Nous sommes sous la VIIIème législature. Période de jeu : 01/01/097 au 31/03/098.
Bienvenue en Frôce !

Logo Facebook - Frôce

Image

Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 1333
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

14 mars 2019, 22:43

Règles des débats : viewtopic.php?f=288&t=4397


Avatar du membre
Vincent De Salvo
Gouverneur
Messages : 399
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

15 mars 2019, 02:52

PLC (1/5)

Bonsoir à toutes et à tous.

Il est difficile de répondre froidement à la question que pose ce débat. Je rappelle que la durée hebdomadaire du temps de travail, en Frôce, est décidée par les provinces. Cela peut donc ne pas être la même partout. Et c'est d'ailleurs le cas.

Le temps de travail hebdomadaire en Tyrsènie et en Septimanie est de 36 heures. En Catalogne, il est de 35 heures. Je pense que dans ces cas il ne faut pas le réduire. Au contraire, il faut le passer à 39 heures, comme je l'ai fait en Transalpie.
J'ai la conviction que 39 heures de travail par semaine est le bon compromis pour sauvegarder la compétitivité de nos entreprises et éviter les délocalisations. C'est un temps de travail qui ne me paraît pas déraisonnable.

Cependant, il ne faut pas augmenter le temps de travail n'importe comment, il faut encadrer ce choix de société par un code du travail solide. Cette réforme, je l'ai portée pour améliorer le pouvoir d'achat des transalpiens. Par conséquent, je n'ai pas diminué le salaire minimum de croissance.
Aussi, je pense qu'il est important de redonner tout son sens à la valeur travail. Pour cela, j'ai passé la rémunération des heures supplémentaires de +40% à +100%.
Enfin, j'ai interdit d'obliger un individu à faire des heures supplémentaires. Sinon, le temps de travail hebdomadaire n'a plus aucun sens.

En Antsiranana il n'y a pas de temps de travail légal, c'est un accord entre les 2 partis. La flexibilité est intéressante mais le risque de dérives trop élevé, surtout dans une province où la précarité règne.
Cela donne également l'impression que le gouvernement provincial baisse les bras et laisse ses administrés se débrouiller entre eux.


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Maire
Messages : 908
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

15 mars 2019, 22:05

ADF(1/5) :

Bonsoir !

Au niveau provincial, l'ADF a toujours soutenu une réponse graduée et pragmatique sur la question du temps hebdomadaire. Cela dépend de la réalité économique de la Province. Deux cas concrets. La Tyrsènie, où nous avons fait partie de la majorité, a une durée de 36 heures, comme l'a dit M. De Salvo. Le temps de travail n'a pas été diminué. Parce que nous partons du principe que 36 heures est une durée raisonnable. Mais en parallèle, nous avons stimulé l'embauche, avec notamment une baisse de la taxe professionnelle et des actions menée conjointement par Gabriel von Bertha et Olivier Brimont. Elles ont porté leurs fruits puise que le chômage a diminué.

A l'inverse, à Antsiranana, le taux de chômage était très élevé. Je dois dire que le travail accompli là-bas, en un seul mandat, par Saroy Fahendrena et son Gouvernement dépasse toutes nos attentes. Doublement du salaire minimum, passage aux 32 heures, voté tout récemment, revalorisation des heures supplémentaires, baisses de la taxe professionnelle. L'arsenal a été lourd mais il le fallait pour relever cette province laissé en décrépitude.

Je crois donc à une durée hebdomadaire de travail adaptative, pour coller avec la réalité économique et sociale. En revanche, je rejoins M. De Salvo sur la nécessité d'encadrer la durée légale de travail, dans un monde où malheureusement, les salaires augmentent de moins en moins au contraire de la charge de travail et du stress que cela génère. C'est pourquoi nous sommes en faveur d'une rémunération plus juste. A Antsiranana, par exemple, le salaire maximum a été règlementé et indexé sur le salaire minimum. Nous soutenons un travailler moins, gagner mieux et en meilleure santé.


► Afficher le texte
Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 621
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

16 mars 2019, 00:59

FCF - 1/5

Bonsoir,

Bien que je vous rejoigne sur la nécessité de respecter les contextes particuliers de chaque Province, je suis pour une baisse globale du temps de travail. Pourquoi ? D'abord parce que nous surproduisons !

