Bienvenue en Frôce !

La discussion de préparation pour les prochaines élections générales aura lieu le samedi 9 juin à 21 h 30 sur le serveur Discord de la Frôce (salon élecitons frôceuses). N'hésitez pas à y contribuer.

Logo Facebook - Frôce

Image

Elections générales 92 : Discours - Catalogne

Avatar du membre
Julian Valmont
Président de la Cour Suprême
Messages : 279
Enregistré le : 15 mai 2017, 13:48

Elections générales 92 : Discours - Catalogne

22 févr. 2018, 19:46

Règles :

- Chaque discours est limité à 650 mots, compteur forum.
- Chaque Candidat ne peut faire qu'un seul discours.
- Rien n'interdit à ce que plusieurs candidats se rendent devant la même association.
- Il est interdit d'éditer son message.

Les associations locales sont :
  • Centrale des Travailleurs Catalans
  • Rassemblement des Amis des Traditions
  • Union pour une Catalogne Autonome
  • Cercle Catalan Progressiste
  • Confédération des Agriculteurs Catalans
Dates importantes :

- Début de campagne : Vendredi 23 février
- Fin de campagne : Dimanche 4 mars à 21 heures

Les messages postés avant ou après les dates d'ouverture ne comptent pas



Avatar du membre
Nicolas Lubenac
Messages : 38
Enregistré le : 30 déc. 2017, 21:18

Re: Elections générales 92 : Discours - Catalogne

04 mars 2018, 14:15

MPD:

Discours devant la Confédération des Agriculteurs Catalans
Mes chers amis,

Je suis heureux de me retrouver devant vous aujourd'hui pour parler de notre agriculture mais aussi de la ruralité qui est très importante chez nous.
La Catalogne est l'un des greniers de la Frôce et c'est la raison pour laquelle j'ai absolument tenu à m'exprimer ici pour défendre une cause qui me tient à cœur.

S'il est vrai que je suis un enfant des villes, les combats qu'à mené mon père auprès des exploitants agricoles en danger m'a fait voir beaucoup plus de chose que les élites technocratiques d'Aspen ne pourraient imaginer.
L'agriculture Catalane sera la cause numéro une de mon mandat si je parviens à la tête de notre province.

Le vin, les agrumes, les olives, les bouchons de liège, le blé, le maïs... Nous sommes une région riche de sa culture et de son savoir-faire agricole.
Aujourd'hui, ces activités sont menacées par une prédation des intermédiaires pour la vente et par l'urbanisation galopante qui fait disparaître des milliers d'hectares à l'année. Je veux me dresser contre ces adversaires de notre agriculture et leur faire comprendre que la Catalogne tient à son patrimoine agricole.

C'est pour cela que je souhaite que les agriculteurs aient le droit de court-circuiter le circuit de la grande distribution en se regroupant sans limitation de nombre pour maintenir leurs marges et le lien de proximité avec le consommateur. Je suis prêt à engager un bras de fer avec les grandes sociétés de distribution et j'ai une bonne nouvelle, elle n'en sortiront pas vainqueur.

Afin de lutter contre l'urbanisation sauvage et destructrice de notre économie locale, les études d'impact pour tout projet d'urbanisation seront obligatoires pour évaluer le risque pesant sur les exploitations agricoles voisines. Les maires auront alors la possibilité de refuser des permis de construire en se basant sur le critère des destructions de terres agricoles. Terminé les projets de quartiers résidentiels et de HLM qui suppriment des parcelles entières ! La province se réservera également le droit de mener des études sur les territoires des communes qui détruisent délibérément leurs exploitations pour les remplacer par des lotissements bétonnés.

La Catalogne a une densité de population trop élevée sur le littoral, il faut stopper le massacre car non seulement l'agriculture disparaît de ce territoire, mais en plus l'approvisionnement en eau pendant l'été devient un casse-tête inquiétant.
Les villes du littoral pompent en effet beaucoup plus d'eau qu'elles le devraient et aujourd'hui c'est l'agriculture qui est pénalisée alors que c'est elle qui a le plus besoin de la ressource en eau pour pérenniser son activité.
Un plan de partage de la ressource en eau s'impose donc car nous courons à la catastrophe et il nous faut éviter cela pour préserver l'agriculture catalane.

