Bienvenue en Frôce !

La campagne électorale bat son plein ! Pour vous y retrouver, voici, un petit sommaire : Logo Facebook - Frôce

Image

Ligue Internationaliste Ouvrière

Gérer et faire évoluer son entreprise, en Frôce c'est tout un savoir-faire ! Vous pouvez aussi gérer une association à vocation non politique et son but ne doit pas être lucratif.
Avatar du membre
Marjorie Lollichon
Messages : 34
Enregistré le : 30 avr. 2018, 23:53

Ligue Internationaliste Ouvrière

15 mai 2018, 21:47

Image


La Ligue Internationaliste Ouvrière (LIO) est un parti politique frôceux d’extrême-gauche, fondé par Marjorie Lollichon en mai 093. Se revendiquant du trotskisme, de l’anticapitalisme, de l’internationalisme et du marxisme, le mouvement est adhérent de la Quatrième Internationale lambertiste.

Origines
La Ligue Internationaliste Ouvrière a officiellement été créée suite à la tenue de son congrès fondateur à Casarastra (Catalogne) en mai 093. Ce dernier a réuni d’anciens militants du MARR (suite à son tournant altermondialiste) et de la CUL ainsi que de nombreux indépendants ayant auparavant milité dans diverses organisations trotskistes.

Idéologie
La création de la LIO émerge d’une volonté d’engager une révolution prolétarienne par l’intermédiaire des luttes. L’organisation reconnait l’existence de la lutte des classes et entend « en finir avec le régime d’exploitation et d’oppression, abolir le patronat et le salariat, établir une société de justice et d’égalité, fondée sur la socialisation des moyens de production et d’échanges ». Ainsi, la LIO refuse l’entrisme dans les partis et alliances qui ne reconnaissent pas la lutte des classes.

Le mouvement est principalement influencé par la philosophie de Pierre Lambert, ancien théoricien et dirigeant du trotskisme français. Il revendique la volonté de préserver le trotskisme dans sa nature originelle, telle que l’a voulu Léon Trotsky, en opposition aux théories mandelistes et néocommunistes.

La LIO ne reconnait pas la lutte armée comme moyen d’initier la révolution prolétarienne. Le parti se veut « profondément pacifiste et antimilitariste ».

Courants internes
La LIO reconnaît officiellement quatre courants qui la composent en interne :
- Le CRAC (Courant Radicalement AntiCapitaliste), majoritaire au sein du parti. Ses sympathisants estiment que renverser le patronat et lutter contre la banksterisation de la société doit constituer une priorité.
- Fraction Bakounine, tendance dont les sympathisants militent pour le rapprochement avec le mouvement anarcho-communiste.
- Union pour une Vème Internationale (U-V-I), qui considère que la Quatrième Internationale n’existe plus de fait, et qui appelle à la création d’une Cinquième Internationale.
- Révolution écoprolétarienne, dont les sympathisants se revendiquent de l’écosocialisme.

Organisation
La LIO revendiquait 5 500 adhérents en mai 093. Ces derniers militent dans les sections existantes du parti :
- Catalogne : Casarastra, Etchegorda, Salusa, Sant Frocia
- Septimanie : Farellia, Dos Castillos, Uzarie, Espéranto
- Transalpie : Farinata
- Tyrsènie : Cadria, Organi di Bagni

La présidente du parti est Marjorie Lollichon. Les portes paroles sont nombreux.

Élections
Lors des élections générales de mai 093, la LIO annonce officiellement son soutien au Front Communiste Frôceux de Jean Bournay. Bien que souhaitant conserver son indépendance, la LIO participe activement à la campagne fédérale de ce dernier.

Le parti ne présente qu’une candidate, Marjorie Lollichon (municipales de Casarastra et provinciales de Catalogne), avec le soutien officiel du parti de Jean Bournay. La LIO apporte son soutien, partout ailleurs, aux candidats présentés par le FCF.



Retourner vers « Entreprises & associations »