Nous sommes sous la IXème législature. Période de jeu : 01/04/098 au 30/09/099.
Bienvenue en Frôce !

Image

Les personnages clés :
Exécutif Fédéral :

IMPERATORE
CHANCELIER SUPRÊME
VICE-CHANCELIER
MINISTRE FÉDÉRAL
MINISTRE FÉDÉRAL
Image
Image
Image
Image
Image
Vittorio di Savoia-Carignano
Apollon Haros
(Coopération Inter-Provinciale, Diplomatie et Défense)
Valentin Ravolo
(Santé et Protection Sociale)
Lucia Petchkine
(Justice, Renseignement et Institutions)
Romane Macé
(Politique Monétaire et Budget Fédéral)

Exécutif Provincial :


GOUVERNEURE D'ANTSIRANANA
GOUVERNEURE DE CATALOGNE
GOUVERNEURE DE SEPTIMANIE
GOUVERNEUR DE TRANSALPIE
GOUVERNEURE DE TYRSÈNIE
Image
Image
Image
Image
Image
Saroy Fahendrena
Lucia Petchkine
Marina Giannopoulou
Vincent De Salvo
Aurore Lacroix-Valmont

Autres :


PRÉSIDENT DE L'ASSEMBLÉE FÉDÉRALE
PRÉSIDENT DE LA COUR SUPRÊME
PROCUREUR GÉNÉRAL
NÉGOCIATEUR IMPÉRIAL
MARQUIS DE NORIJO
Image
Image
Image
Image
Image
Eric de Saint-Maurice de Cazevieille
Emile Moulins
Elizabeth Bagne
Valentin Ravolo
Thomas de Kervern

Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 1349
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

14 mars 2019, 22:41

Règles des débats : viewtopic.php?f=288&t=4397


Avatar du membre
Jadran Kovac
Député fédéral
Messages : 58
Enregistré le : 24 juil. 2017, 03:50

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

16 mars 2019, 12:45

La République (1/5)

Le numérique n'a pas sa place à l'école. Les jeunes ont tout leur temps libre pour apprendre à se servir des ordinateurs, et généralement ils se débrouillent mieux que les enseignants. Mettre du numérique à l'école, c'est céder à une mode chronophage qui ne fera rien d'autre que ralentir les apprentissages fondamentaux, les seuls à avoir réellement leur place dans les établissements scolaires.

De plus, rien n'est plus rapidement dépassé qu'un ordinateur. Il suffit de quelques années pour qu'un PC, une tablette ou autre soit obsolète, sans oublier qu'à moins de dépenser un énorme budget pour acheter des ordinateurs de grande qualité, l'usure fera rapidement que ces appareils seront inutilisables.
Faire rentrer le numérique à l'école est donc une perte de temps et d'argent.

Outre le fait que le numérique n'est pas un objet d'apprentissage pertinent à l'école, il ne peut non plus prétendre être un outil de travail digne de ce nom dans le cadre des apprentissages. Les études ont d'ores et déjà prouvé que les notes prises à l'écrit sont plus efficaces pour intégrer et mémoriser les notions apprises que les notes prises au clavier.

Cessons cette lubie pédagogiste qui consiste à vouloir mettre tout et n'importe quoi dans les programmes scolaires. Il y a suffisamment de choses à apprendre, avec suffisamment d'outils qui ont fait leur preuve, pour ne pas venir parasiter la scolarité avec des ordinateurs onéreux à acquérir et entretenir, et dont la plupart des enseignants ne sauront même pas se servir correctement.


Avatar du membre
Nicolas Washington
Député fédéral
Messages : 41
Enregistré le : 01 mai 2018, 21:18

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

17 mars 2019, 02:36

Je n’approuve pas les propos de mon confrère, Jadran Kovac. Certes l’instauration du numérique à l’école aura un coût très onéreux pour notre pays, mais le jeu en vaut largement la chandelle.

Faire l’instauration du numérique à l'école est un pari qu’il faut oser. Il est tout de même nécessaire de mesurer les risques et les retombées d’une telle décision pour l’éducation de nos enfants.

Nous vivons dans un environnement versatile et soumis à un changement perpétuel, ou le numérique possède une place prépondérante. Nous faisons face à l’arrivée de l’intelligence artificielle et aux évolutions sociétales des citoyens.

Implémenter le numérique à l’école, c’est participer à un renouveau pédagogique. Je vous épargne le débat inutile lié aux nouveaux usages ou encore à la place des réseaux sociaux dans notre société.