Jusqu'à maintenant j'ai surtout évoqué des problèmes qui concernaient les exploitations agricoles et leur fonctionnement. Mais le sujet des agriculteurs en eux-même est un incontournable car vous n'avez pas un métier facile et il y a parfois des moments très difficiles à surmonter.
Vous effectuez parfois des journées de 12 heures si ce n'est plus pour maintenir à flot votre exploitation, vous avez des difficultés à tirer un salaire décent de votre métier, votre couverture maladie tout comme votre retraite ne sont pas les mêmes que les autres et surtout, la Province socialiste vous a abandonné.
Je souhaite donc la création d'un régime spécial pour les retraites agricoles qui permettra d'obtenir une retraite égale au SMC actuel. Il sera de plus possible pour les agriculteurs ayant perdu leur conjoint de récupérer sa pension. Après une longue vie de travail difficile j'estime qu'il n'y a aucune honte à avoir des privilèges car la retraite doit être un moment de repos, de retrouvailles avec soi-même.

Je souhaite aussi la création d'une mutuelle générale des agriculteurs avec une cotisation de 10 plz mensuel et un soutien ferme de la Province pour permettre aux agriculteurs d'avoir une couverture maladie solide et protectrice contre les aléas de la santé. Il est d'ailleurs inacceptable que le modèle actuel soit si peu protecteur et efficace. Aujourd'hui être malade quand on est agriculteur c'est perdre de la valeur sur sa production et très peu d'entre vous peuvent se le permettre.

Les petites exploitations agricoles, familiales parfois, doivent être soutenues par la province et nous mettrons en place le principe du 80-20, c'est à dire que que 80% des aides provinciales iront à 20% des exploitations agricoles les plus petites. Ce sont elles qui font notre tissu agricole et si nous les perdons, alors c'est l'agriculture catalane qui va en subir fortement les conséquences. Stoppons l'hémorragie chers amis, en tant que Gouverneur je ferai front face aux puissantes forces de la distribution pour que les prix restent acceptables. C'est pourquoi nous mettrons fin aux promotions scandaleuses dans les centres commerciaux sur les produits frais. Il est inacceptable que la vente à perte organisée se fasse sur votre dos. Moi je serai leur cauchemar si vous me portez à la Generalitat.
Ensemble, faisons front et sauvegardons la Catalogne rurale !

Vive la Frôce, Visca Catalunya !


Avatar du membre
Nathan Gicquel
Electeur
Messages : 78
Enregistré le : 07 août 2017, 17:30

Re: Elections générales 92 : Discours - Catalogne

04 mars 2018, 15:48

Chers amis progressistes,
Le progrès est une valeur qui, par définition, à pour but la mise en place de réforme, de progrès social, par opposition au conservatisme.
En Catalogne, et dans toute la Frôce, le progressisme est associé à la gauche, et plus particulièrement à l'Union Pour le Progrès de notre gouverneur Victor Karlsson.
Mais le centre est progressiste, comme il est humaniste ou encore respectueux et solidaire. Ce centre, représenté par nous, l'Alternative Démocrate Frôceuse, est une forte composante de la vie politique de notre pays, de notre province, de nos villes et de nos vies.

Lorsque j'ai évoqué la définition du progressisme, j'ai parlé de mise en place de réforme, mais ces réformes tardent à arriver en Catalogne, pourtant dirigée par un gouverneur qui se dit progressiste! Le problème du gouvernement précédent, c'est qu'il a été inactif, comme on peut le voir dans les mairies catalane: que ce soit de Pastelac, à Nobles des Prigors, en passant par Lônes et Sant Frocia. Et le problème de cette inactivité, c'est que les réformes promises par le progressisme ne sont jamais arrivées... On peut donc en déduire qu'en Catalogne, lors de ce mandat, les personnalités de l'UPP ont été plus conservatrices que progressistes...

