Nous sommes sous la IXème législature. Période de jeu : 01/04/098 au 30/09/099.
Bienvenue en Frôce !

Image

Débat Transalpie : PLC - PETA - ADF : Doit-on adopter une approche moins répressive du droit pénal ?

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 1381
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Débat Transalpie : PLC - PETA - ADF : Doit-on adopter une approche moins répressive du droit pénal ?

11 juil. 2019, 23:12

Règles : viewtopic.php?f=288&t=4694

N'oubliez pas que vous n'avez que 3 interventions par parti et par débat le temps de cette campagne.
Par conséquent le temps de réponse passe à 48 heures.


Avatar du membre
Vincent De Salvo
Gouverneur
Messages : 427
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat Transalpie : PLC - PETA - ADF : Doit-on adopter une approche moins répressive du droit pénal ?

14 juil. 2019, 12:15

PLC (1/3)

Bonjour à toutes et à tous.

Le sujet du débat d'aujourd'hui est fondamental.
je pense qu'il ne faut en aucun cas une approche moins répressive du droit pénal. Chaque millimètre de terrain laissé à la délinquance est un échec et un pas vers notre perte.

En tant que gouverneur de Transalpie j'ai réformé le code pénal pour le rendre plus dur.

Je suis fier d'avoir alourdi les sanctions pour les homicides volontaires avec préméditation, l'intelligence avec une puissance étrangère, les actes de cruauté envers les animaux, les détournement de mineurs, et les menaces de morts. Les sanctions en vigueur étaient trop laxistes.

Je suis fier d'avoir pénalisé de nouveau, les états d'inverse sur la voie publique ainsi que les menaces publiques car la Transalpie n'est pas une zone de non droit. Il y a des règles de respect et de civisme à respecter.

Je suis fier d'avoir alourdi les peines de sûreté dans les condamnations à perpétuité compressibles. Comment peut on accepter qu'un individu condamné à perpétuité fasse 15 ou 18 ans ?

Je suis fier d'avoir enlevé le statut particulier de la récidive en 15 et 17 ans, il ne peut pas y avoir de passe droit si l'on commet un délit à 15 ans et que l'on recommence à 16 ans.

Je suis fier d'avoir durcit les conditions de peines alternatives et d'aménagements de peines, si l'on est condamné à de la prison on fait de la prison.

Je suis fier d'avoir augmenté l'inéligibilité pour les fraudes car les politiques ne sont pas au dessus des lois.

Je suis fier d'avoir augmenté la prescription, comment peut on accepter qu'un criminel passe en les gouttes en jouant la montre ?

Voilà ma vision du droit pénal.


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Romane Macé
Ministre fédéral
Localisation : Chouchenn, Transalpie
Messages : 234
Enregistré le : 16 sept. 2017, 16:35

Re: Débat Transalpie : PLC - PETA - ADF : Doit-on adopter une approche moins répressive du droit pénal ?

15 juil. 2019, 21:38

PETA 1/3

Nous sommes d'accord M. De Salvo...

En effet, ce sujet est fondamental!

Les politiques de répressions n'ont aucun effet, la preuve, on est encore obligé d'en débattre.

Je tiens à vous signaler tout d'abord, que le crime et la violence naissent dans un contexte difficile, qu'il soit économique ou social. Et c'est à ces fléaux qu'il faut s'attaquer en premier: lutter contre une ghettoïsation ethnique, religieuse ou financière, qui favorise l'embrigadement des jeunes, lutter contre le racisme, la xénophobie, qui divise notre société et détruisent le vivre-ensemble.
Il nous faut agir, en premier, sur ces paramètres.

Ensuite, il faut criminaliser toute forme de racisme et d'homophobie, pour faire prendre conscience à tous la gravité de leurs propos.

Puis, dans votre projet, les peines alternatives à la prison ne sont même pas privilégiées. Pourtant, elles permettraient de désengorger les prisons, surpeuplées, de servir l’intérêt général, je pense notamment au TIG, qui permettent également de faire travailler un peu les condamnés...
La prison est une sanction bête et méchante: elle n'a strictement aucun intérêt: enfermer des gens dans es endroits insalubres parce qu'ils ont volé une orange et une bouteille d'eau pour se nourrir: aucun intérêt. Traiter ces personnes comme des moins que rien, parce que les fonctionnaires ne sont pas assez nombreux, et que le nombre de détenus grimpe en flèche: cela n'entraîne que le burn-out de nos fonctionnaires, qui aujourd'hui en ont ras-le-bol. Les conditions de travail sont désastreuses, les conditions de vie sont désastreuses également: un climat de violence y est développé, entraînant ainsi un risque de récidive plus important.