Prenons le cas de la France, puisque nous n'avons pas de chiffrage en Frôce, selon le Figaro, chaque année c'est 630 millions d'euros de marchandises neuves détruites, déjà en Allemagne, en 1879, année locale, on estimait les pertes à 568 millions de francs pour l'industrie du fer seulement. Cette destruction est parfois motivée par des défauts dus à l'obsolescence programmée, un phénomène industriel créé parce qu'on surproduit, afin que la production s'use vite et qu'on rachète. Le problème demeure la surproduction depuis la Révolution Industrielle.

Parlons ensuite de la productivité, selon l'OCDE, on travaille en moyenne 27 heures aux Pays-Bas par semaine, contre 43 au Mexique. Or comme l'avait déjà remarqué Paul Lafarge il y a bien longtemps, le temps de travail n'indique en rien la productivité et moins on travaille, plus on produit proportionnellement. On peut même travailler moins et produire autant comme il le faisait remarquer avec le cas des semaines comptant un jour férié durant lesquelles les quotas étaient cependant respectés.
Ainsi une heure de travail aux Pays-Bas produit 59,8 dollars contre 17,3 dollars au Mexique. Chaque travailleur produit en moyenne chaque année 82.464 dollars aux Pays-Bas contre 38.925 dollars au Mexique. Un travailleur néerlandais produit deux fois plus de richesse, pour moins de 63% du temps de travail.

Sans parler du chômage, les 28h sont un objectif d'avenir, réalistes et sont notre seule voie de développement durable.


Image

Merci Victor !

Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Avatar du membre
Vincent De Salvo
Gouverneur
Messages : 399
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

16 mars 2019, 13:38

PLC (2/5)

La comparaison entre les travailleurs néerlandais et mexicains est intéressante pour notre curiosité personnelle à tous. Cependant, je ne pense pas qu'elle fasse avancer le débat.
Si l'on veut voir les effets du temps de travail hebdomadaire sur la productivité, il faut comparer un néerlandais qui travaille 20 heures avec un néerlandais qui travaille 40 heures. Et là je n'ai pas besoin de vous faire un dessin pour savoir qui produira le plus. Je ne suis pas d'accord avec le "moins on travaille plus on produit".

Je voudrais aussi apporter des précisions aux propos de monsieur Bournay. La législation sur le travail est très flexible aux Pays Bas. Mais il faut savoir qu'un contrat à temps plein, c'est 40 heures hebdomadaires.
Le temps de travail moyen des néerlandais est d'environ 30 heures par semaines car il y a beaucoup de travailleurs à temps partiel. Des emplois qui sont donc plus précaires et moins rémunérés. Ma priorité est le pouvoir d'achat de mes concitoyens.

J'aimerais également parler du sens de la productivité. On ne peut pas la réduire à la fabrication de marchandises. Il y a beaucoup de secteurs dans lesquels la productivité ne peut pas se mesurer de façon purement quantitative. Notamment dans le médical ou l'enseignement mais il y a une part de cela dans tous les secteurs.
De ce fait, j'estime que l'on est jamais à la perfection de la productivité. Il n'y a pas que le matériel dans la productivité. On ne produit jamais trop car on innove jamais trop, on ne soigne jamais trop, on n'enseigne jamais trop.
Un individu ayant un emploi dit "manuel", quantifié à l'acte, peut également améliorer sa productivité de façons moins "visibles".


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Maire
Messages : 908
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

16 mars 2019, 17:12

ADF (2/5) :

Monsieur Bournay, pour moi, il y a quelque chose qui ne colle pas vraiment avec votre raisonnement, très intéressant au demeurant.

Vous expliquez que nous surproduisons. Jusque là, je partage votre constat.
Mais dans vos explications, vous dites, là où on travaille 28h par semaine, on produit 3 fois plus que là où en travaille 43h. Si je suis votre raisonnement sur la production, nous devrions donc augmenter le temps de travail, non ?

En fait, à mon sens, je pense qu'on ne peut pas mettre le problème de la surproduction sur le dos du temps de travail, mais plutôt sur la politique économique pratiquée depuis des décennies, qui vise à croire les ressources naturelles extensibles à l'infini alors qu'elles ne le sont pas. Ça s'appelle le capitalisme. Mais c'est un autre débat.

