Bienvenue en Frôce !

Logo Facebook - Frôce

Image

[Salle des Fêtes de l'Hôtel Belley] Allocutions & Conférences de la Chancellerie

Avatar du membre
Gabriel Von Bertha
Gouverneur
Localisation : Assolac - Tyrsènie
Messages : 551
Enregistré le : 13 nov. 2017, 21:15

[Salle des Fêtes de l'Hôtel Belley] Allocutions & Conférences de la Chancellerie

04 nov. 2018, 17:58

Image

Image

Salle des Fêtes de l'Hôtel Belley

Allocutions & Conférences de Presse de la Chancellerie


Vous retrouverez ici toutes les allocutions du Chancelier et les conférences de presse organisées lors de réception de chefs d'Etat, de gouvernement ou délégation étrangère en Frôce.



Chancelier Suprême - VIIè Législature

Ancien Président de l'Assemblée Fédérale - VIè Législature

Président de l'Alternative Démocrate Frôceuse - ADF

Ancien Ministre de l'Education et de l'Enseignement supérieur - Tyrsènie

Ancien Gouverneur de Tyrsènie

Ancien Maire d'Assolac - Tyrsènie

Avatar du membre
Gabriel Von Bertha
Gouverneur
Localisation : Assolac - Tyrsènie
Messages : 551
Enregistré le : 13 nov. 2017, 21:15

Re: [Salle des Fêtes de l'Hôtel Belley] Allocutions & Conférences de la Chancellerie

03 déc. 2018, 21:26

Image

Image

Allocution officielle du Chancelier Gabriel Von Bertha

Allocution du 03 décembre 096


Mes chers compatriotes,

Voilà désormais presque un an que vous avez fait le choix de nous faire confiance. Un mois que mon gouvernement est au travail pour répondre à vos attentes de changer le cap des politiques publiques, budgétaires, sociale, institutionnelles et internationales.

Il est aujourd'hui, à l'aube des prochaines élections, temps pour ce gouvernement, de faire le premier bilan de cette VIIè mandature.

Notre première mission a été de rétablir la soutenabilité pour les ménages et les acteurs économiques de la fiscalité dans notre pays. Les augmentations brutales à hauteur de 11 milliards de plz lors du dernier budget de la mandature éco-socialiste, avait plongé nos concitoyens dans une instabilité économique et une désespérance fiscale, considérant que les impôts avaient une portée confiscatoire.
Nous avons souhaité remédier à ces décisions, en réduisant drastiquement le budget fédéral, les impôts et les dépenses. Nous avons mis à l'arrêt certains projets qui nous coûtaient trop cher. Nous avons souhaité apporter les priorités budgétaires à la modernisation et à la réhabilitation de nos forces armées et nos moyens d'opérations militaires dans un monde où la menace se fait de plus en plus grandissante, face aux terrorismes mais également aux instabilités régionales.
L'augmentation des effectifs et les différents investissements dans les armées sont programmés dans les 5 prochaines années, et devront être poursuivi par les prochaines majorités parlementaires si nous souhaitons réparer la dizaines d'années d'abandon et de sous-investissements.

Sur le plan social, nous avons mené la plus grande réforme des retraites qui redonne de la valeur au Travail à travers un bonus-malus, qui établie une véritable égalité homme/femme, qui prend en compte la pénibilité de certains emplois, prévoie des retraites progressives et prend en compte les premiers emplois dans la jeunesse. Cette réforme m'était chère pour rendre à notre monde du travail sa part d'Humanisme, laissant plus de place de décision sur l'année de départ aux travailleurs de ce pays.
Nous avons également réformé et fait adopté une loi sur la reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle: longue promesse qu'il nous fallait enfin vous apporter. Elle permettra à de très nombreuses personne souffrant de cette maladie de se soigner durablement, et de reprendre le travail progressivement à travers des temps partiels thérapeutiques. Voilà une réponse Humaniste ! La semaine de congé payé n'aurait ici apporté aucun bénéfice aux malades.
Nous allons également, très prochainement, dans le cadre de négociation avec l'Opposition du CUL proposer un renforcement des visites médicales durant la scolarité de nos enfants, pour qu'un suivi de croissance, des soins dentaires et oculaires soient diagnostiqués et pris en charge le plus rapidement possible. La santé est aussi un facteur de réussite à l'école, et il est de notre devoir de garantir la santé à nos enfants ! Ce gouvernement s'en est approprié la mission.

