Nous sommes sous la IXème législature. Période de jeu : 01/04/098 au 30/09/099.
Bienvenue en Frôce !

Image

Zone autogérée de Gagliano-Sud

Ville réelle : Palerme
Population intra-muros : 787 644 habitants (096)
Population métropole : 2 366 660 habitants (096)
Partis dominants : 1. PAS / 2. UPP / 3. MAMA
Avatar du membre
Antonio Velasco Pérez
Messages : 31
Enregistré le : 09 août 2018, 11:28

Zone autogérée de Gagliano-Sud

11 janv. 2019, 21:26

Antonio avait décidé de se lancer aux côtés d'Alain Chouillard qui menait selon lui un combat noble et nécessaire contre les autorités impériales. Il avait donc participé activement à la mise en place de la zone autogérée de Gagliano-Sud pour implanter le mouvement en Tyrsénie, dernière province métropolitaine non atteinte.
Le terrain de la zone autogérée de Gagliano-Sud était en réalité sur une parcelle boisée en bordure d'agglomération. L'accès était plutôt discret et l'activité était essentiellement abritée sous le couvert forestier.
La zone accueillait des musiciens, des jardiniers, des professionnels des sports de combat et pleins d'autres activités égayant la vie de la zone.
L'autorité de l’État fédéral était évidemment rejeté et les occupants avaient une forte connotation républicaine et souhaitaient la fin de l'Empire. Les occupants avaient décidé lors d'une assemblée citoyenne de s'associer aux zones d'Aspen et de Salusa et même à la Commune de Farellia.


Image


Vive la République Frôceuse !

Président du Comité de Soutien à la République Frôceuse

Maire d'Izirgua

Avatar du membre
Alain Chouillard
Messages : 61
Enregistré le : 20 déc. 2018, 20:22

Re: Zone autogérée de Gagliano-Sud

11 janv. 2019, 22:15

Bien qu'anti républicain de nature en tant qu'anarchiste de conviction, Alain avait accepté cette union des courants de pensée anti impériaux et favorables à l'autonomie locale. Il s'était donc rendu sur la ZAP de Gagliano-Sud pour s'assurer de la bonne implantation et de la discrétion du camp. La zone avait été implantée sur ce terrain très boisé car il rendrait quasiment impossible toute intervention policière, et protégeait ses activités des regards indiscrets. Il avait également rappelé à tous les occupants les seules règles imparties : pas de violence quelle qu'en soit la nature et pas de consommation de drogues dures.

Il salua rapidement Antonio et le remercia pour sa présence. La venue de Jean Bournay était également attendue dans la journée, alors que cohabitaient paisiblement ici des Nationaux-Anarchistes, des Altermondialistes, des Anarcho-Communistes, des Anarchisme Synthésistes et des Républicains.



Retourner vers « Gagliano - Capitale »