Bienvenue en Frôce !
Logo Facebook - Frôce

Image

[ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Avatar du membre
Elias Zimmerman
Messages : 254
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Monticello, Transalpie

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Elias Zimmerman » 02 août 2017, 01:01

Madame la députée,

Je tiens tout d'abord à vous remercier de votre soutien dans l'"affaire" qui n'en sera très bientôt plus une.

La lutte contre le terrorisme sera une priorité de ce gouvernement. J'aimerai, à titre personnel, que la Frôce prenne part davantage à la guerre qui se mène actuellement en Syrie et en Irak. Je me rapprocherai de Madame la Chancelière afin que nous en discutions ensemble. Je pourrai être plus explicite par la suite sur la nature de cette implication dans la guerre contre la terreur.
Sachez néanmoins que je n'envisage aucunement d'envoyer des troupes au sol.

Sinon, j'ai en effet annoncé la fermeture de certaines bases militaires frôceuses. Cette mesure était une promesse de campagne et fait partie intégrante de ma feuille de route. A la base, sans jeu de mot, il s'agissait de fermer l'ensemble des bases militaires présentes à l'extérieur de nos frontières.
Cette mesure me paraissant excessive, j'ai réussi à trouver un compromis avec mes collègues au sein du gouvernement. Seules les bases ayant un réel intérêt, dans le cadre de cette lutte contre le terrorisme, devaient rester ouvertes, à savoir celle au Mali, celle en Syrie et celle en Afghanistan.
J'ai jugé que celles présentes en France, en Palestine et en Corée du Sud ne revêtaient pas d'une importance capitale. Aussi, j'ai opté pour leur fermeture. Vous m'accorderez le fait qu'elles n'ont que peu d'intérêt dans le conflit qui se joue actuellement contre le terrorisme djihadiste.
Enfin, nous n'envisageons pas, pour le moment, la mise en place de nouvelles bases en remplacement de celles supprimées.

Je vous remercie.



Député provincial
Ancien ministre fédéral de la Diplomatie et de la Défense

Pluzin | Biographie


Avatar du membre
Philippe Richard
Messages : 310
Enregistré le : 13 mai 2017, 15:34

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Philippe Richard » 12 août 2017, 00:26

M. le Président,
Mesdames, messieurs les députés,
Ma question s'adresse à M. le ministre de la diplomatie et de la défense. Monsieur le ministre, l'escalade verbale entre le chef d'état américain et son homologue nord-coréen inquiète le monde entier. La crainte d'un conflit nucléaire persiste. Cepandant, nous ne comptons aucune réaction de la Frôce. Ma question est donc simple : condamnez-vous les propos des deux partis et comptez-vous prendre militairement parti en cas de conflit?
Je vous remercie.


Ancien Ministre fédéral et provincial

Avatar du membre
Elias Zimmerman
Messages : 254
Enregistré le : 15 juil. 2017, 18:29
Localisation : Monticello, Transalpie

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Elias Zimmerman » 12 août 2017, 18:41

Monsieur le député Richard,

La Corée du Nord est un régime totalitaire communiste profondément dangereux qui constitue une menace pour le monde. Il s'agit du pays le plus fermé au monde et le peuple nord coréen vit dans une misère atroce, dans la terreur constante et dans un lavage de cerveau incessant.
Les seuls secteurs porteurs dans cette dictature communiste sont le secteur omniprésente de la répression et le secteur militaire.

Le "gros gamin cinglé" pour reprendre les termes du sénateur américain John McCain, fait survivre son régime en menaçant les pays voisins non communistes, à savoir le Japon et la Corée du Sud, mais les menaces s'étendent désormais directement aux Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump doit gérer une situation devenue brûlante. Ne comptez donc pas sur moi pour renvoyer dos à dos les Etats-Unis de Donald Trump et la Corée du Nord de Kim Jong-un. Les seules condamnations que vous entendrez sortir de ma bouche seront exclusivement réservées au dictateur psychopathe nord-coréen.

Tout comme le Président américain, nous souhaitons plus que tout la paix, mais pas à n'importe quel prix.

La géopolitique, c'est aussi parfois un rapport de force psychologique. La guerre froide nous l'a prouvé. J'ai toute confiance en l'administration américaine pour taper du poing sur la table tout en négociant une sortie de crise, notamment par l'intermédiaire de la Chine en lui demandant d'accentuer les pressions contre la Corée du Nord.

Je vous remercie.