Aussi, c’est reconnaître qu’on peut apprendre autrement et favoriser encore plus l'interactivité, la créativité, la collaboration et l’engagement personnel auprès des élèves. C’est aussi une bonne façon de faire l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge.

Les méthodes d’apprentissage traditionnel ont fait leur preuve, mais le temps est venu de faire face aux nouvelles armes de demain en favorisant leurs apprentissages auprès des plus jeunes.

Oui ! Et j'entends par là quelle position nous allons adopter face aux géants que sont les États-Unis et la Chine ? Notre pays serait littéralement en péril face à ces champions du tout numérique. C'est donc le moment de rattraper notre retard !

Et qui sait demain, nous pourrons nous vanter d'avoir notre propre Silicon Valley ? !



Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 957
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

17 mars 2019, 10:55

ADF (1/5) :

Et pourtant, M. Kovak, si votre patronne, Lisa Reyes, avait disposé d'un ordinateur à l'école, elle aurait sans doute eu un correcteur orthographique et saurait écrire, un minimum aujourd'hui. Bref...

Je me désole de votre position rétrograde sur le sujet. Cette peur de la technologie est inquiétante. Vous ne voyez que le verre à moitié vide.

Comme le dit, avec justesse, M. Washington, il y a de plus en plus d'écrans et de plus en plus d'utilisation d'internet, des réseaux sociaux. L'école, parce qu'elle a une place centrale en Frôce, doit armer nos petites têtes blondes pour leur utilisation ?

C'est à l'école que l'on apprend le plus de choses. A l'école que l'on a des règles qui sont dictées, non plus par ses parents, mais par des enseignants. Aider les gosses à se servir d'un ordinateur, d'une tablette, pour faire des recherches, pour apprendre à se servir de ces nouveaux supports, c'est important. Comme l'a dit Nicolas, demain, ça les fait maîtriser une technologie devenue banale et développée partout.

Mais moi, ce qui me parait le plus intéressant, dans le numérique à l'école, ce sont les supports éducatifs que l'on peut mettre à contribution pour favoriser, le raisonnement, l’interactivité, la stimulation de la mémoire. De gros progrès ont été faits en la matière. Et je ne suis pas contre non plus l'utilisation des téléphones en classe, dans le but d'éduquer les élèves à ne pas en être dépendants, notamment. Il y a des initiatives comme ça qui ont été menées dans certains établissements et qui ont eu des résultats intéressants. Je dis donc, pourquoi pas ? Gardons l'esprit ouvert !


► Afficher le texte
Avatar du membre
Jadran Kovac
Député fédéral
Messages : 58
Enregistré le : 24 juil. 2017, 03:50

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

18 mars 2019, 13:15

La République (2/5)

L'un comme l'autre, vous inventez toutes les vertus imaginables pour justifier la place du numérique à l'école. À vous entendre, on croirait qu'introduire les dernières technologies dans les salles de classe améliore forcément la qualité des enseignements, ce qui n'a jamais été prouvé.
Au contraire, beaucoup d'enseignants se plaignent qu'à chaque fois que l'attrait de la nouveauté vient envahir les classes et les méthodes d'enseignement, c'est soit pour causer de la perte de temps inutile, soit pour opérer à un retour en arrière pédagogique.
La plupart des professeurs vous le diront, le numérique est trop souvent l'occasion de faire du vieux avec du neuf.

Ensuite, tolérer l'utilisation des téléphones portables en classe? Et puis quoi, encore? Vous voulez faire des concours de vidéos Tik Tok pendant les cours de maths? Remplacer les rédactions par des threads sur PluzIn?
C'est bien d'avoir des idées modernes, c'est mieux de réfléchir avant de les exprimer, et de se renseigner avant d'affirmer de manière péremptoire que ça a apporté des "résultats intéressants" on ne sait où et quand.

Ce que j'ai constaté surtout, c'est que la tentation d'introduire du numérique à l'école est souvent une grande histoire d'ambitions démesurées et de moyens faramineux mais toujours insuffisants. Car créer un parc informatique viable sur le long terme n'est pas possible : les ordinateurs, les tablettes et autres doivent être renouvelés régulièrement pour que ça soit efficace.
Et ces appareils sont très souvent sous-utilisés, car les enseignants savent bien que la plupart des apprentissages se feront sur papier.


