Nous sommes sous la IXème législature. Période de jeu : 01/04/098 au 30/09/099.
Bienvenue en Frôce !

Image

[CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

Le Palais d'Anthelme est la résidence officielle de l'Imperatore de Frôce. Surveillé de près par la Garde Impériale, on y entre sur invitation. L'accès à certaines zones est même strictement contrôlé.


Avatar du membre
Vittorio di Savoia-Carignano
Imperatore de Frôce et de Madagascar
Messages : 403
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:32

[CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

17 août 2017, 10:49

Les courriers destinés à l'Imperatore sont à adresser au Clerc Impérial qui en assure le traitement et la transmission.

Merci de les déposer à la suite.



Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano, Imperatore de Frôce et Madagascar.

Avatar du membre
Pascal Artois
Localisation : Anglès, Transalpie
Messages : 47
Enregistré le : 25 sept. 2018, 21:19

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

22 oct. 2018, 23:08

Image

A l'intention de Sa Majesté Impériale Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano,

De la part de la Ville d'Anglès,


Votre Majesté Impériale,

C'est avec un immense honneur que la Ville d'Anglès vous invite cordialement à la célébration qu'elle organise, le 4 décembre 096, dans le cadre de l'inauguration d'une plaque de bronze en l'hommage de Votre Majesté Impériale ainsi que du changement de nom de l'une de ses places pour un nom destiné à rendre hommage à votre Maison.

Ces festivités consisteront en une cérémonie officielle, sur la place désormais baptisée "Place Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano", qui officialisera le nouveau nom du lieu et qui inaugurera la plaque qui sera installée au centre de cette même place. Un spectacle musical réalisé par des jeunes de notre ville sera également organisée afin d'égayer d'avantage cette journée qui, nous l'espérons, saura montrer l'attachement de notre ville à la famille impériale et aux institutions de la Frôce.

Nous osons espérer que vous répondrez favorablement à cette humble invitation.

Nous vous prions, Votre Majesté Impériale, de bien vouloir accepter nos salutations les plus respectueuses,

Pascal Artois
Maire de la Ville d'Anglès



Image

Ministre fédéral de la Protection Sociale et de la Santé - VIIè Législature

Maire de Anglès - VIIè Législature

Secrétaire Général de Alternative Démocratique Frôceuse (ADF)

Fondateur et ancien CEO de Boulevards s.a.

Image

Biographie | Pluzin

Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 630
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

24 oct. 2018, 00:14

Image

A l'intention de Sa Majesté Impériale,
Monsieur Vittorio di Savoia-Carignano

Monsieur di Savoia-Carignano ou moins commodément votre Majesté si tant est qu'il y en est une qui lise cette missive,

C'est avec un honneur -d'une grandeur toute relative- que la Commune Républicaine Socialiste de Farellia et son association "La Commune de Farellia" vous invite à participer à la Soirée Républicaine du 25 octobre 93 à la Salle des Fêtes municipales par mon entremise.

Cette soirée consistera en une soirée-débat dont les sujets -et c'est parce que ce sont ceux-ci qu'on a décidé de vous inviter- seront "Action et réaction face à l'Empire. Quelle attitude pour un républicain ?" en première partie puis "Citron et Von Bertha les petits dictateurs. Quelle place au goulag ?" "Action et réaction face à l'Empire. Quel comportement pour le gouvernement (Citron et Von Bertha précisément) ?". Nous serions réellement heureux d'entendre votre avis sur la question et de pouvoir débattre sereinement avec vous sur l'utilité de l'Empire et la manière dont un républicain peut et doit agir politiquement.

Aussi un spectacle musical réalisé par des artistes de notre ville sera également organisé, au répertoire nous aurons notamment "Vive la Commune", "L'Internationale" et "L'Internationale noire", "Le chant des partisans rouges", "La Commune n'est pas morte", "Faut plus d'gouvernement", "Le Triomphe de l'anarchie", "Mourir pour des idées", "Ils ont les mains blanches", "Rotter Wedding" ou "Liberté zéro".

Nous osons espérer que vous répondrez favorablement à cette invitation des plus sincères.

