24/08/088 - Les victimes de l'affaire Nexió

L'AIF est l'organisme incontournable en Frôce, pour tout journaliste qui se respecte. Elle centralise l'ensemble de nouvelles du pays et permet ainsi aux différents médias de diffuser, d'analyser et de compléter l'information.


Répondre
Avatar du membre
Maître du Jeu
Messages : 221
Enregistré le : 25 mai 2017, 13:45

24/08/088 - Les victimes de l'affaire Nexió

Message par Maître du Jeu » 24 août 2017, 04:28

AIF - 24/08/088
Catalogne - Des milliers de familles victimes de l'affaire Nexió

Image

Suite à la polémique lancée par l'association "Familles de Frôce", deux Gouverneurs, Claude Morvan en Tyrsènie et Paolo Valbonesi en Catalogne, ont pris des décrets interdisant la commercialisation du nouveau boitier TSE de Nexió.

Le fournisseur d'accès à internet a d'ores et déjà prévu de contester ces décisions devant la justice administrative, mais les procédures seront particulièrement longues et l'issue s'avère indécise, chose qui conduit Nexió à respecter ces décrets à la lettre en attendant la décision du juge administratif pour éviter des pertes bien plus lourdes que celles dues au retrait de la NexióBox 7.

Si en Tyrsènie, la manœuvre semble se dérouler en toute quiétude, le délai d'un mois aidant toutes les parties à faire preuve d'une certaine sérénité, on ne peut pas en dire autant de la Catalogne.

En effet, le gouverneur Paolo Valbonesi a adopté un texte particulièrement dur envers la firme Nexió, la porte de sortie sur la signalétique étant inutilisable pour le fournisseur d'accès à internet, en effet en vertu de la loi provinciale établissant le programme TSE l'abandon de la signalétique septimane signifierait la perte immédiate du droit à exploiter le catalogue TSE.

Le compromis écarté, le reste du texte est particulièrement ferme, imposant de couper la connexion aux décodeurs TSE fournis avec la NexióBox 7 sous 24 heures. Là où le bât blesse, c'est que Nexió s'affirme incapable d'imposer une mise à jour à tous ses utilisateurs pour couper l'accès au seul décodeur TV, les mises à jour de la NexióBox 7 se faisant toujours au redémarrage.

Pour couper avec certitude tous les boitiers et par conséquent éviter toute amende, Nexió a coupé la connexion de tous les foyers équipés de la NexióBox 7, soit près de 5 % des foyers de Catalogne, la firme étant leader en fourniture d'accès à internet dans la province.

Alors que la coupure dure depuis plus de 12 heures, la contestation s’organise, aussi bien contre Nexió que contre le Gouvernement provincial, l'Association Catalane des Consommateurs ayant prévu d'assigner les deux parties à cette affaire en justice. L'addition en dommages et intérêts pourrait être particulièrement salée pour la province, de nombreux entrepreneurs en nom propre utilisant leur connexion personnelle à des fins professionnelles.

Comme si cela ne suffisait pas pour le Gouverneur, 58 % de ses administrés se montrent défavorables à l'interdiction du décodeur TSE de la NexióBox 7 contre 41 % soutenant la décision. Si le résultat peut partiellement s'expliquer par la forte influence de Nexió en Catalogne, la baisse en popularité de la lutte pour la protection de l'enfance chère au Gouverneur, n'en est pas moins inquiétante pour l'homme fort de la province à l'approche des élections générales de 89.



Avatar du membre
Paolo Valbonesi
Messages : 458
Enregistré le : 17 juin 2017, 13:33
Localisation : Casarastra, Catalogne

Re: 24/08/088 - Les victimes de l'affaire Nexió

Message par Paolo Valbonesi » 24 août 2017, 11:54

Extrait de l’interview matinale du gouverneur Paolo Valbonesi dans une radio régionale :

Je m’étonne de la réaction de l’Association Catalane des Consommateurs qui préfère soutenir une dérèglementation en matière commerciale avec la commercialisation d’un produit non conforme et illégal qui, en plus de cela, ne respecte pas les règles en vigueur en Catalogne. Doit-on rappeler que la Frôce est une monarchie fédérale et que les lois en vigueur en Septimanie ne s’applique pas en Catalogne ? Par conséquent, l’équipe de juristes du gouvernement attend de pied ferme l’assignation de la province devant le juge administratif pour y exposer ses arguments de droit.

