Bienvenue en Frôce !

La campagne électorale bat son plein ! Pour vous y retrouver, voici, un petit sommaire : Logo Facebook - Frôce

Image

Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

Avatar du membre
Charlotte Flechmann-De Kervern
Vice-gouverneur
Messages : 862
Enregistré le : 16 mai 2017, 18:49

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 14:22

PAS (7/8)

Le livre est un support noble, nous ne pouvons pas décider de tout permuter au format numérique au risque de tuer toute une profession. De plus, la lecture numérique n’est pas adaptée à tous les publics, nous ne pouvons donc non plus priver certaines personnes de leur passe-temps favori. Je vois mal des seniors être en mesure d’utiliser une tablette numérique, et je vois mal également des collégiens n’étudier que sur ce support.

D’un point de vue écologique, l’angle intéressant serait de contribuer à la généralisation des impressions de livres réalisées à base de papier 100% recyclable, en ce sens je vous rejoins donc. De nombreux éditeurs misent déjà sur ce type de support responsable, mais dans le milieu, un préjugé a la dent dure, celui du papier recyclable de mauvaise qualité, ce qui est faux.

Comme vous évoquez le sujet de l’accessibilité au patrimoine culturel, j’aimerais parler du projet phare de notre parti en ce sens. Le PAS souhaite la mise en place de « Pass Patrimoine » sous l’égide des provinces, pour rétablir l’égalité d’accès aux musées. Les concernés seraient les jeunes de moins de 26 ans, les familles nombreuses et les demandeurs d’emploi. Ces populations pourraient bénéficier d’une gratuité totale d’accès aux musées, ce en permanence.

Pour l’accessibilité du patrimoine, nous souhaitons également élargir les plages d’ouverture des musées et activités culturelles sur la base de 7 jours par semaine et 360 jours par an. Nous le savons, le dimanche et les périodes de congés sont celles où les ménages sont les plus enclins à se déplacer pour leurs loisirs, offrons-leur donc la possibilité de sortir en famille au musée.



Avatar du membre
Vincent De Salvo
Gouverneur
Messages : 258
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 15:54

PLC (4/8)

Monsieur Karlsson fait donc semblant de ne pas comprendre mon raisonnement.
L'école ne peut pas se plier à chaque enfant. Il est normal qu'un enseignant puisse avoir plusieurs méthodes pour enseigner ses leçons. Après cela, il ne peut pas y avoir un enseignement spécifique pour chaque enfant, un enseignant par élève serait nécessaire et c'est clairement impossible.
Et je maintiens que le temps perdu par vos méthodes alternatives sera pris sur des enseignements fondamentaux.

D'ailleurs, je note que Victor Karlsson cherche à sortir deux mots de leur contexte pour polémiquer et être désagréable à mon endroit mais lorsque je propose que les enseignants passent plus de temps dans les établissements scolaires il fait la sourde oreille.

Vous savez monsieur Karlsson, mes oreilles ont failli saigner lorsque je vous ai entendu dire que vous ne cherchiez pas à tout prix l'excellence.
Je vais vous faire un petit rappel, les enfants qui sont scolarisés ont des parents. Ce sont les parents de ces enfants qui ont la mission du développement personnel de l'enfant. L'école est là pour enseigner, instruire. C'est aussi le premier vrai lieu de sociabilisation de l'enfant. Le développement personnel des enfants ne regarde pas l'école. Il y a un conseiller d'éducation qui s'occupe des problèmes qu'il peut y avoir et cela suffit largement. Que l'école instruise les savoirs fondamentaux à chaque jeune frôceux ce sera déjà magnifique. Les parents s'occuperont du développement personnel de leurs enfants.

Madame Mendoza Ojeda, l'anglais et l'informatique sont enseignés depuis bien longtemps à l'école.


VINCENT DE SALVO

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral PLC

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Alex Baldouin
Député fédéral
Messages : 84
Enregistré le : 22 mars 2018, 14:28

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 17:07

LR (5/8)

Oh mais vous savez mr De Salvo, Victor Karlsson fait toujours semblant de ne pas comprendre les débats tout en retournant les situations à son avantage. Monsieur Karlsson, vous n'arriverez pas à vos fins en essayant de nous rendre comme ignorant de la loi. Je sais très bien que nous avons une Commission Indépendante de Protection de la Culture. Mais puisque vous savez tout, vous nous direz alors quels sont les projets que cette Commission a réellement mis en place? Rien, la réponse est rien monsieur Karlsson.
Alors oui, une vrai projet d'unification de tous nos monuments, musées et éléments patrimoniaux de Frôce est crucial pour notre Nation. Et je suis d'ailleurs heureux que les socialistes de l'UPP rejoignent notre position sur ce sujet.