Nous vous prions, Monsieur di Savoia-Carignano, de bien vouloir accepter nos salutations les moins hypocrites -donc les plus courtes-,

Jean Bournay
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia
Membre du Conseil de la Commune de Farellia
Cofondateur du Gouvernement Républicain Alternatif



Image

Merci Victor !

Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Avatar du membre
Vittorio di Savoia-Carignano
Imperatore de Frôce et de Madagascar
Messages : 403
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:32

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

24 oct. 2018, 08:25


A l'aimable attention de M. Pascal Artois, Maire de la ville d'Anglès,

De la part de Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano,



Monsieur le Maire,

Par la présente, je vous confirme avoir bien pris connaissance de votre précédente correspondance, dans laquelle vous m'adressiez une invitation à l'inauguration d'une plaque de bronze en l'hommage de la Maison Impériale de Frôce et de Madagascar, dans la ville d'Anglès, où vous avez été élu Maire.

Je perçois le caractère attentionné et humble de votre démarche, qui me touche personnellement. Cependant, je souhaite vous faire part de mon refus d'assister à cette inauguration.

En tout temps et depuis le début de ma prise de fonction, je privilégie mes missions constitutionnelles sans en chercher les honneurs. L'idée d'avoir une place à mon nom me dérange.

La ville d'Anglès n'a pas besoin de me témoigner un attachement que je connais et que je sais grand. Vous non plus, par ailleurs.

Le plus grand hommage que vous et vos administrés pouvez rendre à nos institutions est de continuer à les défendre et à les représenter dignement, en agissant pour améliorer le quotidien des habitants et toujours dans ce but.

Je sais que cela vous tient à coeur et je sais que vous vous évertuez à servir la Frôce. En ces temps troublés, je préconise l'apaisement. La force de l'Empire est de considérer toutes les opinions qui le composent, même celles qui voudraient changer de régime et revenir à la République.

Nous avons aujourd'hui la confiance des gens, parce que nous respectons cette diversité d'opinion. Et nous avons aussi la force de nos convictions, quelles qu'elles soient. C'est cela, l'esprit démocratique qui nous habite, vous et moi.

Par ailleurs, je considère que l'argent utilisé pour cette plaque peut servir à d'autres causes plus utiles et je vous demande d'y réfléchir sereinement.

En tout bien tout honneur, et sans volonté d'ingérence, je vous suggère de l'employer pour l'aménagement de cette place afin d'en faire un forum culturel, un point de rendez-vous incontournable à l'effigie de la Frôce et non de l'Empire.

Je serais alors ravi de me déplacer dans votre magnifique ville, que j'affectionne et qui fut autrefois une capitale incontournable, pour vous rencontrer ou pour assister à une cérémonie d'inauguration.

Je vous remercie pour votre considération et vous prie d'accepter, Monsieur le Maire, l'expression de toute ma considération.

Vittorio
Imperatore de Frôce et de Madagascar.



Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano, Imperatore de Frôce et Madagascar.

Avatar du membre
Hery Rasao
Messages : 126
Enregistré le : 26 juin 2018, 09:35

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

24 oct. 2018, 14:00

Hery avait fait transmettre à l'Imperatore une lettre.
Votre Majesté Impériale,

En tant que gouverneur d'Antsiranana et maire de Libertalia, je veux ici vous faire part de mon inquiétude pour votre famille résidant dans la ville. Bien que très reconnaissant pour l'action humanitaire de votre famille en Antsiranana, je ne peux que vous rappeler qu'une très large majorité d'Antsiranais a exprimé une forte défiance vis-à-vis de la Fédération de Frôce. Les groupuscules violents en sont bien entendus revigorés et leur dangerosité ne peut-être négligée.

L'attaque de la gouverneure Schreiber montre la vulnérabilité des représentants des institutions. En conséquence, je pense opportun pour la sécurité de votre famille qu'elle se retire quelques temps de ses quartiers en Antsiranana.

Respectueusement,
Hery Rasao,
Gouverneur d'Antsiranana



Avatar du membre
Vittorio di Savoia-Carignano
Imperatore de Frôce et de Madagascar
Messages : 403
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:32

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

27 oct. 2018, 09:26


A l'attention de M. Jean Bournay, Maire de Farellia,

De la part de Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano,



Monsieur le Maire de Farellia,

Par cette lettre, je vous confirme avoir bien reçu et pris connaissance de votre invitation à la soirée républicaine, organisée au sein de la ville de Farellia, dans les jours prochains.

