Nous sommes sous la IXème législature. Période de jeu : 01/04/098 au 30/09/099.
Bienvenue en Frôce !

Image

Les personnages clés :
Exécutif Fédéral :

IMPERATORE
CHANCELIER SUPRÊME
VICE-CHANCELIER
MINISTRE FÉDÉRAL
MINISTRE FÉDÉRAL
Image
Image
Image
Image
Image
Vittorio di Savoia-Carignano
Apollon Haros
(Coopération Inter-Provinciale, Diplomatie et Défense)
Valentin Ravolo
(Santé et Protection Sociale)
Lucia Petchkine
(Justice, Renseignement et Institutions)
Romane Macé
(Politique Monétaire et Budget Fédéral)

Exécutif Provincial :


GOUVERNEURE D'ANTSIRANANA
GOUVERNEURE DE CATALOGNE
GOUVERNEURE DE SEPTIMANIE
GOUVERNEUR DE TRANSALPIE
GOUVERNEURE DE TYRSÈNIE
Image
Image
Image
Image
Image
Saroy Fahendrena
Lucia Petchkine
Marina Giannopoulou
Vincent De Salvo
Aurore Lacroix-Valmont

Autres :


PRÉSIDENT DE L'ASSEMBLÉE FÉDÉRALE
PRÉSIDENT DE LA COUR SUPRÊME
PROCUREUR GÉNÉRAL
NÉGOCIATEUR IMPÉRIAL
MARQUIS DE NORIJO
Image
Image
Image
Image
Image
Eric de Saint-Maurice de Cazevieille
Emile Moulins
Elizabeth Bagne
Valentin Ravolo
Thomas de Kervern

Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

Avatar du membre
Riccardo Finacci Núñez
Président de la Commission Électorale
Messages : 1349
Enregistré le : 09 mai 2017, 20:46

Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

14 mars 2019, 22:37

Règles des débats : viewtopic.php?f=288&t=4397


Avatar du membre
Valentin Ravolo
Négociateur Impérial
Messages : 361
Enregistré le : 26 juil. 2017, 00:25

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

16 mars 2019, 03:06

PETA (1/5)

L'idéal démocratique, c'est une vie politique qui écarte la violence, je pense que nul ne le contestera.
Et pour atteindre cet idéal, il est nécessaire de faire comprendre que la protestation non violente a une valeur sacrée pour la classe politique, d'abord en sachant écouter les revendications plutôt qu'en jouant systématiquement les hussards, mais aussi en traitant les manifestants pacifiques avec respect.

Et plus d'une fois, les manifestants n'ont pas été traités avec respect.

Combien de fois avons nous vu des personnes arrêtés à titre préventif violant notre état de droit ?
Combien de fois avons-nous vu des personnes subir des intimidations verbales et des insultes venant de ceux qui doivent les protéger ?
Combien de fois avons nous vu la police confisquer des produits ne visant qu'à traiter les personnes ayant reçu des jets de lacrymogènes ?
Combien de fois avons nous vu la police projeter lesdits gaz lacrymogènes sur des manifestants non-violents ?
Combien de fois avons-nous vu des personnes gravement blessées par des tirs de LBD ?
Combien de fois avons-nous vu des manifestants mis à terre violemment ?
Combien de fois avons-nous vu des arrestations de masse qui se font parfois selon des procédés particulièrement humiliants ?

Je ne blâme pas les policiers de terrain, même s'il existe des brebis égarées, beaucoup ne font que suivre les ordres dans un contexte professionnel extrêmement délicat et méritent notre respect.
Je blâme la hiérarchie, les excès de zèle de certains procureurs et les dirigeants qui ont crée le climat ouvrant ces comportements excessifs.


Avatar du membre
Magnus Madarjeen
Député fédéral
Messages : 49
Enregistré le : 13 sept. 2018, 20:09

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

17 mars 2019, 00:55

PLC (1/5)

Le grand enjeu de la démocratie et de la civilisation en général, c'est de trouver la meilleure combinaison possible entre la liberté et la sécurité. La question des manifestations est l'une des plus intéressantes sur ce plan-là.

Oui, la liberté de manifestation doit perdurer. Les gens doivent pouvoir s'exprimer publiquement, dans la rue ou ailleurs, pour défendre leurs idées, exposer leurs inquiétudes, crier leur colère.
Un État qui protège la liberté doit donc protéger les manifestants.

Mais les manifestations amènent aussi leur lot de préoccupations sur la sécurité publique. Et c'est pour cela que la police doit être présente et pro-active pour assurer cette sécurité.
On ne peut jamais accepter que les manifestations dégénèrent en violences contre les biens et les personnes, et la police doit faire en sorte que cela n'arrive pas.