Député provincial
Ancien ministre fédéral de la Diplomatie et de la Défense

Pluzin | Biographie


Avatar du membre
Louison Tojoranahery
Député fédéral
Messages : 34
Enregistré le : 02 août 2017, 16:48

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Louison Tojoranahery » 26 déc. 2017, 14:27

Excédé par toute l'hypocrisie qui se dégageait de ces hommages aux victimes en métropole, Louison Tojoranahery avait profité de son passage à Aspen pour honorer, pour une fois, sa fonction de député fédéral.

Monsieur le Président, mesdames et messieurs les députés et je ne sais qui d'autre qui se trouve dans cette salle.

Je n'ai pas l'intention de m'éterniser dans cet endroit. Ma question s'adresse au nouveau chef du gouvernement, et exclusivement à lui.

Monsieur le chancelier, je sais que pour vous aujourd'hui, la situation est très spéciale. Tragique même. Beaucoup de tristesse qu'on a pu lire sur les visages à cette cérémonie d'hommage. Beaucoup de réactions de soutien aux jeunes enfants morts, des fleurs, des messages d'amour, etc...
Je vais faire très simple. Honnêtement, je n'en ai rien à faire. Qu'ils meurent, qu'ils vivent, ça m'est totalement égal.

Voyant certains députés se lever, révoltés, Louison continua avec un rictus.

Je sens déjà que je vais entendre des insultes à mon égard dans cet hémicycle, des cris de révolte pour ce que je viens de dire. Permettez que je puisse moi aussi crier ma révolte.

En ce mois de décembre, la mortalité de l'épidémie saisonnière de peste noire commençait enfin à régresser. Et merci aux dieux, à la fondation impériale, au précédent gouvernement fédéral et à nos amis cubains pour l'aide qu'ils nous ont apporté.
Mais les morts n'ont pas cessés. Plus d'une centaine. Et eux, monsieur le chancelier, les morts d'Antsiranana, qui leur a rendu hommage ? Depuis que vous êtes élu chancelier, vous êtes vous seulement intéressé à ce qui se passe en Antsiranana ?

Vous tous dans cet hémicycle, êtes prompts à blâmer les Antsiranais de vos échecs, à nous reprocher de vous coûter de l'argent, de vouloir un traitement plus équitable pour les nôtres et plus détaché d'une Fédération qui n'est jamais là pour nous. Lequel d'entre vous, lequel s'est rendu en Antsiranana pour apporter de l'aide et du soutien aux Antsiranais lorsque la peste faisait rage ? Qui s'est ému de nos morts ? Qui est venu leur rendre hommage ?

Mais même l'hommage est une question qui me passe au-dessus, chancelier. Qui est venu nous aider dans la Fédération ? Quand votre province, monsieur, était en détresse face à des feux de garrigues dévastateurs, l'Antsiranana a offert son soutien. Et quand la peste ravageait notre population, tuant nos mères et nos femmes, nos frères et nos jeunes enfants, votre province, dirigée par votre parti, a décidé de renoncer à son soutien financier à notre province, pendant que votre capitale fédérale décrétait l'interdiction de donner ou d'apporter du soutien aux victimes, nous enfonçant davantage dans la misère.

Vous n'avez pas causé la peste mais vous n'avez rien fait pour l'éradiquer. Et franchement, chancelier, vous croyez que les enfants ont été épargnés ? Savez-vous combien n'avait pas 10 ans, dans ce sinistre bilan ? Vous pensez connaître notre douleur, parce que 3 enfants de métropole sont morts tués par un fou, quand des dizaines de nos petits sont morts parce que votre gouvernement, vos provinces et vos partis les délaissaient ?

Cette "Fédération" que des cosmopolites occidentaux se sont empressés de fabriquer, après une union nobiliaire archaïque - en réalité un prétexte pour une annexion - n'est rien de plus qu'un nom pour désigner notre exploitation réglementée par vos lois. Depuis le début de cette fédération, le pouvoir central a toujours refusé de soutenir Fanilo Nomenjanahary, le seul antsiranais s'étant présenté pour gouverner les Antsiranais. Et ça, au profit de la même marionnette aspinoise bien plus intéressée par sa métropole que par le reste du peuple de la province. Voilà la vérité : l'Antsiranana n'est à vos yeux qu'une colonie dont Julia Blum est la vice-reine et vous chancelier, le lointain souverain toujours absent.

Dans les faits, vous nous colonisez. Vous souillez notre terre et nos traditions. Vous ne faites attention à nous que lorsque vous cherchez un domaine dans lequel faire des économies. Et vous vous rappelez de notre existence aussi lorsque vous avez besoin d'un bouc-émissaire.