Ne doutant pas du caractère festif, intellectuel et fraternel de ces festivités, je décline votre invitation. Il s'avère que ce jour là, je participe à un colloque philosophique sur l'ouverture d'esprit, les libertés individuelles, les droits fondamentaux et le vivre ensemble, organisé par une association à but non caritatif, "Tolérances", à Vauxin.

Ne disposant pas d'un don d'ubiquité, je ne pourrais donc être présent à deux endroits en même temps. Quand bien même fut-ce le cas, j'estime ne pas être la personne la plus en adéquation pour votre fête et le programme que vous avez prévu.

Je vous remercie pour votre sollicitation et vous souhaite pleine réussite dans votre mandat de Maire, au service de vos administrés.

Je vous prie, d'accepter, Monsieur le Maire de Farellia, l'expresssion de mes plus cordiales salutations.

Vittorio
Imperatore de Frôce et de Madagascar.



Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano, Imperatore de Frôce et Madagascar.

Avatar du membre
Vittorio di Savoia-Carignano
Imperatore de Frôce et de Madagascar
Messages : 403
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:32

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

27 oct. 2018, 09:37


A l'attention de M. Hery Rasao, Gouverneur d'Antsiranana,

De la part de Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano,



Monsieur le Gouverneur,

Avant tout, je souhaite vous féliciter pour votre réélection à votre poste et vous faire part de tous mes voeux de réussite pour le bien de vos habitants et de votre Province.

Je suis sensible à l'attention que vous portez sur la sécurité de l'Infante Imperatora et du Principe Consorte, résident depuis plusieurs mois à Antsiranana.

Je tiens cependant à vous rassurer sur ce point. Les intentions de la Famille Impériale à l'égard d'Antsiranana sont pacifiques et voués avant tout à l'aide humanitaire. En cela, nous avons l'habitude des défiances et nous considérons qu'elles ne doivent pas entraver l'action ni les volontés mises en oeuvre pour le bien commun.

Comme vous le savez sans doute, nous disposons au sein de la Garde Impériale, de soldats d'élite, spécialisés dans notre protection. Vous n'avez donc aucune inquiétude à avoir pour nous, nous disposons d'un personnel efficace, qui ne coutera pas un seul pluzin à vos finances provinciales et qui est totalement apte à assurer notre sécurité.

Vous remerciant une nouvelle fois pour votre sollicitude, je vous prie d'accepter, Monsieur le Gouverneur, l'expression de ma haute considération.

Vittorio
Imperatore de Frôce et de Madagascar.



Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano, Imperatore de Frôce et Madagascar.

Avatar du membre
Pascal Artois
Localisation : Anglès, Transalpie
Messages : 47
Enregistré le : 25 sept. 2018, 21:19

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

29 oct. 2018, 12:58

Image

A l'intention de Sa Majesté Impériale Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano,

De la part de la Ville d'Anglès,


Votre Majesté Impériale,

Tout d'abord, veuillez pardonner le retard de notre présente réponse. A la suite de votre missive, le conseil municipal a longuement débattu sur la suite des événements et nous avons cru bon de ne vous répondre qu'une fois notre décision arrêtée.

Ensuite, bien que nous regrettons votre refus, nous ne pouvons que la comprendre au vu des motifs légitimes et sages que vous avancez. Force est de constater ce dont nous n'avons jamais douté: l'importance de la fonction impériale en Frôce pour l'unité et la stabilité de notre Empire

Conformément à votre souhait, le conseil municipal de la ville d'Anglès va procéder à l'annulation de l'installation de la plaque et des festivités qui y étaient liées. Les fonds prévus pour l'ouvrage et la célébration de son installation seront utilisés ultérieurement dans un vaste plan de développement économique et culturel pour la ville.

En ce qui concerne le nom de la place, cependant, notre administration a déjà procédé aux nombreuses modifications que suscitent un tel changement et de nouvelles modifications engendreraient des coûts supplémentaires qui, nous en sommes certains, ne sont pas désirés par Votre Majesté Impériale. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de modifier à nouveau le nom de la place.
Cependant, considérant le dérangement provoqué par ce nom, nous désirons vous présenter nos excuses pour la gêne occasionnée et vous réaffirmer modestement qu'il s'agit d'un geste symbolique destiné à vous faire part de notre gratitude pour votre parfait exercice de la fonction impériale.