Si nous pouvons comprendre la gêne momentanée que peut occasionner l’application du décret provincial, je préfère retenir l’objectif principal de ce décret qui consiste à protéger nos enfants de programmes potentiellement choquants et/ou violents. Que va dire Nexió si nous votons une loi dans la semaine visant à imposer une nouvelle classification ? Vont-ils également couper l’accès à des centaines de milliers de personnes pour justifier de leur incapacité à anticiper l’évolution des normes en produisant des biens spécifiques non standards ?

S’agissant de la question commerciale, je m’étonne également de l’absence d’anticipation de la part de la firme vis-à-vis du développement, en si peu de temps, d’un produit national correspondant aux spécificités uniquement de la province de Septimanie ? Il s’agit ici d’une erreur stratégique de Nexió, nous n’avons pas à assumer cette erreur, tant sur le plan financier que moral. J’invite Nexió à équiper les quelques détenteurs de la NexióBox 7 avec d’anciennes box et de rétablir la connexion dans les meilleurs délais, dans l’intérêt de tous. L'intérêt général est toujours au dessus des intérêts privés, telle est ma vision.



Jeune retraité de la vie publique


Avatar du membre
Valentin Ravolo
Vice-gouverneur
Messages : 194
Enregistré le : 26 juil. 2017, 00:25

Re: 24/08/088 - Les victimes de l'affaire Nexió

Message par Valentin Ravolo » 24 août 2017, 14:30

Fond Pluzin
Avatar
+   5 % des foyers privés de téléphone et d'internet, avec dans le lot des entrepreneurs individuels dont c'est le principal outil de travail juste parce que le Gouvernement catalan ne pouvait pas tolérer un temps de flottement de quelques jours maximum le temps du retour des décodeurs. Retour lui même justifié par le fait qu'il n'y avait pas de code parental sur des programmes diffusés à minuit, heure à laquelle de bons parents ne sont pas censés laisser leurs enfants devant la télévision.

Et après, c'est moi qui me fais qualifier d'extrémiste ?



Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 471
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: 24/08/088 - Les victimes de l'affaire Nexió

Message par Anastasia Mendoza Ojeda » 24 août 2017, 14:43

Fond Pluzin
Avatar
+   Le Gouverneur Valbonesi va loin pour préserver la culture de la violence régnant dans les médias catalans.

Jusqu'à publication du décret provincial, l'équipement de Nexió était parfaitement légal, en tout cas aussi légal que n'importe quel récepteur satellite pouvant capter des chaines étrangères. Quand un citoyen catalan capte la TVE par satellite, les programmes n'ont pas été reclassés par la CIPC, qui est l'autorité en charge de cette tâche partout en Frôce, à l'exception de la Septimanie, ils sont classés selon la législation espagnole.

Pour prendre l'exemple de ma province, la classification septimane n'est exigée que pour prendre part au programme de la TSE, pas pour diffuser en Septimanie par un autre biais.

Cibler spécifiquement le cas de la TSE montre bien que le souci du Gouverneur n'est pas le respect de la loi catalane mais la recherche d'un symbole politique pour opposer son style de gouvernance à celui de la Septimanie.

Qu'il le fasse si cela lui chante, mais on ne peut que regretter que cela se fasse au prix du respect des consommateurs et de la liberté d'entreprendre.

Que les pertes brutales pour Nexió servent d'exemple aux entrepreneurs frôceux, les provinces avec un gouverneur au style autoritaire ne sont pas un endroit sain pour les affaires, tout peut être remis en cause du jour au lendemain du fait du prince. En Septimanie, à partir du moment où vous payez vos impôts, nous garantissons votre liberté.



Répondre

Retourner vers « Agence de l'Information Frôceuse »