Nous sommes sous la Xème législature. Période de jeu : 01/10/099 au 31/12/100.
Bienvenue en Frôce !

Image

LMF Mag

En version numérique ou papier, les journaux frôceux ont encore un bel avenir devant eux. Les kiosques sont toujours aussi nombreux.


Avatar du membre
Gérard Flotain
Journaliste
Messages : 182
Enregistré le : 26 juin 2017, 21:29

LMF Mag

11 mars 2018, 07:15

Économie : avis d'inquiétude

À peine Julien Citron est-il arrivé que les entrepreneurs et investisseurs sont déjà inquiets. Preuve en est, la bourse a perdu 67 points en 3 jours, soit 2,68% de baisse.
Tous les riches investisseurs se souviennent des précédentes Lois Citron et la victoire d'Arthur Lubenac qui avait promis de les abolir avait rassuré. Faute de majorité politique suffisante, le Chancelier avait du renoncer à ce projet. Cepandant, le retour de celui qui est désormais la bête noire des grands investisseurs est terrifiant pour ceux qui s'étaient battus en vain pour que ces lois ne soient pas adoptées.

«Les perquisitions du siège de Élite World Immo by A.L. porte atteinte à la liberté.»

La première polémique ne se fait pas attendre. Alors que le groupe Élite World Immo by A.L. annonçait investir 500 milliards de pluzin dans un parc d'attractions, le ministre répondait du tac au tac qu'une enquête serait ouverte pour connaître la nature de ses fonds. À la bourse d'Aspen, un investisseur nous déclarait d'ailleurs que «les perquisitions du siège de Élite World Immo by A.L. porte atteinte à la liberté.» Pas sûr que la rencontre entre Alexandre Lambrabet et Julien Citron appaise les tensions.

Alors que les rumeurs sur de nouvelles mesures chocs courent dans les couloirs de la bourse, des investisseurs lâchent frustrés : «Le ministre Citron menace la croissance et il est dangereux pour l'économie.» ou encore «Cet homme part en guerre contre ceux qui payent les plus pauvres et qui leur donne du travail. Alors, qu'il ne vienne pas s'étonner si la pauvreté augmente.». L'inquiétude est palpable partout. Du côté du ministère, on se refuse tout commentaire sur les valeurs boursières. Quoi qu'il en soit, le gouvernement aurait sans doute préférer commencer son mandat avec de meilleurs résultats économiques.
Gérard Flotain



Avatar du membre
Gérard Flotain
Journaliste
Messages : 182
Enregistré le : 26 juin 2017, 21:29

Re: LMF Mag

19 oct. 2018, 22:52

Génerales : les suites

Alors que les résultats des élections générales sont tombés, les suites semblent dessiner un peu partout en Frôce.

Fédérales : Le Front Populaire sort par la petite porte

La gauche du Front Populaire a subi une très lourde défaite en ces élections générales. Alors que le trio CUL-MAMA-UPP avait convaincu plus de 48% frôceux, seuls 32% ont souhaité cette année reconduire l’un de ces partis. Les grands gagnants de cet effondrement sont sans aucun doute le FCF et le PSDF qui ont su profiter pour prendre des voix importantes.

Fédérales : Le triomphe centriste

Dans un tel climat de rejet de la majorité sortante, les listes centristes ont su créer s’imposer en réalisant le record du meilleur score jamais enregistré aux fédérales. Cependant, la nouvelle majorité aura sur sans doute du mal à s’accorder sur certaines questions comme la question antsiranaise. Le gouvernement devrait normalement être nommé dans la soirée de samedi, de quoi laisser les bruits courir. La rumeur d’une entrée d’Olivier Brimont à la diplomatie se fait de plus en plus 8nsistance recel celui qui devrait garder son poste de gouverneur de Tyrsénie. Alessandra Ansaldi et Charlotte Flechmann seraient également en pôle position pour revenir au gouvernement fédéral.

Catalogne : La nostalgie de la Karlssonie

Il est loin le temps où Matt Dalton et Julien Citron travaillaient ensemble au gouvernement catalan aux côtés d’Enrique Mataro. Le deuxième a battu le premier aux élections provinciales et l’UPP a dit adieu à son fief historique. L’image de l’UPP unie tout entière derrière son chef s’est définitivement brisée et l’UPP semble toujours incapable de tourner la page de l’ère Karlsson. Le parti de gauche a tout de même gardé ses fiefs municipaux de Pastelac et Casarastra, comme un sauvetage de meubles.