Sur le plan monétaire, nous avons souhaité garantir une stabilité à nos acteurs économiques et financiers, évitant ainsi de trop grandes réformes. Nous proposerons toutefois un plan de réduction des postes dans les administrations de la Fonction publiques dans les ministères non régaliens, parallèlement à la création de poste dans les Armées. Nous allons très prochainement déposer à l'Assemblée un projet de loi de programmation prévoyant ces mesures sur les 5 prochaines années.
Nous avons également décidé d'entreprendre une réforme visant à moderniser et à renforcer les moyens de paiements d'ici les 5 prochaines années, dans une volonté avouée de permettre des réformes au niveau provincial comme fédéral dans un objectif de Justice sociale et fiscale. Les impôts doivent tendre à être plus juste en terme d'assiettes et de taux appliqués. Nous avons engagé un premier pas vers cet idéal sociétal ! Pour ma part, j'aurai coeur à défendre dans un avenir plus ou moins proche la mise en application d'une véritable TVA progressive, et cette réforme nous le permettra. Cette réforme prévoie en effet la fin des paiements en espèces au delà de l'An 100, et un renforcement progressif et la sécurisation des paiements par carte bleue sans contact. Ainsi, un paiement pourra en l'An 100 s'effectuer à hauteur de 50 plz en sans contact, jusqu'à 300 plz par jour. Nos cartes bleues seront quant à elles biométriques. Les espèces encore en circulation n'auront quant à elles plus aucune valeur marchande.

Sur le plan international, nous pouvons nous réjouir de grandes avancées cette dernière année.
Nous avons tout d'abord tenu le premier Sommet Frôce/Madagascar depuis l'annexion d'Antsiranana. La "Détente" dans nos relations a été possible grâce aux mains tendues effectuées ces dernières années et à la volonté déterminées de ce gouvernent de rouvrir le dialogue pour répondre au développement durable de manière apaisée de l'île de Madagascar. Il nous faut poursuivre dans cette voie.
Nous avons également signés dernièrement les accords les plus ambitieux de ces dernières années à l'occasion du sommet d'Il-Kaxtel entre 23 nations de l'Europe et la Méditerranée. Nous avons souhaité apporter une réponse aux trop nombreux naufrages de migrants dans la Mer Méditerranée. Nous avons ainsi établi une procédure de demande d'asile coordonnée et standardisées, avec la création d'une agence et de centres européens d'accueil des Réfugiés en Afrique du Nord et au Moyen Orient, dans une volonté d'éviter aux migrants de traverser les eaux pour nous rejoindre. Les demandes seront traitées de manière plus efficaces et plus humanistes. Nous ne répondrons pas à toutes les problématiques posées par les flux migratoires, d'autant plus que le réchauffement climatiques ne fera qu'accroître ces flux dans les dizaines d'années qui sont devant nous, mais nous apporterons quelques réponses qui ne feront qu'avancer cette question dans la bonne voie.

Sur le plan institutionnel enfin, la réforme constitutionnelle sera prochainement déposées devant les Assemblées Fédérales et provinciales. Notre volonté est claire: clarifier les compétences propres et partagées des différentes collectivités territoriales, sans les modifier. Mais également ériger comme nouvelle collectivité les Métropoles en lieu et place des communes, dans une volonté de réconcilier les milieux ruraux et urbains dans une même stratégies et visions d'aménagements et de mobilité. Je crois en ce projet, et j'espère le voir adopter au delà des différences politiques qui peuvent parfois nous éloigner.

J'ai durant cette Législature toujours souhaité dialoguer avec les Oppositions, laissant la porte de l'Hôtel Belley toujours ouverte. L'écoute et la négociation a été le moteur de ma conception de gouvernance et le sera toujours, dès lors que l'on respecte les institutions. Je suis fier d'avoir rencontré au début de mon mandat toutes les oppositions pour leur assurer de cette écoute et de ce dialogue perpétuel dès lors qu'elles souhaitaient pleinement y participer eux aussi.

Cette Législature, bien que pour le moment non achevée, n'aura pas été, je l'espère, inutile pour notre Nation. Elle a démontré qu'une autre politique publique était possible. Elle a donné un nouveau cap à cette Nation qui je l'espère sera poursuivi dans les prochaines années, car j'en suis persuadé, nous avons mené une politique Centriste et Humaniste, ancrée dans un pragmatisme qui m'est propre. Beaucoup ont cru en la dissolution de la majorité, mais nous avons su apporter tout l'équilibre entre les Sociaux-démocrates, les Démocrates et le Centre-droit. Equilibre qui mènera notre Nation dans le bon sens, loin des dogmatismes politiques habituels.

