Répondre
Avatar du membre
Jean Bournay
Messages : 11
Enregistré le : dim. 02 mai 2021, 11:23
Nom de l'avatar : Jean Ferrat
Pseudo : Lats
Sexe : Homme cisgenre
Date de naissance : 21/06/053
Lieu de naissance : Saint-Aristide-le-Rouge (Frôce)
Parti politique : Sans étiquette

Image
Discours du Président du Conseil de la Communauté des Communes Valenciennes

Plan Hospitalier
.
.
Valenciennes, Valenciens,

Vous le savez, notre obscur Chancelier a pour dessein de combattre le droit à l'accès aux soins que la gauche et moi-même en qualité de Ministre de la Santé, se sont bornés à garantir par une loi juste et équitable, une répartition des établissements rendant à chacune et à chacun la possibilité de se rendre dans un centre adapté, et des budgets qui vont avec. En finançant exclusivement les centres médicaux publics, nous avions fait le choix de n'investir que là où nous savions qu'aucun sou ne serait dispendieux et n'enrichirait des actionnaires de la misère, recevant la rente de la honte, celle qui se constitue des malheurs de celles et ceux que le sort frappent. Nous savons que sont plus touchés les classes populaires qui travaillent bien souvent dans des conditions dégradées et qui subissent alors les sévices d'un manque de contrôle et d'encadrement des conditions de travail. Hélas comme je vous l'ai dit, le Chancelier actuel souhaite détricoter le maillage social dont nous nous étions fait l'artisan. Allons-nous laisser faire les choses ?

Au niveau fédéral, il n'y a que peu de chances que les choses changent et il serait vain de croire au sursaut d'une Assemblée sclérosée par les digéreurs de Salcedo, notre Assemblée fédérale si vivante en d'autres époques et qui aujourd'hui à des airs de chambre d'enregistrement, dépourvue de tout raisonnement critique au centre et à sa droite, dévouée dans une dévotion que l'aveuglement définit.

Cependant notre métropole, ne se laissera pas faire, je vous le garantis. Déjà, j'ai engagé les forces de progrès et une commission interne au Conseil, composé de conseillers communistes a travaillé sur un plan d'urgence de construction intensive de nouveaux centres de soins et travaille au financement de ces structures toujours plus proches de vos préoccupations et de vos lieux de vie, de travail, de d'épanouissement. Financement également des salaires afin que toute subvention étatique prévue par le sinistre projet de Salcedo. Le Conseil que j'ai l'honneur de présider va donc mettre en place un investissement massif pour préserver la qualité de la médecine valencienne et l'accès aux soins auquel chacun habitant peut prétendre par son humanité. La dignité humaine doit être préservée et nous la préserverons.

Dès le vote de la loi du boucher Salcedo qui débite notre santé par morceaux, j'annoncerai la construction ou l'achat et équipement de 425 000 m2 de locaux destinés à accueillir des établissements médicaux, pour un coût estimé de 1,5 milliards de plz ; avec cela 14 000 postes de médecine seront ouverts, avec un salaire mensuel de 2000 plz pour un coût total de 336 millions de plz. Enfin, le C.C.C.V débloquera annuellement pour une durée de 20 ans, 60 millions de plz afin de fournir une bourse mensuelle de 1 000 plz à 5 000 aspirants étudiants en médecine. Puisque l'État fédéral a décidé de se désengager de la compétence médicale et d'être irresponsable sur la question nationale de la santé, le Conseil en prendra la charge.

Les Hôpitaux financés par le Conseil seront soumis à une direction autogérée dont les responsables seront directement élus par les personnels hospitaliers. Qui serait mieux placé pour gérer un lieu de travail que celles et ceux qui accomplissent quotidiennement les tâches nécessaires à sa pérennité ?

Je présenterai bientôt le plan universitaire et industriel pour les Communes Valenciennes qui permettra d'agrandir les universités valenciennes, de les multiplier et de permettre, par un système de revenu étudiant, à chacune et à chacun de pouvoir étudier sans soucis de son origine sociale.

Vive les Communes Valenciennes !
Vive le Socialisme !
Nombre de mots : 694
Répondre

Retourner vers « Présidence de Métropole »