Nous vous prions, Votre Majesté Impériale, de bien vouloir accepter nos salutations les plus respectueuses,

Pascal Artois
Maire de la Ville d'Anglès



Image

Ministre fédéral de la Protection Sociale et de la Santé - VIIè Législature

Maire de Anglès - VIIè Législature

Secrétaire Général de Alternative Démocratique Frôceuse (ADF)

Fondateur et ancien CEO de Boulevards s.a.

Image

Biographie | Pluzin

Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 630
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

02 janv. 2019, 18:34

A l'attention de M. Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano,

De la part de Jean Bournay


Monsieur l'Imperatore,

Je vous demande aujourd'hui d'adresser non pas une grâce idiote et futile à quelques colombins malvenus mais simplement d'affirmer que la devise frôceuse n'est pas juste belle à afficher.

Présentement, je vous demande ainsi d'accorder d'avance la grâce impériale aux 24 interpellés à l'Hôtel de Police d'Aspen, aux 49 interpellés de la Zone Autogérée d'Aspen-Nord ainsi qu'aux actuels recherchés.

Les premiers pour n'avoir commis aucune violence gratuite, pour n'avoir voulu que répliquer face à des bavures policières et pour n'avoir que dégrader du mobilier sans jamais s'en perdre à un seul homme. C'était un acte militant, ce n'était pas de la destruction pour se faire voir ou faire voir ses idées, c'était défendre les défendre, dans une Province trop stricte. C'était également un acte passionnel, il ne s'agissait pas d'une violence faîte comme ça, pour le plaisir, de sang froid, mais bien d'une revanche que voulait prendre ce groupe sur la police qui a commis des bavures dans la Zone Autogérée d'Aspen-Nord. Si un tant soit peu de Justice existe dans la Fédération, elle doit alors ne pas pouvoir condamner ces actes qui ne sont nullement condamnables. Il est encore du ressort de la liberté que de pouvoir se faire entendre aux oreilles des autorités par la seule voie que celles-ci puissent entendre, et la Transalpie n'entend l'opposition que par ce genre d'actes.

Les seconds ne sont pas non plus criminels. Ils ne sont responsables que de l'occupation d'une zone abandonnée de tous et toutes. Les propriétaires légaux n'ont évidement demandés à personne qu'on vienne les en déloger. Si des armes ont en effet été retrouvées sur les lieux, si de la drogue a en effet été retrouvée sur les lieux, ils n'avaient pas plus tué ou blessé quiconque qu'ils n'en avaient drogué contre leur consentement. En cela, ils n'avaient rien commis qui dépasse le consentement. Si la liberté existe dans cette Fédération, alors il apparaîtra nettement qu'ils en jouissaient sans jamais outrepasser celle des autres. Qui serait plus criminel que celui qui condamne ou laisse condamner ceux qui n'ont jamais agi que dans le consentement mutuel ? Comme il apparaîtra clairement qu'aucune loi ne peut discriminer nulle croyance, la Justice exige également de ne pas se saisir de la moral. Or en condamnant des personnes qui ne représentent aucune menace sinon pour elles-mêmes, c'est bien cet outrepassement scandaleux que la loi s'apprête à franchir. Se droguer n'est pas condamnable si la Liberté et la Justice dirigent cette nation, pas plus que de posséder des armes tant qu'elles n'ont meurtri personne.
Personne n'a porté plainte contre cet espace sinon un représentant étatique, un élu qui voyant quelques uns qui ne reconnaissaient pas l'Etat s'est cru obligé d'agir. Or la première des libertés est celle de s'émanciper du cadre imposé. Ne pas reconnaître l'Etat ne peut être condamnable tant que nul ne subit de préjudices. Or, rien n'était préjudiciables à ces gens-là. Ils pouvaient offenser, mais l'offense relève de la morale et exige que la loi ne s'y impose. L'Etat n'a pas à punir sur des questions de moralité pas plus que de religion.

Enfin, les derniers n'ont rien de plus ou de moins à se reprocher que ce que j'ai énoncé.