Avatar du membre
Eric de Saint-Maurice de Cazevielle
Député fédéral
Messages : 83
Enregistré le : 19 août 2018, 20:31

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

20 mars 2019, 16:44

Ça n'a jamais été prouvé certes mais si on essaie pas, on ne le saura jamais alors essayons et si ça ne fonctionne pas, à ce moment-là, nous ne pourrons que reconnaitre notre erreur.

En parlant de preuves, quelles sont vos sources quant aux enseignants qui se plaignent des nouveautés ? Je ne pense pas que tous les enseignants sont contre la nouveauté...

Bien sûr qu'une rédaction ou un exercice de maths se fera toujours sur papier, mais pourquoi pas aller sur ordinateur pour des notions plus complexes sur papier ? Je ne sais pas moi par exemple les volumes en maths, les élèves se rendent mieux compte sur un ordinateur que sur un dessin en perspective sur une feuille.

Et puis, ça peut permettre aux enseignants d'éduquer les enfants sur la prudence qui doit être la leur lorsqu'ils sont sur Internet. On ne parle bien sûr par de mettre des tablettes dans les mains de petite section... On parle d'enfants plus grands qui, chez eux, ont aussi accès au numérique et qui ont donc des risques de commettre des erreurs sur le web.

Certes ça sera cher... Mais si c'est efficace pour l'éducation des plus jeunes, alors il faut que nous y allions, quitte à faire des choix sur d'autres thèmes. D'ailleurs notre gouvernement a réduit certaines dépenses inutiles qui pourraient être recyclées pour financer le numérique, même si cela n'est pas pour le moment à l'ordre du jour.


Image


Ministre de la Diplomatie et de la Défense

Négociateur Impérial

Grand Maître du Conseil du PAS

Vice-Gouverneur de Catalogne

Maire de Lônes


Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 957
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

20 mars 2019, 20:23

ADF(2/5)

M. Kovak, je ne vous parle pas d'attrait de la nouveauté car le numérique, ça fait 15 ans qu'il existe. Nous faisons partie de la génération qui a découvert cela sur le tard. Est-ce que pour autant que c'est nouveau pour tout le monde ? Absolument pas. Aujourd'hui, un enfant de huit ans a déjà été sur une tablette ou sur un ordinateur. On ne cesse de pointer du doigt l'addiction au numérique. Mais les addictions ne sont pas une fatalité. L'école est capable de désamorcer ce phénomène de société, en donnant les bonnes bases à nos jeunes, en matière de numérique.

Par ailleurs, comment voulez-vous que l'école puisse s'armer contre le harcèlement scolaire, qui pousse certains jeunes au suicide, notamment par l'intermédiaire des réseaux sociaux, si nous mettons tout cela sous le tapis et nous ne formons pas les enseignants à cette thématique ?
Comment pensez-vous changer les mentalités, si on met tout ça de côté parce qu'on a peur du numérique ?

Concernant le coût, est-ce vraiment un débat ? On ne parle pas d'une utilisation intensive, qui à mon sens serait contreproductive. Les livres, les cahiers, les stylos, ils ont encore un bel avenir et heureusement ! Et depuis quand, en Frôce, nous lésinons sur les moyens en matière d'éducation ? Notre système éducatif est prêt pour cette évolution. Et pour cela, nous devons avant toute chose accélérer la formation du personnel éducatif sur les technologies actuelles, étudier avec eux les points du programme qui pourraient être "numériques". Imaginez, l'utilisation de la réalité virtuelle pour revivre la révolution ou pour expliquer la physique, les mathématiques !


► Afficher le texte
Avatar du membre
Jadran Kovac
Député fédéral
Messages : 58
Enregistré le : 24 juil. 2017, 03:50

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

22 mars 2019, 01:36

La République (3/5)

Justement, si tout le monde a déjà une tablette ou un ordinateur chez soi, on n'a pas besoin de l'école pour apprendre à s'en servir. Tout ce que l'on va gagner, c'est d'avoir des enseignants moins doués que leurs élèves avec les technologies, qui leur feront perdre du temps ou se feront ridiculiser tant ils seront dépassés.
Laissons les jeunes se débrouiller avec le numérique, ils s'en tireront bien mieux que leurs enseignants.

Concernant les jeunes poussés au suicide par le harcèlement scolaire, je ne pense pas que des cours d'informatique en plus résoudront le problème. L'envie de suicide est une maladie mentale, c'est aux psychiatres de s'en occuper, pas aux enseignants.
Au bout d'un moment, l'État n'a pas vocation à résoudre tous les problèmes du monde. Si quelqu'un décide de suicider, c'est qu'il était trop fragile pour survivre en société. La sélection naturelle continue d'intervenir, même dans le cadre de la civilisation.