Je ne suis pas un représentant de parti contrairement à vous tous ici, je suis un représentant de mon peuple. Un peuple qui n'a jamais renoncé à la liberté. Un peuple qui en a plus qu'assez d'être le souffre-douleur de votre oligarchie occidentale. Et mon peuple est la dernière chose dont vous tous ici, vous vous préoccupez.
Et aujourd'hui, je parle au nom d'une province qui n'a plus d'avenir. Une province qui ne peut pas s'aider toute seul grâce à vos lois et à vos marionnettes sur place. Et une province qui n'est sûrement pas aidée par les politiques des autres provinces.

Alors, chancelier Lubenac, dites-moi : qu'allez-vous faire pour nous ?
Parce que oui, cela me désole, chancelier, mais le sort de mon peuple repose sur vous désormais. Son avenir aujourd'hui, reposera entre les mains d'individus qui jusque là n'ont eu que faire des malheurs qui le frappaient.
Qu'allez-vous faire pour ce peuple que les élites métropolitaines aiment à dire "peuple parmi les peuples de Frôce" sans jamais que les peuples de Frôce ne lèvent le petit doigt pour nous ?
Allez-vous enfin écouter le peuple antsiranais, et entendre raison, en continuant le projet d'autonomie que nous réclamions depuis si longtemps, que nous méritons, et que vous avez tout intérêt à nous donner ?
Ou bien allez-vous continuer dans votre ignorance et votre mépris vis-à-vis des Antsiranais ?

Merci, chancelier, pour l'attention que vous allez porter à la cause antsiranaise pour cette fois, même si évidemment, une fois n'est pas coutume.

Applaudissements parmi les 4 autres députés OLP, venus pour l'occasion, applaudissements plus disparates du côté des députés du MARR.


Commandant des Milices Révolutionnaires d'Antsiranana
Commandant-maire d'Île Kana


Avatar du membre
Arthur Lubenac
Chancelier Suprême
Messages : 255
Enregistré le : 05 nov. 2017, 00:33
Localisation : Hôtel Belley, Aspen

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Arthur Lubenac » 26 déc. 2017, 15:15

Lors de l'intervention, Arthur n'avait pas bronché et à aucun moment il n'avait fait transparaître son dégout vis-à-vis des mots prononcés. Sans un mot il se leva et monta à la tribune. Il savait qu'il était retransmis par les médias de tout le pays, donc il essaya d'improviser une réponse qui marquerait les esprits.

Monsieur Tojoranahery,

Permettez-moi de vous féliciter pour votre engagement. Vous avez une cause et vous la défendez et mettant toutes vos tripes. Pour autant, le faites-vous bien ?
Il me semble que vous êtes à la tête des Milices Armées d'Antsiranana, un groupuscule qui est parfois désigné comme terroriste et qui a été soupçonnés à plusieurs reprise d'avoir commis l'attentat contre la Chancelière Vittorini, bien que cela n'ait jamais été prouvé.
Mon rôle est l'incarnation de l'Etat fédéral qui est un Etat de droit. Par conséquent nous ne dialoguons pas sous la menace des armes.
Il est vrai que nous sommes tous deux à la tête de forces armées par nos fonctions mais je ne souhaite à aucun moment que les choses dérapent.

Voyez-vous, vous avez accusé le gouvernement fédéral de n'avoir rien fait. D'une part je suis là que depuis très peu de temps et d'autre part il me semble que c'est au gouvernement précédent qu'il faut s'en prendre, car il n'a jamais été au bout de la démarche.
Antsiranana a toujours eu le soutien de l’État fédéral, le plan mis en place par les provinces, le plan fédéral contre la peste, la dette que le gouvernement précédent a épongé.
Que voulez-vous de plus ? Vous ne pouvez pas accuser l'Etat fédéral de ne rien faire mais il est vrai qu'à force de le dire vous finissez par y croire et endoctriner des gens qui croient à l'hostilité de l'Etat vis-à-vis de l'Antsiranana.

Vous souhaitez un statut spécial qui est réclamé depuis quelques années déjà. Il me semble que les Antsiranais ont élu madame Blum qui n'a jamais formellement réclamé une telle évolution des institutions antsiranaises. Vous dites que c'est une marionnette de l'Etat fédérale, mais si c'est le cas, pourquoi votre parti a-t-il fait un score aussi faible ? Il y a donc manifestement quelque chose qui fait que vous ne représentez qu'un courant ultra-minoritaire. Ultra-minoritaire mais armé.
Laissez-moi vous dire que l'Etat fédéral ne se pliera à aucun chantage par les armes et qu'il négociera au sujet d'un statut spécial que seulement si la Province le demande formellement.

