Bienvenue en Frôce !

Logo Facebook - Frôce

Image

Débat 3 LR - LGU - FCF : Doit-on offrir des alternatives à la prison ?

Avatar du membre
Jadran Kovac
Messages : 44
Enregistré le : 24 juil. 2017, 03:50

Re: Débat 3 LR - LGU - FCF : Doit-on offrir des alternatives à la prison ?

10 oct. 2018, 15:32

La République : 4/5

Ravolo, la froideur cynique qui vous caractérise ne vous permet pas de comprendre les inquiétudes des Frôceux.
Si vous perdiez votre enfant sous les coups d'un criminel, peut-être que vous changeriez enfin d'avis. Mais actuellement, oseriez-vous aller voir les parents d'un enfant assassiné pour leur expliquer qu'on ne peut pas exécuter leur tortionnaire sous prétexte que la peine de mort a déjà fait tomber une dynastie chinoise?

Je ne changerai pas votre opinion là-dessus, mais au moins les électeurs savent ce que j'en pense, et ont pu également témoigner de vos carences morales.

Je remarque que mes deux interlocuteurs parlent d'alternatives à la prison uniquement pour évoquer des traitements plus doux. Ça parle beaucoup de bracelets électroniques, de travaux d'intérêt général, ou de sanctions financières.
Il s'agit d'un aveu de faiblesse, car on n'a pas assez de place dans les prisons et on ne les surveille pas assez bien pour que les détenus n'en ressortent pas plus dangereux.

La véritable alternative à la prison actuelle, c'est une prison alternative, qui revient sur les mauvaises décisions prises ces dernières décennies.
Il faut déjà faire de la place dans les prisons, supprimer les locaux inutiles comme les salles de sport et les bibliothèques, supprimer le confort auquel ils n'ont pas droit, mettre les détenus au travail pour qu'ils ne soient pas oisifs aux frais des contribuables, interdire les rassemblements en prison d'ordre politique ou religieux.

La privation de liberté n'est pas une peine suffisante pour ces gens-là.


Avatar du membre
Valentin Ravolo
Député fédéral
Messages : 332
Enregistré le : 26 juil. 2017, 00:25

Re: Débat 3 LR - LGU - FCF : Doit-on offrir des alternatives à la prison ?

11 oct. 2018, 00:32

LGU (4/5)

Que direz vous aux enfants d'un pauvre homme qui a volé de la viande et qui a eu le malheur de le faire juste après votre loi mettant en place la peine de mort pour vol ?
Que direz vous à la famille d'un policier qui a été sauvagement assassiné par des voleurs en fuite, qui se savent condamnés à mort qu'ils abattent un policier ou pas ?

Si le coût pour éviter cela est de dire aux parents d'un enfant assassiné que le tueur ne sera pas exécuté mais condamné à la prison à vie, je suis tout à fait prêt à le payer.
A droite, vous aimez tellement les victimes que vous souhaitez qu'il y en ait toujours plus.

Les peines que vous prétendez "plus douces", je les qualifierais de plus utiles.
La prison peut vite se transformer en une école du crime, où chacun peut rencontrer plus vicieux que soi, elle est à double tranchant, car en effet la privation de liberté est une sanction forte et car en effet, il faut séparer certains individus du reste de la société, mais elle augmente les risques de récidive chez certaines personnes, d'où l'inefficacité de l'enfermement de masse étasunien.

12 mois de camp militaire apprendront à un jeune désoeuvré la discipline et le goût de l'effort en plus de lui proposer un avenir, c'est bien plus utile que de la prison.
Des travaux d'intérêt général amélioreront l'état des structures publiques en plus d'éviter les effets négatifs de l'emprisonnement pour des délits mineurs, là aussi c'est plus utile que de la prison.

Etre ou paraitre. Vous faites ce qui parait bon, nous faisons ce qui l'est vraiment.


Avatar du membre
Louis Ralaivao
Député fédéral
Messages : 161
Enregistré le : 23 avr. 2018, 21:32

Re: Débat 3 LR - LGU - FCF : Doit-on offrir des alternatives à la prison ?

11 oct. 2018, 23:01

FCF (4/5)

Oui M. Kovac, les peines alternatives que nous proposons sont plus douces. Je vais prend un exemple ours le justifier. En Transalpie, on peut aller un an en prison pour outrage aux symboles nationaux. Vous allez nous expliquer qu’un individu qui brûle un drapeau frôceux est tellement dangereux qu’il fait l’enfermer un an. Je pense que nous devrions même les condamner à mort.