Cela passera par plusieurs leviers, allant de la prévention à la répression.
La police doit toujours être impliquée dans l'organisation et l'encadrement des manifestations, pour que celles-ci réussissent. Les manifestations non déclarées sont dangereuses et condamnables.
La police doit être écoutée pendant les manifestations, les ordres donnés par les agents ont pour but d'assurer la sécurité de tous, et non de donner prétexte à des confrontations que certains recherchent.
La police doit être respectée, toutes les violences commises par les manifestants casseurs justifient l'usage de la violence légitime de la police, afin de rétablir l'ordre sans lequel il n'y a plus de société.

J'appelle à la responsabilité de la part des manifestants et des hommes politiques, afin d'arrêter de galvaniser les comportements, car le problème vient principalement de là.


Avatar du membre
Apollon Haros
Chancelier Suprême
Messages : 208
Enregistré le : 14 oct. 2018, 21:53

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

17 mars 2019, 11:09

CUL (1/5) :

Cela ne va pas vous surprendre, mais je ne suis pas d'accord avec vous M. Madarjeen.

Pourquoi impliquer la police dans l'organisation et l'encadrement des manifestations ? Sous quel prétexte ? Les manifestants ont tous, ou en tout cas dans la grande majorité des cas, un service d'ordre, qui s'assure que les gens ne fassent pas n'importe quoi. Et par ailleurs, il y a des manifestations spontanées qui sont organisées sans que cela n'ait jamais provoqué le moindre problème. A mon sens la police doit simplement être avertie, au moins 24 heures à l'avance, pour pouvoir se préparer et se mettre en place. Et s'il y a une manifestation non déclarée, dans ce cas, elle réagit dans l'urgence et c'est tout. Ce n'est pas parce que l'on ne déclare pas celle-ci qu'on est immédiatement un danger public.

Vous dites aussi que la police doit être écoutée, je ne suis pas contre. Mais la plupart du temps, les interdictions de circuler à tel endroit ne sont pas justifiées. Pour être efficacement écoutée, la police doit surtout être bien entendue et explicite. Je pense même qu'elle doit justifier ses décisions, de façon franche et directe aux organisateurs et aux services d'ordre, cela rejoint ce que dit M. Ravolo sur les devoirs de la hiérarchie policière.

Enfin, vous parlez des casseurs, je vous demande de ne pas associer ce mot aux manifestants. D'ailleurs, à mon sens, la police devrait plutôt servir à identifier les casseurs et à les empêcher de nuire, plutôt que de se servir de ce prétexte pour matraquer et pour réprimer des manifestants qui eux, n'ont aucune intention agressive.


Avatar du membre
Valentin Ravolo
Négociateur Impérial
Messages : 361
Enregistré le : 26 juil. 2017, 00:25

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

17 mars 2019, 16:44

PETA (2/5)

En effet, monsieur Madarjeen, recherche le juste équilibre entre liberté et sécurité est essentiel dans une démocratie.
Le problème est que vos remèdes sont aussi équilibrés qu'un Code du Travail exclusivement rédigé par les patrons le serait.

La réalité, c'est déjà que beaucoup d'application de la violence légale ne se font pas sur les personnes qui le méritent. C'est par exemple ce qui se passe quand on organise la rafle d'une centaine de lycéens comme une vingtaine d'entre eux ont commis des dégradations matérielles.
Vous nous brandissez le chiffon rouge des 20 casseurs, personnellement je pense aux 80 innocents, victimes de la stratégie de l'emmerdement minimum prônée par la hiérarchie.

La réalité, c'est aussi que même quand la violence légale est légitime, il y a parfois une très nette disproportion de moyens et de force par rapport au danger. On ne peut pas tolérer que des personnes finissent éborgnées, même s'il y a eu casse.
Je ne suis pas de ceux qui promettent l'enfer à quelqu'un dès qu'il sort du cadre de la loi, sinon je pense que nous nous y retrouverions tous, public inclus, ne serait-ce que pour de la contrefaçon d’œuvres culturelles.
Je suis de ceux qui croient en la proportionnalité de chaque chose dans le maintien de l'ordre.

Et c'est pour ça que je suis favorable à l'interdiction des LBD et des grenades en manifestation.
L'usage du canon à eau est largement suffisant pour faire face à une situation de crise et celui de la matraque pour les cas individuels. Nous parlons de maintenir le calme dans une manifestation, pas d'aller intercepter des terroristes.


