Nous sommes sous la Xème législature. Période de jeu : 01/10/099 au 31/12/100.
Bienvenue en Frôce !

Image

Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 1421
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

11 juil. 2019, 23:03

Règles : viewtopic.php?f=288&t=4694

N'oubliez pas que vous n'avez que 3 interventions par parti et par débat le temps de cette campagne.
Par conséquent le temps de réponse passe à 48 heures.


Avatar du membre
Vincent De Salvo
Chancelier Suprême
Messages : 455
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

14 juil. 2019, 11:49

PLC (1/3)

Bonjour à toutes et à tous.

Le sujet des institutions est passionnant et important. Il est d'ailleurs rarement évoqué durant les campagnes électorales, je suis donc comblé de pouvoir faire ce débat aujourd'hui.

Je suis un fervent défenseur de nos institutions.

La famille impériale aura toujours tout mon soutien, l'Imperatore a remis la Frôce dans le droit chemin et, de mémoire, il n'y a pas une seule seconde où son comportement n'a pas été exemplaire. Il représente la Frôce magnifiquement et dignement dans le monde entier. Surtout, il montre une impartialité de tous les instants concernant la politique frôceuse. Je préfère largement lorsque le chef de l'état n'est pas impliqué dans la vie politique, ça donne l'impression que le match a un arbitre.

Je suis également satisfait de l'élection, de la nomination et du fonctionnement du gouvernement fédéral. L'historique volatilité de notre électorat et la grande diversité de l'offre politique en Frôce fait que, selon moi, le scrutin proportionnel à 1 tour est le plus approprié. La très grande majorité des partis et donc des électeurs est représentée à l'assemblée fédérale. Ce qui est loin d'être le cas dans tous les pays. Nous ne nous sommes jamais encore retrouvé dans une impasse politique, on se rappelle par exemple de l'UDC et du PSDF qui ont pu gouverner sereinement sans avoir la majorité absolue des sièges. Le gouvernement de comporte pas de ministères inutiles et le fait que les ministères soient fixés par avance fait gagner un temps inimaginable.

Enfin j'aime le pouvoir que laissent nos institutions aux provinces, cela leur permet de pouvoir garder leur identité propre.


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 667
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

14 juil. 2019, 20:22

FCF - 1/3

Bonjour à toutes et tous,

Comme il ne vous étonnera pas, je suis en désaccord avec Monsieur de Salvo. Je ne suis pas satisfait de nos institutions telles qu'elles sont actuellement. D'une part, la Famille Impériale n'a aucune légitimité. Des familles modèles, il en existe beaucoup, pourquoi celle-là plus qu'une autre ? La Frôce devrait être représentée par ses artistes, ses philosophes, ses sportifs et non par une élite bien née.

Aussi, je propose l'abolition de l'Empire en faveur d'une Union Républicaine. Je suis partisan d'une décentralisation sans concession. Dans la réforme que j'imagine, la Frôce serait un Parlement qui disposerait de bien peu de pouvoirs, et le centre névralgique de la décision serait les capitales de provinces, élevées au stade de Républiques dans un premier temps ; dans un second temps de la décentralisation, ce seront les communes et les regroupements métropolitains qui décideraient de leur politique.

Je crois que cette réforme est la meilleure solution institutionnelle. Je ne crois pas dans l'avenir des superstructures étatiques et je pense plutôt que la société ne doit pas être mondialisée mais doit être infime. Ce qu'on appelle des micro-sociétés devraient être nos modèles.

Comment as t-on pu arriver à créer des nations immenses, où l'individu est noyé dans la masse et que sa diversité en est étouffée ? Je prône depuis toujours la décentralisation pour que chaque petit regroupement d'hommes se gouverne et que chacun puisse avoir son importance en dehors d'un vote aux choix réduits et bien souvent clivés. Il ne m'effraie de ne pouvoir gouverner que sur deux mille citoyens, mais beaucoup d'hommes politiques en ont peur.


[img]https://zupimages.net/up/19/45/phn0.png]
Merci Victor !
Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Avatar du membre
Olivier Brimont
Gouverneur
Messages : 1061
Enregistré le : 05 août 2017, 02:21

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

15 juil. 2019, 23:36

PAS 1/3 :

Bonjour !

