Nous sommes sous la Xème législature. Période de jeu : 01/10/099 au 31/12/100.
Bienvenue en Frôce !

Image

Débat Septimanie : CUL - FCF - DvDx3 : La province doit-elle continuer à subventionner des films pornographiques ?

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 1422
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Débat Septimanie : CUL - FCF - DvDx3 : La province doit-elle continuer à subventionner des films pornographiques ?

11 juil. 2019, 23:12

Règles : viewtopic.php?f=288&t=4694

N'oubliez pas que vous n'avez que 3 interventions par parti et par débat le temps de cette campagne.
Par conséquent le temps de réponse passe à 48 heures.

Ordre de passage exact :

1. Anastasia Mendoza Ojeda (CUL)
2. Jean Bournay (FCF)
3. Christian Vaugrenard (DvD)
4. Corentin Deyzieu (DvD)
5. Pierre-Hugues Clébard (DvD)


Avatar du membre
Anastasia Mendoza Ojeda
Gouverneur
Messages : 949
Enregistré le : 15 juin 2017, 21:18

Re: Débat Septimanie : CUL - FCF - DvDx3 : La province doit-elle continuer à subventionner des films pornographiques ?

13 juil. 2019, 16:18

CUL (1/3)

Tout d'abord, je tiens à faire remarquer que les films pornographiques ne sont pas les seuls financés par le Centre Septiman du Cinéma et Septimania Entertainment, nous finançons tous les cinémas, car l'ambition de la CUL est de faire de la Septimanie une puissance culturelle majeure en Frôce et en Europe.

Il est essentiel de financer la pornographie pour faire primer le cinéma éthique et de qualité pour envoyer un message.

Actuellement, le gros de la consommation de pornographie, c'est du gonzo sans aucun scénario, il n'y a aucune délicatesse et aucun motif, ça renvoie une image nocive de la sexualité, comme une simple activité bestiale, en plus d'être nocif pour l'image de la femme, qui se retrouve réduite à un rôle d'éponge à sperme, puisque tel est souvent l'image renvoyée par le gonzo.

La pornographie éthique, comme les œuvres de la réalisatrice Ovidie par exemple ne présente pas ces inconvénients, il y a un scénario qui établit les motivations des personnages, qui ne sont donc pas de simples bouts de viande, et une description bien plus réaliste de la sexualité avec une grande importance accordée à la notion de plaisir. C'est la promotion d'une forme de sexualité bien plus positive que celle promue par les gonzos.

Il y a besoin de séparer les gonzos de la pornographie éthique, et c'est ce que nous faisons en accordant des avantages à l'éthique en la finançant et en lui donnant une classification différente pour démontrer son caractère plus sain.


Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 669
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Débat Septimanie : CUL - FCF - DvDx3 : La province doit-elle continuer à subventionner des films pornographiques ?

13 juil. 2019, 20:41

FCF - (1/3)

La véritable question qu'il faut se poser, c'est "pourquoi la province arrêterait-elle de subventionner les films pornographiques ?" et si la Province devait ne subventionner que des films non-pornographiques, pourquoi ?

Pour moi, ça n'a aucun sens, la Province doit subventionner la culture en général -ce qu'elle fait avec plus ou moins de moyens- et pas seulement les films des saintes nitouches. Les bons films dans tous les domaines que ça soit doivent être subventionnés.

Je rejoins Mme.Ojeda sur ce point-là, la pornographie n'a rien de mal et elle peut même être positive. Et puis pourquoi n'arrêteront pas de subventionner les films à l'eau de rose ? Ou les films de super-héros ? Il n'y a pas plus de raison que d'arrêter de subventionner la bonne pornographie.

Si ce genre cinématographique peut permettre de libérer les moeurs et puis simplement s'il plait à certains -dussent-ils être une minorité- il n'y a aucune raison d'arrêter de le subventionner, je le répète.

Franchement qu'on puisse se demander si un Gouvernement doit arrêter de subventionner une part de la culture -soit-elle pornographique-, ça me dépasse ! Non, on doit continuer à subventionner tous les genres cinématographiques, tous les genres artistiques, quels qu'ils soient. Ce n'est pas parce qu'on y voit plus qu'une Princesse X ou qu'une Vénus Callipyge qu'il faut immédiatement tirer la sonnette d'alarme.

Le seul problème qui pourrait se poser est dans quelle proportion le cinéma pornographique est subventionné, quelles productions sont le plus aidées....en somme des questions pratiques qui ne remettent jamais en cause le bien-fondé du droit à la subvention dont jouit l'industrie du X.


[img]https://zupimages.net/up/19/45/phn0.png]
Merci Victor !
Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Retourner vers « Débats »