Des sanctions pédagogiques et éducatives, des sanctions servant l'intérêt général et un véritable accompagnement des condamné.e.s: c'est de cela que la Transalpie a besoin!


Romane Macé,
Députée UPP & Maire de Chouchenn

Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 1003
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat Transalpie : PLC - PETA - ADF : Doit-on adopter une approche moins répressive du droit pénal ?

16 juil. 2019, 00:05

ADF 1/3 :

Eh bien, Monsieur De Salvo, vous semblez être fier de beaucoup de choses ce soir !

Sans doute êtes-vous fier également d'avoir empêché une augmentation modérée du RMG au titre d'une idéologie ?

C'est sûr, on se sent plus "homme" quand on sort sa grosse matraque pour cogner sur des gens qu'on laisse dans la misère. Alors que tendre la main et aider les autres à se relever pour leur permettre de réussir, c'est probablement une preuve de faiblesse dans votre esprit ?

Vous êtes le seul ici à être fier. Moi à votre place, j'aurais honte.

J'aurais honte d'avoir choisi la solution de facilité. J'aurais honte d'être une brute épaisse.

Parce que la délinquance, la nécessité d'être plus répressif c'est l'aveu de votre échec absolu sur les questions sociales. Ces questions que vous ignorez depuis que vous êtes à la tête de la Transalpie.

Et je déplore que la gauche ne semble pas y prêter davantage d'attention, elle non plus.

Pourtant, la meilleure façon de diminuer la délinquance c'est de renouer un contrat social avec les gens, de leur faire prendre conscience qu'ils ont une place dans la société et qu'on les respecte, qu'on les aide. Qu'avez-vous fait pour les banlieues ? Qu'avez-vous fait pour la pauvreté ? Pour lutter contre la précarité ? Pour l'égalité des chances à l'école ? Pour la réinsertion professionnelle, les formations, l'augmentation des salaires ? Pour la solidarité provinciale ? RIEN.

Alors, non... franchement, non, y'a vraiment pas de quoi être fier quand on ne fait RIEN, à part le kéké qui montre ses muscles-gonflette.


► Afficher le texte
Avatar du membre
Vincent De Salvo
Gouverneur
Messages : 427
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat Transalpie : PLC - PETA - ADF : Doit-on adopter une approche moins répressive du droit pénal ?

17 juil. 2019, 17:58

PLC (2/3)

Monsieur Lacroix-Hanke, je serais comblé de débattre avec vous de mon bilan économique et social à la tête de la Transalpie, mais ce débat porte sur le droit pénal, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Je vais quand même répondre à votre question, oui je suis fier d'avoir évité le matraquage fiscal que vous vouliez orchestrer.

Le kéké qui montre ses muscles-gonflette ? Brute épaisse ? Sort sa matraque pour cogner ? S'il vous plait mon cher Karl Lacroix Hanke, ne me confondez avec les délinquants que vous avez l'air de chérir du plus profond de votre chair, comme madame Macé d'ailleurs. Nous venons d'écouter deux monologues nous expliquant à quel point les délinquants de Transalpie étaient de bonnes personnes, des pauvres bébés sans défense qu'il faut protéger. On marche sur la tête !

Je veux dire aux transalpiennes et au transalpiens qu'à la différences de mes adversaires, je me placerai toujours du côté des victimes, je protégerai toujours les victimes contre les délinquants.
J'aimerais voir si madame Macé a le culot d'aller dire dans les yeux à une victime de viol que la prison est une sanction bête, méchante et sans intérêt. Une absurdité de plus au milieu d'un discours sans queue ni tête qui prône la plus grande indulgence lorsqu'il s'agit de crimes et de violences mais qui promet des sanctions exemplaires pour des propos racistes et homophobes.

J'ai une solution pour ceux qui veulent éviter la prison, ne pas violer la loi. Certainement pas un code pénal concocté sur mesure par des législateurs irresponsables.


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Retourner vers « Débats »