Bienvenue en Frôce !

La discussion de préparation pour les prochaines élections générales aura lieu le samedi 9 juin à 21 h 30 sur le serveur Discord de la Frôce (salon élecitons frôceuses). N'hésitez pas à y contribuer.

Logo Facebook - Frôce

Image

124 Avenue de la Révolution, Appartement B - Résidence de Victor Karlsson

Ville réelle : Toulouse
Population : 480 286 habitants (092)
Orientations politiques : Socialistes / Centre / Libéraux-Conservateurs
Avatar du membre
Kévin Léonard
Messages : 237
Enregistré le : 24 juin 2017, 21:58

Re: 124 Avenue de la Révolution - Résidence Karlsson

27 juil. 2017, 16:18

Kévin répondit à Victor alors qu’il était en train de semer la Police Urbaine de Samarcande avec ses potes.

Ah Victor ! Dsl j’étais occupé ces derniers jours… Non, c’est pas moi l’histoire avec la tête de cochon, je suis con mais pas à ce point non plus ! Toujours ok pour le KFC ?



Avatar du membre
Nino Martinez
Electeur
Messages : 334
Enregistré le : 28 juin 2017, 02:30

Re: 124 Avenue de la Révolution - Résidence Karlsson

27 juil. 2017, 16:57

Nino sortit son téléphone en pleine assemblée devant la mosquée et écrivit discrètement à Viktor

- Mon tout beau vient à Samarcande intervenir et je clôture le rassemblement . Je t'attends bisous


Maire de Samarcande

Porte-Parole de l'UPP

Président de l'Association Frôce'Art

Maître de Loge de la Voûte Etoilée de Samarcande de la Grande Loge Nationale de Frôce

Maître en Arts Martiaux

Directeur Adjoint de l’Opéra de Paris

Avatar du membre
Victor Karlsson
Chancelier Suprême
Contact :
Localisation : Hôtel Belley, Aspen
Messages : 1137
Enregistré le : 24 juin 2017, 20:57

Re: 124 Avenue de la Révolution, Appartement B - Résidence de Victor Karlsson

07 mars 2018, 18:49

Après plusieurs semaines d'une campagne qui l'avait énormément fatigué, Victor était discrètement rentré chez lui à Pastelac, avec Eliott, avec qui il n'avait pas eu beaucoup l'occasion d'être seul, étant donné le rythme de la campagne. C'était le jour des résultats officiels mais après avoir passé l'après midi précédente, et la soirée, et la nuit, et la matinée à profiter intensément de son temps de tranquillité avec Eliott, la politique n'était plus vraiment sa préoccupation.

C'était le début d'après-midi, et alors que Victor se prélassait dans son lit en boxer avec son amoureux, son téléphone portable de se mit à vibrer.
Étant dans les bras d'Eliott en train de l'embrasser langoureusement, il n'y fit d'abord pas attention et continua.
Puis le téléphone vibra à nouveau. Une fois. Deux fois. Quatre fois. Dix fois. A un moment, il se retira et prit son téléphone. C'était le parti qui l'appelait. Il décrocha, une boule au ventre.


Allô ? Ouais salut Enrique...

Il eut un petit sourire forcé. Après avoir laissé le parti un peu en plan pour se reposer, il se sentait un peu anxieux à l'idée que quelque chose ait pu se passer sans qu'il en eut été informé, à quelques heures des résultats. A côté, Eliott faisait une mine agacée. Peut-être parce que Victor avait interrompu leur baiser pour le travail. Ou parce que c'était pour répondre à Enrique, un membre du parti qui passait son temps à lui tourner autour.

... les estimations ?

Le cœur de Victor se mit à battre à tout rompre. Il savait que ce serait décisif et vu son implication dans la campagne, il était impatient de savoir si ça va avait payé, au final. D'une certaine façon, il redoutait ce qu'Enrique pouvait lui dire.
Après un petit moment à écouter Enrique, alors qu'Eliott avait un air interrogatif et impatient, Victor conclut.


D'accord. Merci Enrique. On se voit bientôt.

Un immense sourire se dessina sur son visage. Avant qu'Eliott ait le temps de demander une explication (ou d'exprimer sa réprobation, comme d'habitude), il reprit ce baiser qu'il avait interrompu avec plus de passion qu'auparavant. Il se retira, doucement cette fois, en caressant sa joue. Puis il lui murmura, toujours son grand sourire sur le visage :

Prépare tes affaires. On dort à Aspen ce soir.


oui

Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar

2ème Gouverneur de Catalogne
Ancien Maire de Pastelac
Ancien Premier Secrétaire Fédéral de l'Union Pour le Progrès

Prince dans une dimension parallèle
Biographie | Pluzin | Résidence


#UneTêtePourSmith

Avatar du membre
Eliott Marshall
Contact :
Localisation : Hôtel Belley, Aspen
Messages : 333
Enregistré le : 31 juil. 2017, 21:17

Re: 124 Avenue de la Révolution, Appartement B - Résidence de Victor Karlsson

08 mars 2018, 23:31

Eliott avait enfin retrouvé son amoureux et profitait de chaque instant à ses côtés. Le contact de sa peau contre la sienne, la chaleur de son corps, son odeur ... Malgré les enjeux de cette journée, le temps semblait s'être arrêté pour les deux tourtereaux.

Lorsque Victor se retira de ses bras et interrompu leur baiser afin de décrocher son téléphone qui vibrait pour la énième fois, Eliott lâcha discrètement un petit soupire.

Lorsque son compagnon était au téléphone, il eu une poussée de stress. Il savait l'importance de ces élections pour Victor, et même s'il ne partageait pas les mêmes idées que lui, il souhaitait plus que tout sa victoire.

Victor resta impassible tout au long de l'appel, ce qui avait le don d'agacer Eliott. Les dernières paroles de Victor à Enrique n'avaient rien pour le rassurer.

Lorsque Victor afficha un immense sourire pour ensuite reprendre ce baiser qu'il avait interrompu juste avant, Eliott comprit tout de suite ce que cela signifiait. Quand il se retira doucement. Eliott plongea son regard dans celui de l'homme de sa vie. Les larmes commençaient à embuer son regard lorsque Victor lui dit de préparer ses affaires pour se rendre à Aspen le soir même.

Mon amour ... Tu as réussi ... Je ...

Eliott fondit en larmes et enlaça son compagnon.

Je suis si fier de toi tu sais ... Je t'aime.



"First Gentleman"
Président de The European LGBT Foundation

Ancien Président des Jeunesses Libérales-Conservatrices

Pluzin | Biographie

« Vivez votre vie, soyez heureux, soyez libres (...) soyez fiers de qui vous êtes et soyez fiers de la personne avec qui vous partagez votre vie. Ne laissez pas des crétins (...) gâcher votre vie amoureuse. Vous avez le droit au bonheur, vous aussi. » - Victor Karlsson.

Retourner vers « Pastelac »