Nous sommes sous la Xème législature. Période de jeu : 01/10/099 au 31/12/100.
Bienvenue en Frôce !

Image

26 juin 093 - Allocution de l'Imperatore pour la Fête Nationale

Avatar du membre
Vittorio di Savoia-Carignano
Imperatore de Frôce et de Madagascar
Messages : 412
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:32

26 juin 093 - Allocution de l'Imperatore pour la Fête Nationale

26 juin 2018, 22:33

Blason impérial - Frôce et Madagascar
Decet imperatorem stantem mori

Chères frôceuses, chers frôceux,

Pour nous tous, aujourd'hui, ce jour du 26 juin demeure un symbole fort et un moment essentiel pour notre pays. Il y a 93 ans, la Frôce redevenait une démocratie, un pays défenseur des droits de l'Homme, une nation fréquentable et moderne.

Ce jour est important. Il doit être festif. D'aucuns renient que c'est l'union des sensibilités politiques, des hommes et des femmes de tous horizons qui a permis de conclure à un demi-siècle de dictature. Ceux-là choisissent de rejeter une partie de notre Histoire ou tentent d'en altérer le cours. Pourtant, le 26 juin, quand Thomas Rolland a proclamé la chute du régime autoritaire, il a ouvert de nouveaux horizons et provoqué un engouement sans précédent.

Il n'est pas question de voir la foule acclamer un homme ou une femme, en particulier, mais bien de célébrer le courage, la volonté, l'abnégation et la liberté. Une liberté qui ne peut pas être bridée ou canalisée. Une liberté qui coule dans le sang de chaque citoyen, qui est ancrée dans nos coeurs et dans notre mémoire.

Ce jour doit être un moment de souvenir et cohésion nationale. Rappelons-nous les drapeaux de la démocratie que nos ancêtres ont hissé sur les bâtiments publics. Rappelons-nous les chants, les mots scandés, les rires et les larmes aussi. N'oublions pas que cette liberté, chérie, a été obtenue par la force, en jouant à armes inégales face à la tyrannie et à l'oppression.

Il a fallu des citoyens, des valeurs, pour que monte cette vague salvatrice. Il a fallu prendre tous les risques, s'exposer à tous les dangers, pour redonner l'espoir et la paix.

D'aucuns se plaignent de la diversité qui a la nôtre aujourd'hui, de notre position atypique sur la scène diplomatique. Ils ne voient pas l'héritage qui nous a été laissé. Ils ne comprennent pas que le seul moyen de préserver la liberté, c'est de l'exercer, sans relâche, tous les jours, dans le respect, dans l'unité.

Il est des hommes et des femmes qui ont combattu toute leur vie pour leurs idées démocrates. Parmi eux, parmi cette foule immense, je souhaite évoquer la mémoire deux personnes que j'ai décidé de mettre à l'honneur le 4 juillet prochain, en les faisant entrer côté à côté au Panthéon Frôceux.

De part son action politique, Christian Valmont a fait preuve de cet esprit du 26 juin. Homme à l'honnêteté inaltérable, véritable défenseur du progrès humain, de la liberté et de la démocratie, il a travaillé sans relâche à construire cette Frôce qui nous passionne.

Et il a pu compter sur le soutien de son épouse, Adèle Valmont, figure majeure de la cause humanitaire frôceuse. Dans sa jeunesse, elle se rendait dans les écoles dans quartiers populaires pour aider les jeunes. Elle a contribué de façon inestimable à la fierté frôceuse, à la solidarité et à l'égalité.

Deux figures, en souvenir. Deux personnalités, en mémoire. Nous leur rendons hommage, ce 26 juin, parce qu'il nous incombe de préserver notre maison Frôce, ses principes, ses fondations.

Vive la Liberté ! Vive la Justice !
Vive la Démocratie !

Vive la Frôce !


Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano, Imperatore de Frôce et Madagascar.

Retourner vers « Salon Hermès - Presse »