Monsieur Bournay, à ce que je sache, les philosophes, artistes, sportifs et autres éminences grises frôceuses n'ont pas besoin de l'aval de l'Imperatore pour briller en Frôce comme à l'étranger. Personne n'a besoin de l'aval des institutions pour être. Le régime que vous dépeignez, se trouve dans quelques pays du monde, le Vénézuéla, la Corée du Nord, l'ex-URSS sans doute, mais pas chez nous. En Frôce, chacun est libre de penser et de s'exprimer. Et vous le savez puisque vous avez toujours été considéré avec égard et respect par l'Imperatore.

Personnellement, je préfère avoir une personne neutre et digne, comme le décrit Vincent de Salvo, plutôt qu'un Président nombriliste du style Macron, pour prendre l'exemple de notre voisin.

Je ne suis pas favorable à une réforme constitutionnelle. La dernière qui a été menée est suffisante. Elle a permis de donner aux métropoles plus de champs d'action sans déséquilibrer l'efficacité des Provinces.

J'apporterai néanmoins un bémol au fonctionnement fédéral actuel. La conclusion d'alliances ne permet pas toujours d'avoir un Gouvernement très affirmé. Les concessions ralentissent le train des réformes et de l'action politique. Je suis favorable à un retour d'une prime majoritaire pour le fédéral, pas trop élevée pour conserver une bonne représentation démocratique mais suffisante pour avoir un Gouvernement dynamique et fort politiquement.

La vision de la Frôce que nous avons au PAS et l'antithèse de ce que vous proposez, Monsieur Bournay. Nous ne voulons pas d'une patrie diluée à l'acide comme un lépreux dans l'eau de son bain. Ces micro-sociétés que vous proposez sont profondément absurdes et nuisent à l'unité de la Nation.


Avatar du membre
Vincent De Salvo
Chancelier Suprême
Messages : 455
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

16 juil. 2019, 14:35

PLC (2/3)

Monsieur Bournay nous propose donc purement et simplement la dissolution et la liquidation de la Frôce. Et tout ça avec le sourire. Je compatis à la stupeur de quatre vingt dix pour cent des téléspectateurs qui ont du tomber de leur chaise.

Je suis bien évidemment en désaccord irréversible avec chaque syllabes que vient de prononcer le responsable du Front Communiste Frôceux. La Frôce est l'entité qui nous rassemble et nous unit autour d'une histoire, d'une géographie et d'une culture. Je suis un patriote qui place la Frôce au dessus de tout et je combattrai jusqu'à mon dernier souffle les ennemis de la Frôce comme Jean Bournay. Ce dernier déteste la Frôce, il vient de nous le démontrer. Son unique but est de détruire la Frôce, s'il arrive à son but, il détruira également les frôceux.

Les nations immenses décrites et décriées par le candidat FCF protègent leurs citoyens, ce que ne pourrons pas faire les supers communes qu'il propose. Je suis curieux de savoir comment il imagine la géopolitique et la diplomatie lorsqu'il aura mis en place ces micro sociétés. Sans parler de l'armée ou des hôpitaux. Un marasme annoncé.

Je suis assez d'accord avec Olivier Brimont sur la prime majoritaire pour le fédéral mais il ne faut pas oublier que ce sont les concessions des uns des autres qui forment les gouvernements, je préfère que l'action soit un peu ralentie plutôt que d'avoir un parti qui a réuni dix huit pour cent aux fédérales et qui décide de tout. La représentativité doit rester la priorité.


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 667
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

16 juil. 2019, 22:12

FCF - 2/3

Oh la la, écoutez-moi ces vierges effarouchées ! On croirait que le diable en personne vient de sortir de dessous leur chapelet !

Sérieusement messieurs, je suis contre le principe d'état-nation, ne vous étonnez pas que j'en veuille la disparition. Mon but est de détruire la Frôce unique pour créer une Frôce multiple, une Frôce aussi multiple et diverse que les frôceux. Un ensemble de sociétés à échelle humaine et non plus une superstructure nationale.
Votre impérialisme personnel vous oblige à répugner cette idée. Pourtant c'est bien cela que je propose : une myriade de groupements humains qui s'auto-gèrent comme c'est le cas depuis des millénaires chez les amérindiens par exemple, qui vivent en "micro-société", qui ont un chef symbolique mais dont les décisions sont prises collectivement, où il n'y a aucun laissé-pour-compte, aucun SDF, aucun manquement à la solidarité. Comme l'a démontré Pierre Clastres, ce sont des modèles humains et ces sociétés-là sont des sociétés contre l'Etat et elles réussissent chaque jour à lutter contre l'établissement d'un Etat.