Quant à vos propos sur la potentielle indignation sélective du gouvernement fédéral qui considérerait qu'un enfant chouchennois vaudrait plus qu'un enfant antsiranais, je vous laisse à vos délires. Lorsque le précédent gouvernement a géré avec brio l'épidémie de peste à Antsiranana, on aurait pu lui reprocher de ne pas agir en faveur de la lutte contre le paludisme dans je ne sais quelle région du monde ou encore de se foutre complètement de la faim dans le monde vu qu'il ne s'est jamais engagé dans cette cause.
Vous voyez, ce que vous dites n'a aucun sens et n'est là que pour mettre en scène la victimisation de votre province. Antsiranana est une province qui ne vaut ni moins, ni plus que les autres.
A titre personnel je m'oppose à un statut spécial, ce n'est un secret pour personne. Néanmoins je suis ouvert à la discussion en tant que démocrate convaincu et irait discuter de bonne foi... Si madame Blum le demande.

Je vous remercie.


Le Chancelier alla se rasseoir sous les applaudissements de sa majorité.



Avatar du membre
Victor Karlsson
Président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 722
Enregistré le : 24 juin 2017, 20:57
Localisation : Palais du Gouverneur, Casarastra, Catalogne
Contact :

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Victor Karlsson » 26 déc. 2017, 15:25

Pardonnez-moi, Monsieur le député, Monsieur le Chancelier, je me dois de vous interrompre.

Avant de laisser reprendre le débat sur cette question, j'aimerai demander à Monsieur le député Tojoranahery de bien vouloir retirer les propos irrespectueux qu'il a tenu à l'encontre de Madame la Maire de Libertalia, de Monsieur le Chancelier et des honorables membres de cette Assemblée.

Si monsieur le député juge qu'il n'est pas en mesure de retirer ses propos, je lui demanderai de renoncer à son droit de participer à ce débat parlementaire et de quitter cette Assemblée.

J'aimerai également que Monsieur le Chancelier clarifie sa réponse et explicite s'il insinue ou non que le député Tojoranahery est impliqué dans des actes de violence armée, notamment dans l'attentat ayant visé la Chancelière Vittorini.


Président de l'Assemblée Fédérale
Gouverneur de Catalogne

Maire de Pastelac
Premier Secrétaire de l'Union Pour le Progrès

Prince dans une dimension parallèle
Biographie | Pluzin


Avatar du membre
Arthur Lubenac
Chancelier Suprême
Messages : 255
Enregistré le : 05 nov. 2017, 00:33
Localisation : Hôtel Belley, Aspen

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Arthur Lubenac » 26 déc. 2017, 15:36

Je n'insinue rien sur monsieur Tojoranahery, je fais juste état des soupçons existants à l'encontre des MRA. Néanmoins je reste attaché à la présomption d'innocence.



Avatar du membre
Louison Tojoranahery
Député fédéral
Messages : 34
Enregistré le : 02 août 2017, 16:48

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Louison Tojoranahery » 27 déc. 2017, 15:34

Louison éclata de rire pendant le discours du Chancelier. Comme prévu, celui-ci n'avait aucune idée de ce à quoi il avait affaire.

Vous êtes d'un pathétique, Lubenac. Mais au moins, vous êtes honnêtes. Vous confirmez ce que tous les antsiranais savent déjà de vous tous ici : pour vous, nous ne valons pas plus que les peuples de n'importe quelle région du monde dont vous vous foutez. Vous voyez ? Au fond, comme vos prédécesseures, vous n'êtes qu'une marionnette parmi d'autres, mise en place pour continuer l'exploitation coloniale en règle. Ce n'est pas de vous qu'il faut attendre un quelconque changement pour le peuple, ni de personne ici.

Et vous, Karlsson, vous étiez plus fringuant en envoyé gouvernemental qu'en président d'une assemblée fantoche. Je dis ce que tout le monde sait ici mais que personne n'a le cran de dire. Je n'ai pas d'ordre à recevoir de lâches comme vous.
J'estime n'avoir plus rien à faire au milieu de cette assemblée d'hypocrites au solde des impérialistes. Alors si vous pensez en avoir fini avec les hommes libres d'Antsiranana, continuez ! Profitez de ce que vos maîtres vous offrent, "honorables" gens de l'assemblée, pour l'instant ! Car contrairement à vous, nous, le peuple, nous n'oublierons personne.

Il se dirigea vers la sortie, suivi de 3 des 4 autres députés OLP. Le silence qui suivit fut pesant.