Le MAMA propose la gratuité pour tous. Là encore c'est une très bonne idée et nous, à la République, partageons l'idée que l'accès à la culture doit être égal pour tous. Mais une nouvelle fois, je pose la question. Avec quel argent va-t-on rentre notre patrimoine gratuit? Et comment allez vous le protéger sans argent? Ce projet n'a aucun sens si ce n'est détérioré notre patrimoine et ce n'est pas ce que nous voulons.
A la place nous proposons des chèques cultures avantageux pour tous les Frôceux en échange de quelques heures de bénévolat en faveur de la culture et du patrimoine. Ce serait une sorte de contrat de bons procédés rendant la culture accessible à tous sans détériorer notre économie.

Défendre notre patrimoine et permettre un accès à la culture pour tous, c'est ça un programme de fierté nationale!


Avatar du membre
Victor Karlsson-Marshall
Contact :
Localisation : Casarastra, Catalogne
Messages : 1176
Enregistré le : 24 juin 2017, 20:57

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 17:09

UPP (4/8)

Vous déformez mes propos, M. De Salvo. Nous recherchons l'excellence, mais pas académique. Nous visons l'excellence humaine.
Là où vous considérez que l'éducation d'un enfant et son développement personnel doivent être dissociés, nous considérons que dans une société libre et démocratique, les deux vont nécessairement de pair.

Reprenons l'exemple des instituts d'élèves surdoués proposé par M. Lubenac. Pour ceux qui comme moi ont pu faire l'expérience d'un de ses dispositifs, on remarque rapidement le peu de différences avec l'école standard, si ce n'est le fait d'être mis à part.
Personne ne pose la question des surdoués diagnostiqués qui peinent à développer leur plein potentiel du fait d'un système verrouillé. Être surdoué, ce n'est pas qu'avoir de bonnes notes, c'est aussi avoir des besoins particuliers qu'une méthode unique n'est pas sûre de satisfaire.
Et justement, il a été prouvé que les élèves surdoués, notamment ceux dont les prédispositions sont liés à des troubles du spectre autistique sont bien plus réceptifs aux pédagogies Mason, Montessori ou même des écoles Sudbury.

Et ce ne sont pas des délires de soixante-huitards comme vous semblez le croire. Intéressez-vous à ce domaine, on parle de méthodes expérimentées jusque dans les années 30 pour les écoles Sudbury et au XIXe siècle pour les pédagogies Mason, Montessori et tant d'autres. Si ces méthodes étaient erronées, elles ne seraient pas autant plébiscitées aujourd'hui par des parents qui font le choix de retirer leurs enfants d'un système éducatif souvent remis en cause jusque par les enseignants eux-mêmes.




Époux, Chancelier, Citoyen.
Co-président-fondateur de The European LGBT Foundation


4ème Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar
2ème Gouverneur de Catalogne
Ancien Maire de Pastelac
Prince dans une dimension parallèle
Biographie | Pluzin | Résidence

Avatar du membre
Lena Finacci-Voligni
Député fédéral
Messages : 90
Enregistré le : 28 nov. 2017, 21:03

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 17:11

ADF (1/8)

Se poser la question du temps de présence des enseignants, c'est un peu montrer qu'on s'enferme dans un schéma de pensée populiste plutôt que dans la recherche du fond, ce qui coïncide souvent étrangement avec le mode pensée selon lequel les fondamentaux doivent primer sur tout.
La préparation des cours et la correction des copies, c'est extrêmement long, certains enseignants d'élémentaire travaillent en réalité 60 heures par semaine pour un salaire extrêmement faible par rapport à ce que des personnes aussi diplômées auraient pu gagner dans le privé.

Beaucoup d'entre nous ne savons rien à la réalité de ce qu'est être un enseignant, y compris nombre d'étudiants qui ambitionnent de le devenir. Et c'est pour limiter les effets désastreux entre perception et réalité pour les prétendants, qu'il est nécessaire de réformer profondément la formation des enseignants.

Actuellement, l'admission est bien trop centrée autour du savoir académique, or si celui-ci est admirable, il ne sera pas d'un grand secours devant une classe, en revanche la maitrise profonde de la pédagogie et la maitrise du terrain le sont.

Ainsi, il me semble urgent de développer un cursus universitaire complet sur les sciences de l'éducation comme mode de formation principal des enseignants, cela permettra une formation plus longue et plus optimisée sur les savoirs spécifiques de la pédagogie et de plus cela permettra d'écrémer au fur et à mesure de l'acquisition des exigences dues à ce métier qu'à fixer une barrière du concours qui peut être contournée par du bachotage. Le recrutement se ferait donc à la sortie du master concerné, qui inclura un nombre conséquent de stages en situation réelle afin de limiter les mauvaises surprises.