Monsieur De Salvo, pour reprendre votre exemple de l'emploi manuel, il y a quand même une incidence sur la productivité entre un maçon qui va travaille 35 heures par semaine et un autre qui va être à 39 heures. Au début, dans la fleu de l'âge, ils vont avoir une différence de rendement à l'avantage du deuxième, mais les moyens de production, ce sont des êtes humains et le corps humains s'use. Donc, sur le long terme, plus le temps de travail est bas et plus votre salarié est endurant et peut travailler mieux plus longtemps.

Nous avons beaucoup à y gagner, en jouant sur le temps de travail et en le mettant à un niveau raisonnable que je situerai entre 30 et 36 heures. Cela génèrerait moins de problèmes de santé en fin de carrière et davantage d'épanouissement des gens. Les 4 heures de plus qu'ont les gens en Tyrsènie, ils peuvent se distraire.


► Afficher le texte
Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 621
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

16 mars 2019, 21:44

FCF - 2/5

Monsieur Lacroix-Hanke, on produit 3 fois plus en richesse, pas 3 fois plus en quantité. C'est à dire qu'on produit mieux mais surtout que temps de travail bas ne signifie pas production basse de richesse. Je préfère le dire tôt sinon on m'accusera d'utopisme.
Et la surproduction due au capitalisme qui se base sur l'excès de travail -comprenant le surtravail et le salaire du travailleur ; suffisant pour qu'il crée une force de consommation- est enraillée par la réduction du temps de travail, on y revient !

Monsieur de Salvo, pour vous répondre, on produit toujours trop. L'innovation est devenu un moyen de surproduire et de surconsommer en vendant tous les ans un modèle soi-disant plus technologique que celui de l'an passé. Seul point que vous soulevez et qui est sensé, c'est l'enseignement et la médecine où le travail nécessite le temps qu'il faut.
Cependant pour l'enseignement le nombre d'heures devant les élèves est déjà bien en dessous des 28h. Pour la médecine, quant à elle, nous pouvons faire baisser le nombre d'heures en réinvestissant les études médicales, notamment par la gratuité de l'enseignement, une réussite du modèle soviétique, amélioré par Cuba qui a le plus haut taux de médecins par habitants au monde. Il fallait bien qu'ils réussissent quelque chose.
Réduire le temps de travail demande des mesures complémentaires telle celle-ci.

J'aime votre façon de m'appuyer, enfin, car justement le problème néerlandais est que les emplois de 28 heures sont des temps partiels. Nous, nous voulons que leur temps partiel soit notre temps complet au même salaire sinon plus avec plus de richesses, produites et partagées.


Image

Merci Victor !

Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Avatar du membre
Vincent De Salvo
Gouverneur
Messages : 399
Enregistré le : 20 nov. 2017, 20:15

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

17 mars 2019, 12:39

PLC (3/5)

Je n'ai pas exactement le même avis que monsieur Lacroix-Hanke sur le fait qu'en travaillant moins on gagne des heures de distraction. Certes, on gagne des heures "libres", mais la baisse de pouvoir d'achat engendrée fait que l'on ne peut pas faire grand chose de ces heures.
Concernant les maçons ou autres métiers dits physiques, on ne demande pas exactement les mêmes tâches à un ouvrier de 20 ans qu'à un ouvrier de 55 ans.

J'aimerais aussi répondre à monsieur Bournay sur l'enseignement et la médecine.
Les enseignants passent moins de 28 heures pour donner les cours, un point partout dans les appuis car j'aimerais que ce temps augmente, c'est un autre débat je n'en dirai pas plus. Mais tenons compte qu'ils passent du temps à préparer ces cours pour qu'ils soient de qualité.
Pour la médecine, l'important n'est pas d'avoir le plus de médecins possible mais les médecins les plus compétents possible, je suis donc favorable à un concours et un "numérus closus" garant d'une élite médicale. Et je ne veux pas d'une médecine frôceuse dans laquelle on repousse une opération parce que le médecin et l'infirmier ont fait leur quota d'heures hebdomadaires.

Monsieur Bournay veut 28 heures payées 36 ou 39, il y a un côté "chevaleresque" face aux grands patrons qui peut avoir un certain charme.
Mais je veux que l'on garde tous notre sérieux, jamais je ne ferai ça aux patrons de petites et moyennes entreprises qui mettraient la clé sous la porte immédiatement. Alors qu'eux travaille souvent beaucoup plus que 40 heures par semaine.