Si la grâce impériale doit être accordée à ces gens-là comme à tous ceux qui sont une offense à la morale imposée par certaines provinces, c'est parce que nulle loi n'a à s'improviser directeur de morale. Or c'est bien ce que fais la Transalpie et son déplorable Gouverneur. Seul un préjudice doit avoir son coupable puisqu'il a sa victime. Une offense n'a pas de coupable. Vivre sans reconnaître l'Etat fédéral est une offense à quiconque a un esprit patriotique, mais n'est pas un préjudice. Faire du trafic de drogues ou d'armes, n'est qu'une offense tant que nul n'a été assassiné ou drogué par la force ou la menace, ce n'est pas un préjudice si tous consentent à ce qu'il s'y fait. Il n'y a eu aucune victime de ce genre, il n'y a même eu aucune victime tout court jusqu'à ce que la polices fédérale et provinciale, poussée par on ne sait quel désir d'autorité abusive, n'investissent les lieux, ne blessassent quelques occupants, et provoquassent l'ire de militants qui détruisissent quelques vitres de l'Hôtel de Police d'Aspen-Nord. S'il y a eu des victimes ce n'est que du côté des occupants, jusqu'alors, nul n'en subissait de préjudice, à la limite une offense. De quel droit un gouverneur offensé se permet-il d'envoyer ses hommes d'armes ? Du droit frôceux ?
Aussi stupide que l'on puisse trouver la vengeance des militants, celle-ci n'était qu'un désir justifiée de justice face à la force policière et aux violences légales prodiguées injustement. On eut été en temps de guerre, nous les aurions nommé résistants, nous sommes en temps de paix, on les traite de voyous.

Je vous demande la grâce et non l'amnistie, d'une part car vous en êtes constitutionnellement incompétent, d'autre part puisque vous comprendrez que mon but n'est pas l'oubli qui est une chose traîtresse, mais la levée de futures sanctions que ces gens-là ne méritent pas. Si votre devise dit vrai, on a la liberté de vivre sans subir de préjudices, on a la justice pour nous protéger.
Cejourd'hui, seule la police a commis un préjudice, même si nul ne la condamne, il est de votre devoir d'arbitrer ces événements en ôtant toute peine à ceux que l'on présente aujourd'hui criminels et qui n'ont en vérité qu'offensé certains moralistes jouissant de quelque puissance usitée abusivement.

S'il vous prenait des élans moralistes et des bouffées absolutistes, rappelez-vous seulement la devise de la Frôce : "Liberté, Justice, Démocratie", la complexion de votre état même, vous exhorte de gracier ceux dont la liberté n'a jamais entaché celle de quiconque.
Si pour le moment aucun jugement n'a été rendu, j'ose espérer que vous ferez le bon choix, non pas celui d'un Etat moralisateur, par-là même abusant de ses pouvoirs, mais d'un Etat de droit, comme la Frôce devrait toujours être.

Je vous prie d'accepter, l'expression de mes espérances les plus vives.
Jean Bournay, député fédéral du FCF



Image

Merci Victor !

Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Avatar du membre
Vittorio di Savoia-Carignano
Imperatore de Frôce et de Madagascar
Messages : 403
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:32

Re: [CLERC IMPERIAL] Courriers adressés à l'Imperatore

02 janv. 2019, 23:22

Monsieur Bournay,

J'accuse bonne réception de votre demande en grâce.

Je suis cependant au regret de vous informer que je ne peux y donner suite, attendu que pour l'heure, les personnes interpelées n'ont fait l'objet d'aucune condamnation judiciaire.

Si tel venait à advenir, au terme de la procédure judiciaire légalement et régulièrement établie, je vous invite à reformuler votre demande afin que j'y accorde toute l'attention nécessaire.

Il serait totalement malvenu de ma part et contraire à la Constitution que j'anticipe une décision de Justice.

Je vous prie d'accepter, Monsieur Bournay, mes salutations les plus distinguées.

Sa Majesté Impériale,
Vittorio di Savoia-Carignano.


Sa Majesté Impériale, Vittorio Gino Cesare Bonaparte-Colonna di Savoia-Carignano, Imperatore de Frôce et Madagascar.

Retourner vers « Palais d'Anthelme - Imperatore »