Avatar du membre
Alex Baldouin
Député fédéral
Messages : 84
Enregistré le : 22 mars 2018, 14:28

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 17:55

LR (6/8)

Monsieur Karlsson, encore une fois vous n'êtes pas sur la bonne voie. Bien évidemment des enseignements datant du XIXe siècle doivent être repensé entièrement pour être mis au goût du jour. Il faut se rapprocher le plus possible des besoins des élèves du XXIe siècle, mais cela ne veut pas dire non plus proposer des méthodes alternatives dans tous les établissements.

Pour revenir à ce que vous proposez, vous dites que la liberté d'enseignement ne créera pas de concurrence. Mais la vérité c'est qu'un établissement qui présente des fort taux de réussite et un autre qui a des résultats faibles va clairement pâtir de la réussite de l'autre. Cela va engendrer une jalousie, des enseignements qui vont se concurrencer les uns les autres et peu à peu on va entrer dans un esprit d'entreprise diabolique au dépend des élèves. Si c'est le modèle que vous proposez pour la Frôce, je n'en veux pas.

Ce que je veux, c'est un modèle de réussite encadré par l'Etat où chaque établissement aura la possibilité de proposer plusieurs modèles d'enseignements. Chaque élève aura le choix parmi ces différentes méthodes avec en première année un tronc commun présentant les différents enseignements. C'est lors de cette année qu'ils se dirigeront et choisiront leur méthode pour les années à venir.

Ce que je veux, c'est une école moderne avec des cours de civisme et de droit préparant nos jeunes à leur avenir que ce soit Internet, les médias, les technologies.

Ce que je veux c'est une école futuriste qui développe les meilleurs technologies pour le meilleur enseignement.


Avatar du membre
Philippe Chartier
Messages : 7
Enregistré le : 07 mars 2018, 08:23

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 22:52

Soutien de l'ADF (2/8) :

Je voudrais revenir sur l'aspect culturel, simplement pour situer le positionnement de l'ADF sur des sujets qui n'ont pas encore été abordés, notamment l'adhésion récente à l'UNESCO. Cette adhésion est une formidable avancée pour le patrimoine frôceux. Chaque province va pouvoir ainsi faire classer des sites, des monuments, des sports, voire même des méthodes gastronomiques au patrimoine mondial de l'humanité. Cela veut dire plus de fonds pour sauvegarder tout ce savoir, malheureusement mis à mal par le temps et le manque de trésorerie.

Le centre doit s'inscrire en faveur de la réhabilitation des édifices en mauvais état. Nous avons des châteaux, des abbayes laissés à l'abandon et que nous devons préserver. Contrairement à la France, par exemple, nous devons nous opposer à la cession de ce patrimoine à des investisseurs étrangers. Cela amène à des abus, comme par exemple, la démolition et la reconstruction de ces monuments à l'étranger. Le transfert d'oeuvre de Frôce vers des collectionneurs privés.

Autre chose important, dont nous ne parlons pas assez, nous souhaitons valoriser la cinématrographie frôceuse, pour promouvoir des films originaux, qui nous caractérisent. Nous soutiendrons le cinéma indépendant, car il s'agit bien souvent d'un cinéma d'auteur peu mis en avant alors qu'il est particulièrement qualitatif ! Ce secteur manque de fonds, nous lui en apporterons pour qu'il prospère. Nous souhaitons aussi une mise en avant des films frôceux, avec la création d'une Académie "Charlie Chaplin", destinée à former les acteurs/actrices de demain, pour que le septième art frôceux rayonne durablement !


Avatar du membre
Charlotte Flechmann-De Kervern
Vice-gouverneur
Messages : 862
Enregistré le : 16 mai 2017, 18:49

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 23:03

PAS (8/8)

Je rejoins volontiers les propos du représentant de l'ADF, concernant la nécessité de sauvegarder et faire valoir notre riche patrimoine. Le PAS souhaite appliquer dans chaque province un grand plan de restructuration et de maintien des nombreux monuments historiques que nous possédons.

Cependant, je pense qu'il ne faut pas s'en tenir seulement à cette nécessité de sauvegarder notre histoire. Pensons aussi à l'avenir de notre tissu artistique. Par exemple, le PAS envisage la création de fonds provinciaux de l’Art contemporain, visant à promouvoir ce dernier et à généraliser l’organisation de vernissages et expositions, en soutien aux artistes qui ont cruellement besoin de visibilité et de soutien financier pour se faire connaître.

L'autre projet phare de notre parti, c'est l'accompagnement par les provinces de l’ouverture de pépinières d’artistes et de créateurs d'entreprises culturelles pour amorcer le développement professionnel de leurs projets. On dit souvent qu'être artiste est une vocation, or aujourd'hui cette vocation revêt encore difficilement le caractère lucratif nécessaire aux artistes pour véritablement vivre de leur passion.