Avatar du membre
Magnus Madarjeen
Député fédéral
Messages : 49
Enregistré le : 13 sept. 2018, 20:09

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

18 mars 2019, 17:47

PLC (2/5)

Monsieur Haros, le fait d'impliquer la police dans l'organisation des manifestations est un impératif de sécurité publique. C'est justement parce que la police sera impliquée qu'un parcours sera déterminé et plus facilement sécurisé.
Vous nous parlez d'interdictions injustifiées de circuler à tel ou tel endroit pendant les manifestations, et je m'inquiète que vous n'ayez pas bien compris le travail de la police.
La police ne peut pas être partout en même temps, et le fait de construire un parcours, et donc de déterminer les endroits à emprunter ou non, permet d'éviter que tous les endroits soient investis au même moment, et donc impossibles à sécuriser. C'est ce qui justifie ces interdictions de circuler n'importe où.

Pour ce qui est des risques de blessures contre les manifestants, je les regrette bien évidemment. Mais si la loi est là pour protéger le plus de monde possible, il faut admettre une réalité : les forces de police ne sont pas là pour enfiler des perles, mais pour maintenir l'ordre. Cela passe par des interventions viriles, des contacts physiques, et cela engendre parfois des blessures.
C'est tout le paradoxe du maintien de l'ordre : les blessures sont à éviter, mais elles sont également inévitables.

Je suis néanmoins contre l'idée de dépouiller les forces de l'ordre de leurs armes anti-émeutes. Le LBD et les grenades lacrymogènes ou de désencerclement ont leur place dans les manifestations, et les supprimer serait une erreur qui ne ferait que favoriser davantage de violence, d'un côté comme de l'autre.
Ne faisons pas l'erreur de rendre la police impuissante face à ceux qui polluent chaque manifestation.


Avatar du membre
Apollon Haros
Chancelier Suprême
Messages : 208
Enregistré le : 14 oct. 2018, 21:53

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

19 mars 2019, 22:25

CUL (2/5)

Je ne partage pas du tout votre point de vue, M. Madarjeen. La police n'a pas à participer au tracé de la manifestation, ni même à son organisation. Qu'elle en soit informée, 24 h avant, d'accord. Mais qu'elle ait son mot à dire dans la façon dont la manifestation va être menée, c'est une atteinte au principe de la liberté de manifester. Au même titre qu'interdire de façon arbitraire la circulation des gens est une atteinte aux libertés. N'êtes-vous pas sensé la défendre, la liberté ?

Vous parlez de maintien de l'ordre, je me permets de vous rappeler que la plupart des manifestants sont pacifiques et qu'ils ne cherchent pas le conflit. Le fait que vous les assimiliez, dans votre façon de penser aux casseurs en dit quand même long sur l'image que vous avez des mouvements de contestation. Il me semble que nous appliquons la présomption d'innocence, il serait judicieux que vous vous en rappeliez.

Sur une initiative de Jean Bournay, la Septimanie est en passe d'interdire les LBD et les grenades. C'est un projet de la CUL soutient parce que nous considérons que donner des armes à des policiers c'est leur donner l'occasion de s'en servir. Et on a vu en France les dégâts que cela pouvait causer aux personnes.

Si en lieu et place d'acheter de l'armement et de mettre un flic derrière chaque manifestant, les pouvoirs publics faisaient le nécessaire pour anticiper les casseurs, tout se passerait beaucoup mieux. Ne nous trompons de cible. Les ennemis de la police et de l'ordre, ce sont ceux qui prônent la violence et qui s'en servent comme arme pour décrédibiliser un mouvement. Ce sont eux qu'il faut neutraliser.


Avatar du membre
Valentin Ravolo
Négociateur Impérial
Messages : 361
Enregistré le : 26 juil. 2017, 00:25

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

21 mars 2019, 04:32

PETA (3/5)

Vous avez raison sur un point monsieur Madarjeen, les forces de l'ordre sont là pour maintenir l'ordre.
Et justement, c'est parce qu'elles sont là pour maintenir l'ordre et non pour écraser des mouvements d'opposition, punir les impertinents ou encore installer un climat de peur qu'il est nécessaire de revoir les modes d'intervention en ce qui concerne les manifestations.

Dans beaucoup de pays d'Europe du Nord, la police poursuit un idéal de désescalade de la situation, les agents sont faiblement armés et reçoivent une solide formation à la négociation, à la prise de parole et à la psychologie. L'idée est de faire régner l'ordre sans heurt. Par ailleurs, le fait qu'ils soient faiblement armés diminue le sentiment d'hostilité ressenti par certains manifestants, ce qui contribue encore plus à cet idéal de désescalade.
Et nous n'entendons pas souvent parler d'incident dans les manifestations de ces pays, preuve que le fait de valoriser chez les policiers des capacités de diplomatie fonctionne, et preuve que le respect mutuel entre citoyens et police fonctionne.