VINCENT DE SALVO

Président du Parti Libéral-Conservateur

Gouverneur de Transalpie

Député fédéral

Maire d'Aspen

Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Maire
Messages : 908
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

17 mars 2019, 22:09

ADF (3/5) :

M. Bournay, votre précision m'apparaissait importante, car à sa lumière, votre propos me parait plus cohérent que tout à l'heure. Je vous en remercie.

M. de Salvo, il s'agit à mon sens d'une réalité. Quand on a moins de temps passé au travail, on peut faire plus de choses, à commencer par les loisirs et par profiter de soi.
Quant au pouvoir d'achat, je vais reprendre la province d'Antsiranana où non seulement le salaire minimal et le taux horaire n'ont pas été diminués mais où ils ont même été doublés, pour renforcer le pouvoir d'achat. Certes, vous allez me dire que l'on revient de loin, mais baisse du temps de travail ne rime pas avec baisse du pouvoir d'achat et des rémunérations.

De façon générale, actuellement, les salariés sont majoritairement mal payés, sous-payés, même. Par conséquent, à mon sens, la baisse du temps de travail s'accompagne au pire d'un maintien des salaires à leur niveau actuel, au mieux d'une augmentation généralisée.

Si je puis me permettre une comparaison pour illustrer ce que l'ADF défend, je vais prendre le salarié et l'actionnaire. Trouvez-vous normal qu'un actionnaire gagne plus que le salarié, alors qu'il ne travaille pas ? Il profite juste des bénéfices et des richesses générés par les salariés ? Pourquoi serait-il mieux payé et servi en premier ? La question, nous la posons. Nous pensons que si on peut financer des gens qui n'en foutent pas une, on doit bien pouvoir améliorer le quotidien de ceux qui se tuent à la tâche.

J'ajoute que l'on ne peut pas parler du temps de travail hebdomadaire sans évoquer le bien-être au travail, qui est un enjeu crucial aujourd'hui.


► Afficher le texte
Avatar du membre
Jean Bournay
Député fédéral
Messages : 621
Enregistré le : 27 déc. 2017, 22:54

Re: Débat 7 : PLC - ADF - FCF : Doit-on réduire le temps de travail hebdomadaire ?

18 mars 2019, 01:44

FCF - 3/5

Monsieur de Salvo, vous ne voyez pas le projet en grand. Ce que je propose c'est une refonte complète. Le problème réside dans quelques faits : l'actionnariat surpayé, le travailleur sous-payé, les petites et moyennes entreprises taxées allègrement.

Notre solution s'axe sur la redistribution des richesses par une réduction du temps de travail, une taxation progressive allant jusqu'à 90% des revenus du capital, c'est à dire de l'actionnariat. Mais n'oublions pas les petites et moyennes entreprises pour qui nous voulons des taxes amoindries d'autant voire plus. Je ne suis pas léniniste pour deux sous, j'aimerais mieux que par nos lois l'argent se redistribue équitablement plutôt que ça soit à l'Etat de mettre son nez dans les bourses et de partager.

Pour les médecins, je suis opposé à un "numérus closus", d'abord parce dans toutes les études, il ne reste pas la moitié des étudiants en deuxième année. Je pense qu'il suffit d'ouvrir grand les portes et de laisser les élèves s'en aller ou passer leurs épreuves pour que l'élite se fasse d'elle-même. Quant aux opérations soyez sûr que je n'ai jamais voulu laisser le patient le coeur à l'air pour des précisions horaires.

Quant au bien-être des travailleurs, je vous rejoins Monsieur Lacroix-Hanke. Les travailleurs perdent leur sentiment d'utilité en même temps que la dégradation de leur conditions de travail. Je pense qu'il faudrait adopter la gestion tripartite, bipartite ou l'autogestion comme je l'avais proposé en 96 dans un discours provincial, pour que la voix du travailleur soit entendue et qu'elle ait un poids pour améliorer la condition salariale.


Image

Merci Victor !

Orateur National du Front Communiste

Ex-Ministre de la Santé et de la Protection Sociale
Député Fédéral
Député Provincial de Septimanie
Maire de la Commune Républicaine Socialiste de Farellia

Retourner vers « Débats »