Pour ce qui est de ces délires de vouloir faire revivre la révolution via des hologrammes ou que sais-je encore, je suis atterré devant une telle stupidité dans les propositions. Les livres suffisent largement à se renseigner sur une période historique, on n'a pas besoin de mâcher tout le travail intellectuel aux élèves pour qu'ils puissent assister à de belles images sans ne plus avoir besoin de réfléchir.
Si on pouvait remplacer les cours par des films ou des dessins animés, ça se saurait. Et on sait que ce n'est pas le cas. Donc oubliez un peu ces lubies prétendument modernes, et revenez sur du sérieux.


Avatar du membre
Eric de Saint-Maurice de Cazevielle
Député fédéral
Messages : 83
Enregistré le : 19 août 2018, 20:31

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

24 mars 2019, 12:14

Les enseignants ne vont pas apprendre aux enfants à jouer sur une tablette ou un ordinateur, le débat n'est pas là ! Il faut que l'Etat forme les enseignants pour leur apprendre les règles du Web, et leur éviter de nombreux problèmes sur Internet. Ce n'est pas parce que vous êtes encore bloqués au XVIIème siècle que c'est le cas pour tout le mode. Mes parents sont peut-être plus doués que vous, ce n'est pas une raison pour se venger sur les plus jeunes.

Le harcèlement scolaire n'est pas la question. Nous parlons du numérique donc du harcèlement sur Internet. Mais je suis dégouté par votre position rétrograde sur le suicide. Non, la tendance suicidaire n'est pas une maladie mentale. Il y a des gens qui souffrent de maux que notre société a engrangé. Le suicide n'est pas la sélection naturelle. Il va falloir que vous revoyez vos cours de SVT. Peut-être que vous auriez mieux réussi si vous aviez eu un ordinateur à l'époque qui sait ?

En ce qui concerne le harcèlement sur Internet, déjà, rien qu'expliquer aux élèves que ça peut faire du mal les insultes sur Internet, ça peut éviter de nombreux problèmes, même si l'Etat ne pourra pas tout régler.

L'éducation n'a pas vocation à devenir la France Insoumise. On leur laisse les hologrammes. Mais un élève peut avoir envie de travailler sur un ordinateur pour diverses choses. Faire un exposé, travailler sur les solides en 3D ou encore en cours de techno, ne vous en déplaise.


Image


Ministre de la Diplomatie et de la Défense

Négociateur Impérial

Grand Maître du Conseil du PAS

Vice-Gouverneur de Catalogne

Maire de Lônes


Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 957
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: Débat 5 : LR - PAS - ADF : Quelle place doit avoir le numérique à l'école ?

24 mars 2019, 12:49

ADF (3/5)

M. Kovac, pas besoin de vous mettre dans tous vos états. Personne ici n'a parlé d'hologrammes. Vous vous montez la mayonnaise tout seul !

Introduire et valoriser le numérique à l'école ne sera absolument pas une méthode pour éradiquer les livres, les cahiers. Il n'en est pas question. Je vous parle simplement du fait qu'aujourd'hui nos enfants ont accès à l'informatique de plus en plus jeune. Et que leurs parents, vous et moi, sommes parfois dépassés par les évènements. Alors pour répondre à ce problème de société, l'école doit avoir un rôle pédagogique, comme c'est le cas par exemple sur la sexualité dans les collèges et les lycées.

Est-ce que parce que nous avons introduit des ordinateurs dans les CDI, cela a rendu nos enfants hyper-dépendants et plus idiots ? Clairement pas. Donc je vous avoue ne pas vraiment comprendre cette peur qui vous anime.

Sur la question du suicide, votre discours est bien inhumain. Quelqu'un qui se suicide n'est pas forcément malade mentalement, comme le dit M. de Saint-Maurice de Cazevielle. Et le harcèlement sur internet, est un problème à prendre très au sérieux. Les professeurs ne seront pas là pour guérir, mais davantage pour prévenir. Ils pourraient être les interlocuteurs d'un gamin qui se fait harceler par ses camarades dans l'ombre.

Et donc, il peut se faire le relais auprès de professionnels experts. C'est déjà ce qu'il se passe, quand un enfant a un comportement étrange en classe et montre, par exemple de l'agressivité. Il y a un psychologue rattaché aux établissements scolaire, qui intervient si besoin.


► Afficher le texte

Retourner vers « Débats »