Si vous, catalans, mettez le bulletin avec mon nom dessus, le progrès arrivera, pour le bien de tous:
En effet, si je suis élu, je mettrai en place un site internet provincial, ainsi qu'une application mobile: vous pourrez tout faire:
-il y aura un onglet avec l'éducation, inspiré de "toutatice" dans l'académie de Rennes, en France
-il y aura un autre onglet avec les nouveautés de la province (réformes, réglementations, partenariat)
-il y aura également un onglet qui représentera la vie associative de la province: la liste des associations sportives, un calendrier avec les différentes manifestations, et un espace pétitions, où chaque catalan pourra déposer la sienne: puis elles seront examinées par le gouvernement de la province au bout d'un nombre, indéfini pour le moment de signature
-il y aura ensuite un onglet dans lequel vous pourrez voir vos amendes, impôts.
-Chaque entreprise pourra aussi avoir son onglet: cet onglet pourra comporter les nouvelles de celle-ci, et ne sera accessible que par leurs salariés.
Un code sera transmis à chaque habitant, et ce service sera, je vous l'assure, impiratable!
Nous vous proposons ceci, qui peut-être modifié car nos organiserons des réunions publiques sur ce sujet, et vos idées pourront-être intégrées.
Pour nous, le progrès passe aussi par le numérique, et une démocratie plus directe.

Le progrès passe également par l'écologie. C'est la raison pour laquelle la construction de panneaux solaires sur nos établissements publics, ainsi que la suppression pure et simple des taxes sur la production d'énergies renouvelable sont deux de nos mesures pour l'environnement.

Lorsque j'ai été en Allemagne, avec mon lycée, je suis resté ébahi par les transports en communs là-bas: la mise en place de forfait, avec des lignes de bus régulières, des TER qui passent souvent, etc, ils prenaient, surtout les jeunes, beaucoup ces transports, qui leur permettait d'aller dans de plus grandes bibliothèques, d'aller prendre des cours de danse orientale par exemple: on peut donc en déduire que cette réforme des transports en commun est une initiative à la fois écologique, et culturelle.

L'ouverture de lieux publics (bibliothèques, salles de sports, jardins publics) le soir est aussi une bonne idée: elle permettrait un meilleur accès à la culture et à la pratique du sport, qui sont essentiels au bon fonctionnement de notre société.

L'école catalane est aussi à réformer: dans la plupart des provinces des réformes ont eu lieu récemment. C'est parce que le système d'avant de fonctionnait pas, ou mal. C'est la raison pour laquelle nous, si nous sommes élus, organiserons des états-généraux de l'éducation, regroupant le gouvernement provincial, des membres de l'assemblée provinciales, des syndicats de professeurs, des syndicats de parents, des syndicats de lycéen, d'étudiants, et des volontaires. Des débats auront aussi lieu dans ces écoles, avec des parents, élèves, professeurs, et politique, car c'est dans les écoles qu'il y aura des changements, pas à l'assemblée!

Pour conclure, nous mettrons en place des réformes progressistes, qui amélioreront la vie de nous tous, catalans.
Merci à tous, et Per Catalunya, votez Nathan Gicquel!


Nathan Gicquel
Député fédéral ADF-H
Conseiller municipal à Pastelac

Avatar du membre
Victor Karlsson
Chancelier Suprême
Contact :
Localisation : Hôtel Belley, Aspen
Messages : 1125
Enregistré le : 24 juin 2017, 20:57

Re: Elections générales 92 : Discours - Catalogne

04 mars 2018, 20:38

Discours de Victor Karlsson (UPP) au Cercle Catalan Progressiste

Catalans, Catalanes, mes chers amis,
Partisans du progrès, comme moi, qui me faites l'honneur de me recevoir et de me laisser me présenter à vous aujourd'hui, je tiens à vous remercier.
A vous remercier pour ce soir, mais aussi pour tous les jours, tous les instants où ensemble, nous avons luttés pour cet idéal, celui d'une société en avant vers le progrès.

Militant de longue date de la cause LGBT et de l'égalité, combat qui m'a toujours profondément et personnellement impliqué, j'ai appris très tôt ce que signifiait le progrès : avancer pour le bénéfice de chacun et pour le bien commun. Depuis mon engagement dans la politique catalane, cet état d'esprit ne m'a pas quitté et je n'ai eu de cesse de la défendre, face à un gouvernement ADF-conservateur, qui a toujours été hostile à tout progrès

Mais hélas, le progressisme est de plus en plus souvent remis en cause et cela ne date pas d’hier. J’ai moi-même dû subir les foudres du conservatisme, du passéisme, tout au long de mes engagements, de mon parcours politique et militant.
Ces forces se sont toujours opposées à moi et aux idées que je représente, et ce, avec virulence. Car n’ayons pas peur de dire les choses : ces gens qui refusent le progrès, n’ont tout simplement aucune vision d’avenir et vivent dans le passé.
Mais la morale de l'histoire aura fini par les rattraper : après deux mandats de l'ADF, qui n'a vu aucune avancée et une consolidation du statu quo, vous m'avez choisi et réélu pour vous représenter et défendre vos intérêts.
Alors, je ne les blâme pas. S’ils souhaitent rester dans le passé, qu’ils y restent. Mais qu’ils ne nous empêchent de continuer cette longue et belle marche pour l'avenir.