C'est un projet à long terme, je vous l'ai dit, ça ne se fera pas en un jour, en un an ou même en vingt ans, je crois qu'il en faudra plus.
A court terme, je souhaite une réforme républicaine, non gouvernée par un Président nombriliste mais par un Conseil Permanent qui serait une Famille Impériale, mais en démocratique et avec plusieurs Imperatores.

Pour ce qui est du mode d'élection, je suis favorable à une part de tirage au sort dans les députés et à la proportionnelle. Le tirage au sort, c'est selon la définition de Montesquieu, le seul mode d'élection démocratique.


[img]https://zupimages.net/up/19/45/phn0.png]
Merci Victor !
Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Avatar du membre
Olivier Brimont
Gouverneur
Messages : 1061
Enregistré le : 05 août 2017, 02:21

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

18 juil. 2019, 09:51

PAS (2/3) :

Les concessions dont vous parlez, Monsieur De Salvo, chez moi ça ressemble parfois à des compromissions. On met un sujet sous le tapis pour éviter de s'écharper dessus et pour agir sur d'autres sujets. Je sais de quoi je parle, j'ai été Chancelier au sein d'une coalition avec la CUL. Et pour pouvoir avancer sur d'autres points, certains ont été ignorés, je pense à l'armée.

Sur le papier la proportionnelle est une belle chose, dans la réalité, si nous voulons permettre au pouvoir en place de réformer et d'apporter une réponse claire sur l'ensemble des sujets, il faut donner plus de voix au parti arrivé en tête. Donc augmenter la dose de prime majoritaire, et le faire, bien entendu avec parcimonie. L'objectif est d'obtenir des coalitions à 2 partis plutôt qu'à 3 ou 4... Pas un blanc-seing de la démocratie.

Pour répondre à Monsieur Bournay, l'état nation c'est ce qui assure la cohérence et la cohésion de la Frôce. C'est ce qui régit les principes d'égalité. La diversité ne doit pas permettre la naissance de communautarismes où chacun vit dans son coin.

Vous parlez des amérindiens qui s'auto-gèrent. On voit où ce système les a conduit : à être spoliés de leurs biens, parqués dans des réserves, ghettoïsés... parce qu'ils n'ont pas su faire corps pour se défendre, parce qu'ils n'ont pas eu de nation pour les protéger.

L'Imperatore assure aujourd'hui l'unité du pays. Et dans ce domaine, nous avons besoin de stabilité car nous avons bien vu les effets néfastes d'un système ripoublicain ! Je crois que les frôceux ont bien compris cela et ça explique leur profond attachement à l'Imperatore et sa famille.


Avatar du membre
Vincent De Salvo
Chancelier Suprême
Messages : 455
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

20 juil. 2019, 13:30

PLC (3/3)

Monsieur Brimont, selon moi, c'est au représentants des partis politiques dans le gouvernement de prendre leurs responsabilités et de faire en sorte qu'aucun sujet ne soit mis sous le tapis. Je répète que la prime pour le premier me va parfaitement. Simplement, les problèmes que vous évoquez dans des coalitions à trois ou quatre partis peuvent exister dans des coalitions à 2 partis également. Les régimes parlementaires à la proportionnelle sont des régimes de compromis, c'est l'essence même de la proportionnelle. Les problèmes viennent, je pense, plus des responsables politiques que du système en lui même.

Concernant les propositions de monsieur Bournay, et son exemple des amérindiens, il n'y a quasiment rien à ajouter à la réponse de monsieur Brimont, ces derniers ont pratiquement disparu car ils n'étaient pas structurés assez efficacement pour se protéger.
Monsieur Bournay nous cite Pierre Castres pour nous vanter le modèle amérindien, c'est formidable ce que vous nous dites. Mais connait on l'espérance de vie, le taux d'alphabétisation ou d'autres statistiques si importantes ? Et si l'on connait ces chiffres sont ils meilleurs que dans la plupart des états nations ? Je suis assez dubitatif.