Certains projets de loi, constitutionnel ou non, restent à être adopté par notre Assemblée et nos provinces. Mais j'ai dès à présent la sensation que nous avons fait ce qu'il était nécessaire d'apporter au pays. A l'heure où il est nécessaire de réfléchir à l'avenir électoral de notre pays, je peux quitter cette Législature avec le sentiment que la mission a été accomplie. J'ai donc fait le choix de ne pas briguer un nouveau mandat à la tête du gouvernement fédéral, laissant ainsi pleinement ma place à une nouvelle personnalité de la Majorité actuelle pour être initiateur de nouveaux projets allant dans le prolongement des politiques que nous avons su mener durant cette Législature.
Mon retrait au plan fédéral durant la prochaine législature ne signifie cependant pas que je vous abandonne: je reste parmi vous un citoyen engagé, amoureux de la Nation, et prêt à initier de nouveaux projets pour notre pays !

Pour finir, je tenais à vous remercier de la confiance que vous avez porté à mon engagement politique et à ma détermination de relever ce pays ! Rien aurait été possible sans vous.
Je tiens également à remercier l'Imperatore pour nos échanges hebdomadaires et sa confiance inébranlable.

Vive la Monarchie ! Et Vive la Fédération Frôceuse !



Chancelier Suprême - VIIè Législature

Ancien Président de l'Assemblée Fédérale - VIè Législature

Président de l'Alternative Démocrate Frôceuse - ADF

Ancien Ministre de l'Education et de l'Enseignement supérieur - Tyrsènie

Ancien Gouverneur de Tyrsènie

Ancien Maire d'Assolac - Tyrsènie

Avatar du membre
Olivier Brimont
Chancelier Suprême
Messages : 911
Enregistré le : 05 août 2017, 02:21

Re: [Salle des Fêtes de l'Hôtel Belley] Allocutions & Conférences de la Chancellerie

31 déc. 2018, 20:00

Image

Allocution officielle du Chancelier Brimont De Kervern

Allocution du 31 décembre 096


Chères frôceuses,
Chers frôceux,

En ce jour de la Saint Sylvestre, je tiens à vous adresser mes meilleurs voeux pour la nouvelle année qui s'annonce. Que vous soyez en famille, seuls, avec des amis, ou de nouvelles personnes, vous aurez, j'en suis sûr, à coeur de vous retrouver dans le bonheur et dans la cordialité.

Comme beaucoup, je prends à l'occasion de cette année 097, de nouvelles et bonnes résolutions. Je sais qu'il s'agit bien souvent, à vos yeux, à l'instar des promesses électorales, de paroles dans le vent. Pourtant, je veux vous assurer de ma détermination et ma volonté. Elles sont intactes. Vous m'avez accordé votre confiance sur un programme fait de changements et de réformes. Je ne l'oublie pas.

Ce mandat, que vous m'avez confié, est une chance pour notre pays. Une chance de poursuivre sur la voie de la raison et du service rendu à la Frôce. En cela, nous avons encore beaucoup à faire, pour améliorer votre quotidien, renforcer la fiabilité de l'état fédéral, sur tous les plans, et notamment en matière diplomatique ou inter-provinciale.

J'en profite, également, pour féliciter l'ensemble des Gouverneurs élus. Je les invite à rester à l'écoute des Mairies, qui sont le premier échelon de nos services publics et les interlocuteurs priviligiés des citoyens. Leur proximité, leur bonne volonté est ce qui prouve leur importance.

Dans la semaine, je me réunirai avec les Gouverneurs, pour lancer la coopération interprovinciale 2.0. Finies les querelles et les méthodes qui divisent. Je veux appliquer une coopération au sens propre du terme, basée sur l'entente, sur le dialogue, sur le partenariat. Nous l'avons vu, nous ne gagnons rien en tentant d'imposer quoique ce soit. Tous les projets qui ont réussi, ont bénéficié d'une adhésion, rendue possible par le dialogue d'égal à égal.

Je souhaite que nous arrivions au progrès et pour cela, pour avoir un avenir, nous devons arrêter d'utiliser les méthodes du passé. C'est aussi la raison pour laquelle ce Gouvernement est résolument jeune, composé de personnalités dynamiques, aux parcours aussi atypiques qu'hétéroclites.

Vous connaissez les convictions qui sont les miennes. Je suis profondément attaché au respect de l'état de droit et à ce titre, dans ce contexte particulier que nous traversons, je vous réaffirme ma volonté de faire respecter la loi et l'ordre, partout sur notre territoire. La Frôce est une nation construite sur la cohésion et l'unité. Je veillerai à ce qu'elle le reste.

Mais, assez parlé. En cette période de festivités, je tiens à vous adresser mes meilleurs voeux pour 2019, sur tous les domaines. J'aurais à coeur, avec l'ensemble du Gouvernement Fédéral, des Députés, des Gouverneurs et des Maires, de contribuer à leur réussite.

Où que vous soyez, quoique vous fassiez, prenez soin de vous et de vos proches.
Je vous souhaite de passer une excellente soirée.

Vivre l'Empire, vive la Frôce !



Retourner vers « Salon Mays Madarjeen - Presse »