Le devoir du progressiste est d'être optimiste mais réaliste, de croire en l'avenir, croire en nos capacités à nous adapter à toute situation. Parce que "La nature n'a marqué aucun terme au perfectionnement des facultés humaines." - s'il y a une phrase qui a mes yeux résume le mieux cet état d'esprit, c'est bien celle-ci.
Je reprends à mon compte cette citation de Nicolas de Condorcet, révolutionnaire français et philosophe des Lumières, qu’il a écrit peu de temps avant sa mort sous la Terreur de -214, alors même que la Révolution semblait condamnée à se terminer dans un bain de sang, lui qui nous pourtant légué sa vision classique du progrès humain dans son oeuvre, vision qui dominera ainsi tout le siècle qui s'ensuivit, qui fut un siècle d'innovation, précurseur pour celui qui allait suivre.

Aujourd'hui, nouvelle époque, nouvelle vision, nouveaux enjeux. Nous sommes en l’an 92 et le temps est venu pour nous de nous projeter à notre tour dans une certaine idée de l'avenir.

En tant que Gouverneur, je suis fier de ce que nous avons accompli.
Le renforcement de l'accès à l'assistance à la maternité me tenait partiellement à cœur. Nous souhaitions que des centres de maternité puissent voir le jour afin d’assurer l’accompagnement de ces femmes et l’encadrement des opérations prénatales. Nous l’avons fait.
Nous avons permis l'ouverture des nouvelles techniques médicales de procréation à tous les couples, en supprimant la distinction basée sur l'orientation sexuelle. Nous voulions offrir à chaque travailleur une meilleure qualité de vie sans perte de rémunération, et nous avons fait les 32h. Nous avons instauré la protection des animaux et rompu avec la barbarie de la "tradition" de la corrida défendue par l'ADF.

Mais il nous reste encore beaucoup à faire. Et ce ne sont pas les innovations qui manquent pour le permettre.

Prenons l'environnement : de nouvelles approches ont été concues par les professionnels, des suggestions soumises pour réduire l'impact humain sur l'environnement, et j'y suis attentif. Nous lancerons un grand projet de modernisation des bâtiments publics, avec l'objectif d'en faire des bâtiments autonomes, de même que nous promouvrons les énergies renouvelables au sein des foyers, en créant une agence spéciale chargée d'aider les logements à s'équiper.
Je suis également attentif aux innovations éducatives, dont on a pu voir une démonstration en Septimanie avec l'ouverture aux pédagogies expérimentales. Je soutiendrais l'ouverture, en accord avec les municipalités, de nouvelles écoles, basées sur le modèle de la Sudbury Valley School aux États-Unis, et nous nous ouvrirons ainsi aux pédagogies alternatives.
Nous poursuivrons également une politique inclusive, respectueuse de toutes les minorités, en permettant notamment à ceux en faisant la demande à changer de genre à l'état-civil, et de permettre à ceux qui le souhaitent de se déclarer "non-binaire". Nous assurerons de plus une prévention efficace contre les discriminations que subissent encore aujourd'hui de nombreuses minorités - ce qui n'est pas acceptable.

Mes amis, nous avons encore beaucoup à faire et ceci n'est qu'une ébauche de notre projet pour faire s'ancrer l'idée du progrès dans notre province. Pour ma part, je ne lâcherai pas cet objectif qui m'a toujours animé et qui est la raison de mon engagement en politique.

Je sais que ce ne sera pas non plus votre cas, et j'ai confiance en vous, Catalans, Catalanes, pour faire de la Catalogne une province ouverte au progrès, en accord avec son temps et en avance sur les autres.
Visca Catalunya !


oui

Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar

2ème Gouverneur de Catalogne
Ancien Maire de Pastelac
Ancien Premier Secrétaire Fédéral de l'Union Pour le Progrès

Prince dans une dimension parallèle
Biographie | Pluzin | Résidence


#UneTêtePourSmith

Retourner vers « Commission Electorale »