Je suis heureuse que Monsieur Chartier évoque la question de la cinématographie. Le cinéma frôceux représente un savoir-faire reconnu mondialement, il est régulièrement primé au même titre que les oeuvres cinématographiques américaines ou françaises. Mais encore de nos jours, le septième art reste peu accessible pour certaines populations, ses prix devenant de plus en plus prohibitifs. C'est pourquoi le PAS propose la construction de cinémas provinciaux à moindre tarif, notamment en milieu rural où les cinémas sont encore peu présents, qui auront pour vocation de mettre en avant des films frôceux qui ne sont pas forcément "grand public".



Avatar du membre
Victor Karlsson-Marshall
Contact :
Localisation : Casarastra, Catalogne
Messages : 1176
Enregistré le : 24 juin 2017, 20:57

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

16 mai 2018, 23:42

UPP (5/8)

Monsieur Baldouin, encore et toujours, vous faites fausse route.

Là où vous voyez de la soit disante concurrence, nous y voyons un cercle vertueux qui profite à tous, et par dessus tout aux élèves. Si vous maitrisiez un tant soit peu le sujet, vous seriez que des écoles telle que la Sudbury Valley n'ont rien d'élitistes. Modernes, elles permettent l'émancipation des jeunes sans les soumettre à une sélection punitive.

C'est sur l'esprit de ces dernières que repose notre vision du progrès éducatif : offrir la liberté aux enfants de choisir leur méthode d'apprentissage, de la plus encadrée à la plus démocratique, leur permettre de se focaliser sur leur épanouissement et leur apprentissage plutôt que de chercher à satisfaire un cahier des charges.

Nous accompagnerons cette nouvelle liberté d'instruction de campagnes d'information sur les pédagogies existantes. Vous savez, beaucoup de parents seraient prêts à se documenter, à s'informer au mieux pour trouver la méthode éducative la plus adaptée à leur enfant.
Contrairement à vous, les parents ne voient pas forcément l'éducation comme une machine à diplôme où l'on dépose son enfant le matin et où on le récupère au soir avec un 10 ou un échec scolaire. D'où le fait que beaucoup de parents sont prêts à sortir leurs enfants, même brillants, du système éducatif classique au profit des écoles alternatives.

Aujourd'hui, on ne doit plus considérer les enfants comme une page vierge qu'on doit remplir pour qu'ils puissent un jour faire leur vie, mais comme des personnes, capables et libres de faire leurs propres choix, ayant leurs propres sensibilités et leurs propres ambitions.




Époux, Chancelier, Citoyen.
Co-président-fondateur de The European LGBT Foundation


4ème Chancelier Suprême de la Fédération de Frôce et de Madagascar
2ème Gouverneur de Catalogne
Ancien Maire de Pastelac
Prince dans une dimension parallèle
Biographie | Pluzin | Résidence

Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 405
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Elections générales 93 : Débat sur l'éducation et la culture

17 mai 2018, 03:06

FCF - 5/8

Il faut préciser que le FCF est extrêmement favorable à l'entrée de la Frôce à l'UNESCO. Notre projet repose avant tout sur la sauvegarde de la culture, il faut que l'on ne puisse rien oublier.

Ce but nous tient à coeur plus que toute autre chose, notre histoire c'est notre éducation. Le passé est notre enseignement. Aussi le FCF propose de se positionner fermement sur ce sujet en protégeant les monuments historiques et en donnant accès à tous ces bâtiments gratuitement. La culture n'a pas de coût et à l'instar des transports gratuits, nous pensons que la libre culture ne sera qu'un enrichissement commun pour notre société.

Ensuite nous voulons mettre en place un système nouveau pour les artistes, nous voulons mettre une sorte de revenu universel artistique de manière à ce que chaque artiste soit assuré de son revenu et puisse créer en toute sérénité, l'art ce n'est pas comme les ampoules, ce n'est pas à la chaîne et pour faire poindre l'art, la culture il faut un climat serein et sain. D'où un revenu d'environ 2,5 SMC mais le salaire peut être discuté encore. Ajoutons avec ça la collectivisation, l'autogestion et la nationalisation des éditeurs et des productions de disques et de films et nous arrivons à ce la musique, les films et les livres puissent être gratuits.

Par ces moyens nous comptons faire de la culture qui représente l'élévation de l'individu et de la société, un bien public. Nous voulons une république culturelle accessible à chacun, libre à tous, et autogérée par les artistes en personne.
Voilà notre projet, rendre les choses publiques au domaine public, au peuple et à l'avenir et non à l'argent.


Orateur National du Front Communiste ☭

Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Conseiller Municipal de Farellia

Retourner vers « Débats »