Pour conclure, je soutiens totalement l'intégralité de nos institutions, notre régime est solide et rodé malgré sa jeunesse. Je renouvelle mon hommage à l'imperatore qui n'a jamais failli à sa mission d'unité et de représentativité. Il ne s'est jamais immiscé dans les affaires politiques et a toujours traité chaque candidat de chaque bord de la même façon.

Je remercie les organisateurs de ce débat ainsi que messieurs Brimont et Bournay.


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 667
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

21 juil. 2019, 00:43

FCF - 3/3

Ce que vous ne semblez pas comprendre c'est qu'on peut aussi avoir une Frôce cohésive sans avoir un centralisme politique.
Quant aux amérindiens, on voit bien comment l'impérialisme étasunien les a spoliés. Tous comme les partisans de la Makhnotchina l'ont été par l'Armée Rouge aux ordres de Trotsky. Parce que le modèle décentralisé que je propose n'est pas un modèle guerrier.
Quel modèle faut-il pour la Frôce, un modèle de guerre ou un modèle de paix ?

Le centralisme et l'unité de la nation, c'est bon pour la guerre, la défense. De qui avons-nous à nous défendre aujourd'hui ?

Quant à M.De Salvo, je reconnais l'importance d'un système très décentralisé, mais je veux une transition pour mettre en place une coopération "nationale". Pour continuer d'avoir une éducation ou une santé de qualité, c'est le but d'une union nationale qui n'aurait que peu de pouvoir mais qui serait le lieu de l'harmonisation nationale. Je vous l'ai déjà dit ! Ecoutez un peu, je vous prie !

Ce n'est pas l'histoire des amérindiens que je veux reproduire, seulement imiter la taille de leur société. C'est fou comme vous avez le don d'entendre ce qui vous plaît !

Quant aux systèmes électoraux, je suis favorable à la proportionnelle pour la représentation nationale, mais surtout un tirage au sort pour un pouvoir réellement démocratique et non aristocratique. L'élection par le sort est le seul moyen d'avoir un pouvoir à visage humain : celui de notre peuple. La représentation nationale est une vaste blague tant nos assemblées différent de la population réelle.

Je remercie mes deux locuteurs et les organisateurs du débat.


[img]https://zupimages.net/up/19/45/phn0.png]
Merci Victor !
Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Avatar du membre
Olivier Brimont
Gouverneur
Messages : 1061
Enregistré le : 05 août 2017, 02:21

Re: Débat 4 PLC - FCF - PAS : Doit-on envisager une réforme des institutions ?

23 juil. 2019, 14:43

PAS (3/3) :

Dans l'hypothèse où le PLC l'emporterait et aurait besoin du PAS, adopterez-vous une ligne ferme et stupide à la Eduardo Belfort ? J'en doute fortement. Nous avons tous les deux conscience que le compromis devra être fait, sauf à estimer que vous pouvez gouverner avec une minorité.

Avec une prime majoritaire plus conséquente, une alliance à 3 partis deviendrait moins probable et réduirait le nombre de sujets reportés aux calendes grecques.

Pour le reste, nous sommes en phase. Nos institutions fonctionnent bien et il n'y a pas lieu de changer.

Quant à M. Bournay, l'impéralisme américain a bon dos. Il y a une loi qui prédomine l'histoire de l'humanité, c'est que lorsque l'on est incapable de se défendre, on disparaît. Point final. Le microcosme amérindien était éclaté, désuni. Ils se faisaient la guerre entre eux, je vous rappelle. Il n'y avait ni système de protection sociale, ni éducation, ni diplomatie, ni justice équitable. Encore moins d'idéal commun. Et sans ça, on ne construit pas l'avenir. Les amérindiens se sont fait bouffer, sans rien voir venir. C'était prévisible.

Enfin, introduire le tirage au sort est de loin, l'idée la plus stupide que vous avez proféré sur ce plateau. Parce que d'une part, vous n'êtes pas maître des probabilités et que vous ne pouvez pas exclure que la probabilité de tirer au sort des personnes du même bord. Et ensuite parce que la politique demande des compétences, un sens de l'état. Ce n'est pas à la portée du premier péquenaud venu.

Mais que les frôceux se rassurent, chaque fois que vous tenterez de détruire la Nation, le PAS barrera la route.


Retourner vers « Débats »