Gérard Flotain



Avatar du membre
Gérard Flotain
Journaliste
Messages : 182
Enregistré le : 26 juin 2017, 21:29

Re: LMF Mag

22 oct. 2018, 15:10

Institutions : l'Empire tremble

Alors que le gouvernement fédéral vient d'être nommé et que les gouverneurs ne sont pas encore élu, les maires républicains ont déjà lancé une opération de provocation que le Chancelier et le Vice-Chancelier ont du mal à contenir.

«La liberté d'expression est volée à des élus.»

Quelques jours à peine après son élection, le nouveau maire républicain (étiqueté MAMA) d'Izirgua a proclamé la République Frôceuse sur son sol. Une sortie pas du tout au goût du gouvernement. Le Vice-Chancelier en charge de la Justice a immédiatement déposé une plainte contre ce maire dissident. À la chancellerie, l'entourage du Chancelier lâche exaspéré : "Le Chancelier était initialement indifférent au régime politique tant que la Démocratie et le débat démocratique est garantie par nos institutions, ce qui est le cas. Mais les sorties de messieurs Velasco Perez et Bournay pourraient l'amener à fédérer les forces pro-impériale contre la menace de la division du pays et la recherche des républicains de construire des institutions parallèles illégales. Il est en pleine réflexion à ce sujet et une allocution publique n'est pas exclue.". Même son de cloche chez une députée PSDF : "On ne résout pas un conflit comme ça. On s'assoit et on discute avant d'agir unilatéralement". La majorité peut se targuer du soutien de la CUL affiché par Anastasia Mendoza Ojeda. Du côté du PLC, pas question de soutenir pleinement le gouvernement à l'image de ce député transalpin : "L'empire a sauvé notre nation, en Frôce la république c'est la corruption. Mais Citron qui joue au chérif c'est un gros obstacle à l'apaisement et ça fait un peu peur pour la suite. Il a globalement raison sur le fond mais il faut qu'il se détende un peu sur la forme."

Du côté du FCF, une députée fédérale défend bec et ongles son leader Jean Bournay et dénonce que "la liberté d'expression soit volée à des élus". Louis Ralaivao a par ailleurs mis en cause le Vice-Chancelier lors d'une séance de questions au gouvernement.

Le risque pour le gouvernement est important. Les trois maires FCF en Antsiranana pourraient rejoindre le mouvement et peut-être d'autres maires MAMA. La tactique du gouvernement démontrera donc dans les prochaines heures sa fiabilité.
Gérard Flotain



Avatar du membre
Gérard Flotain
Journaliste
Messages : 182
Enregistré le : 26 juin 2017, 21:29

Re: LMF Mag

22 oct. 2018, 16:50

Économie : pas de triomphe pour Brimont

Après trois ans de gouvernance de gauche, les économistes pensaient que les indicateurs boursiers allaient grimper après le retour aux affaires de la droite et du centre. Finalement, rien du tout. La bourse a perdu aujourd'hui 0,27%. Rien d'inquiétant mais pas de quoi fanfaronner pour le ministre.

Pas de tapis rouge pour Olivier Brimont

Le Chancelier Suprême avait pourtant mis les chances de son côté. Olivier Brimont représente l'aile droite de la coalition et est assez populaire auprès des investisseurs. De plus, la rumeur du retour de Julien Citron au ministère du Budget circulaient largement dans les allées du pouvoir et dans la presse.

La nomination du chef du PAS aurait donc du rassurer les investisseurs. Mais visiblement, le choc fiscal promis n'a guère convaincu. Beaucoup d'observateurs s'accordent à dire que les soubresauts institutionnels qui frappent la Frôce depuis deux jours en seraient la cause. La crainte d'un dérèglement politique et économique aurait pu faire reculer les investisseurs.

Quoi qu'il en soit, le message est clair pour Olivier Brimont. Les investisseurs ne lui déroulent pas le tapis rouge et il devra tenir ses engagements pour gagner la confiance des investisseurs.
Gérard Flotain



Retourner vers « Journaux »