Beaucoup diront que ce n'est pas transposable à la Frôce, qu'il y a des différences de culture.
Mais je ne pense pas que la Frôce soit peuplée de sauvages, l'immense majorité de nos concitoyens sauront demeurer calmes tant que la situation les incitera à en faire ainsi.
Beaucoup d'entre nous ne sortent de leurs gonds que quand ça en vaut la peine, nous sommes des humains comme les autres.

Je dirais que celui qui ne voit que la violence, c'est vous, vous n'estimez pas les policiers capables d'exploiter la diplomatie, vous les sous-estimez grandement.


Avatar du membre
Magnus Madarjeen
Député fédéral
Messages : 49
Enregistré le : 13 sept. 2018, 20:09

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

22 mars 2019, 23:26

PLC (3/5)

Monsieur Haros, mon attachement à l'ordre n'est pas juste un délire de conservateur fou furieux qui veut faire marcher tout le monde au pas. Il s'agit de protéger les citoyens face aux risques engendrés par la vie de la société, et de faire en sorte que chacun puisse exercer ses droits sans mettre qui que ce soit en danger.

Je m'inquiète beaucoup de votre conception de l'ordre public. D'un côté, vous voulez que la police s'organise généralement dans l'urgence et de manière réactive aux incidents, tout en exigeant qu'elle anticipe la casse, et d'un autre côté, vous voulez la priver de ses moyens d'action en lui supprimant ses outils de défense, tout en faisant en sorte qu'elle ne puisse de toute façon pas agir de manière préventive.
Si la CUL revenait un jour aux affaires, je serais très inquiet de sa manière de gérer les mouvements de contestation.

Concernant les références de monsieur Ravolo aux autres pays, je dirai que comparaison n'est pas raison. Les pays du nord sont moins enclins à connaitre des mouvements violents de contestation, car la situation politique et économique n'est pas la même. Il s'agit donc d'un autre problème en amont à régler, mais en attendant, il faut bien gérer les violences engendrées par les manifestations.

Il ne s'agit pas d'écraser les mouvements d'opposition, mais d'écraser la violence, de la tuer dans l’œuf. Pour cela, comme je le dis depuis le début, je pense qu'il faut mieux prévenir que guérir.
Je propose donc que les propos incitant à la violence, sur les réseaux sociaux ou autres, soient plus diligemment traités, et sévèrement sanctionnés.


Avatar du membre
Apollon Haros
Chancelier Suprême
Messages : 208
Enregistré le : 14 oct. 2018, 21:53

Re: Débat 1 : PETA - PLC - CUL : Quelle attitude doit adopter la police lors des manifestations ?

23 mars 2019, 13:07

CUL (3/5)

Vous confondez prévention et défense, M. Madarjeen. La prévention c'est anticiper la casse grâce notamment à l'identification des casseurs à leur mise sous filature, pourquoi pas, par des policiers en civil pendant les mouvements de contestation, pour qu'ils puissent être appréhendés rapidement.

La défense, c'est le fait de tirer sur des manifestants. Et une situation de défense répond à une situation d'attaque. Or, ce dont je vous parle, moi, c'est d'éviter l'attaque. En laissant les services d'ordres de manifestation gérer le maintien et la cohésion de leur groupe. En évitant les provocations inutiles et les atteintes aux libertés, notamment de circulation.

Sur le plan politique, enfin, car c'est là que tout se joue vraiment, il faut que le pouvoir apporte des réponses. Clairement, on ne calme pas un mouvement social en le gazant ou en tirant dessus avec des LBD. On le calme par la négociation, comme dans les pays d'Europe du Nord, cités en exemple par M. Ravolo.

La vision que vous avez, elle est clairement partisane. Vous considérez que les policiers doivent être armés et décider de tout, parce que vous n'avez pas confiance en les manifestants. Vous les suspectez, de façon presque naturelle et c'est inquiétant, que ce sont des racailles en devenir et des fauteurs de trouble en sommeil. Or, la liberté de manifester comme on l'entend c'est la continuité de la liberté d'expression. Empêcher les gens de s'exprimer contribue à les frustrer et à tendre progressivement vers la violence.

Rien ne peut arrêter un peuple qui se soulève. Vous devriez vous en rappeler et revoir les méthodes que vous prônez. La Révolution, ça n'est pas si vieux.


Retourner vers « Débats »