Commandant des Milices Révolutionnaires d'Antsiranana
Commandant-maire d'Île Kana


Avatar du membre
Victor Karlsson
Président de l'Assemblée Fédérale
Messages : 722
Enregistré le : 24 juin 2017, 20:57
Localisation : Palais du Gouverneur, Casarastra, Catalogne
Contact :

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Victor Karlsson » 27 déc. 2017, 15:37

Merci, monsieur le Chancelier.

En raison du comportement non-parlementaire du député Tojoranahery et de son refus de retirer ses propos, je prononce la suspension de son droit à participer aux débats de cette Assemblée pour la prochaine session.

Le présent débat est clos.


Président de l'Assemblée Fédérale
Gouverneur de Catalogne

Maire de Pastelac
Premier Secrétaire de l'Union Pour le Progrès

Prince dans une dimension parallèle
Biographie | Pluzin


Avatar du membre
Alexandre Lamrabet
Electeur
Messages : 199
Enregistré le : 13 juin 2017, 14:04

Re: [ASSEMBLEE FEDERALE] Questions au Gouvernement

Message par Alexandre Lamrabet » 27 déc. 2017, 15:52

Voilà que maintenant, on annonçait l’arrivée d’un jeune politicien pour l’instant inconnue au bataillon. Alexandre se prêtait pour la première fois au jeu politique du « Ni oui, ni non » symboliser par les questions aux gouvernements. Il faut dire qu’il ne s’était pas entraîné, il risquerait de faire d’énormes boutades. Il se lance après avoir pris une longue respiration…

Monsieur le Président, mesdames et messieurs les députés…

Vous devez sans doute connaître mon imperturbable goût pour la lecture et surtout quand celle-ci concerne votre programme dans lequel, vous donnez la direction que vous aimeriez suivre pour le pays en termes de politique diplomatique.

Dans la rubrique « Diplomatie & Défense » certaines choses ont retenu mon attention comme à la troisième ligne évoquant, un « possible développement » des relations bilatérales avec nos voisins africains représentant la francophonie.

Je vais essayer d'être clair et bref, votre « possible » rapprochement diplomatique avec les pays d’Afrique serait une première dans le pays. Je n’entends pas là que les précédents gouvernements n’ont rien fait, mais ceux-ci ne sont pas assez entrés dans le vif du sujet avec nos homologues africains peut-être la faute à ces nombreux soulèvements civils en début d’année.

J’entends donc espérer un véritable rapprochement politique avec les pays africains, un continent décomplexé, énergique, créatif, optimiste et - pour le plus grand étonnement de tous - mondialisé. Pourtant, une chose semble quelque peu freinée son accroissement à long terme, je fais référence là à l’avenir de sa monnaie.

Une monnaie unique portant le nom de Franc CFA dont tous les pays africains ou presque utilisent encore aujourd’hui. L’idée n’est pourtant pas bête de créer une monnaie unique, elle provient de nos chers amis français et – plus précisément – du Général de Gaule (que son âme puisse reposer en paix). Une monnaie instaurée en 1945 dans un souci de restaurer l’autorité monétaire dans ces territoires africains isolés de la métropole. Une monnaie qui aujourd'hui fait débat…

En novembre dernier notre cher homologue français, Emmanuel Macron entame alors une tournée africaine, il tiendra un discours devant des étudiants de l’université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou avec des propos inouïs en disant, je cite « Le franc CFA est un non-sujet pour la France ». Une façon là de renvoyer les dirigeants africains à leur servitude monétaire et donc des propos que certaines personnalités n'affectionnent pas du tout comme en la personne de Kako Nubukpo.

D’ailleurs, vous devez sans doute savoir que celui-ci s’est fait limoger récemment de son poste de Directeur de la francophonie économique et numérique à l’OIT à cause de ses prises de position anti CFA.

Cette monnaie est en train de faire couler de l’encre et remet en question la pérennité de nos voisins Africains détenant de réelles capacités - déjà prouvés - dans la technologie, les mathématiques, l’astronomie, la téléphonie, la santé et l'entreprenariat. Ma question s’adresse donc à Karl Lacroix-Hanke, ministre des Affaires étrangères.

Quelle sera votre position quant à un maintien en l'état ou non du Franc CFA ? Quelles sont vos principales phases d’action pour un rapprochement diplomatique futur avec les pays d’Afrique ?

Je vous remercie.

Alexandre descendit de l’estrade et regagne paisiblement sa place sur les applaudissements de son groupe politique.




Répondre

Retourner vers « Débats »