De nombreux délits ne font pas de vous des personnes dangereuses et pourtant elles risquent de la prison ferme. Je veux bien concevoir que quelqu’un qui participe à une milice privée soit nocif pour la société mais quelqu’un qui brûle un drapeau!! Nous estimons qu’exposer pendant un an à la radicalisation est complètement stupide pour un drapeau brûlé.

Vous nous dites également qu’il faut supprimer les bibliothèques et les salles de sport des prisons. Vous avez raison! Supprimons les seules choses qui peuvent permettre la réinsertion sociale et professionnelle des détenus! Mettons les délinquants au travail car il y en a marre de les voir rien foutre aux frais du contribuable. Mais M. Ravolo et moi proposons depuis le début de ce débat des travaux d’intérêt généraux pour les délinquants afin qu’ils travaillent et qu’ils n’en soient pas logés et nourris aux frais du contribuable. Si l’on suit votre raisonnement, les TIG sont tout bénéfices!

Sauf qu’un délinquant qui réalise des TIG se réinsérera plus facilement dans la société que celui qui le fait mais en prison. À nouveau, les peines alternatives sont plus constructives et selon votre idée, plus rentables.


Avatar du membre
Jadran Kovac
Messages : 44
Enregistré le : 24 juil. 2017, 03:50

Re: Débat 3 LR - LGU - FCF : Doit-on offrir des alternatives à la prison ?

12 oct. 2018, 00:40

La République (5/5)

Je ne m'étonne même plus de vous voir vous préoccuper à ce point du bien-être des prisonniers. De toute façon, tout votre discours porte là-dessus : comment faire en sorte que le prisonnier se sente mieux en prison, qu'il trouve plus facilement du travail en sortant, voire qu'il puisse trouver l'amour et fonder un foyer avec l'aide de l'État.

Quelle est la place de la responsabilité individuelle dans tout ça?
C'est bien cela qui est absent de tout votre discours angéliste. Avec votre vision, la prison n'est plus une punition, c'est une sorte de stage offert aux criminels, avec tous les avantages en nature que les véritables stagiaires n'ont jamais.

La prison n'est pas là pour faire en sorte que le criminel se sente mieux que chez lui. Elle est là pour sanctionner un comportement inacceptable, pour faire comprendre que quand on commet un crime ou un délit grave, il y a des conséquences à la clé.
Oui, la prison est faite pour être un endroit désagréable, ce n'est pas un centre de loisirs. Et si les gens sont malheureux d'aller en prison, ils savent pourquoi ils y sont et comment on fait pour ne pas y aller. Personnellement, je ne me pose jamais la question de comment je me sentirais en prison.

Et je vois revenir encore une fois cet argument, ou plutôt devrais-je dire ce chantage à la radicalisation. Il ne faudrait plus mettre les criminels en prison sous prétexte qu'il y a des musulmans qui font du prosélytisme.
J'ai déjà évoqué des solutions pour lutter contre la radicalisation en prison : interdire les réunions d'ordre religieux, et punir ceux qui se croient à la mosquée.

Ce sera ma conclusion.


Avatar du membre
Valentin Ravolo
Député fédéral
Messages : 332
Enregistré le : 26 juil. 2017, 00:25

Re: Débat 3 LR - LGU - FCF : Doit-on offrir des alternatives à la prison ?

12 oct. 2018, 23:36

LGU (5/5)

Il est l'heure de choisir ce que nous voulons pour la Frôce. La justice ou la vengeance ?

Je sais que la vengeance peut tous nous tenter, qui parmi nous n'a jamais voulu dans une pulsion régler son compte à quelqu'un qui a agi de manière profondément injuste à coups de poing sans qu'il n'y ait besoin qu'un juge nous embarrasse avec des points de procédure ?

Il est possible que ces pulsions puissent un jour aller jusqu'à l'instinct de mort, surtout si on parle d'un acte particulièrement odieux, et dans ces moments là vous pouvez croire que la méthode Kovac a une quelconque valeur.

Mais ce serait céder au côté obscur de la résolution de conflits.

Si nos ancêtres ont progressivement glissé de la vengeance à la justice, c'est bien sûr en partie pour prévenir les erreurs, mais c'est aussi et surtout parce que la justice présente un meilleur résultat d'ensemble pour l'ensemble de la société.

Quand on vous dit qu'il y a moins de récidive dans les pays ayant un système fondé sur la réhabilitation comme les pays nordiques qu'aux Etats-Unis, ce n'est pas une statistique en l'air, il y a certes des familles qui se sentent heureuses d'avoir été vengées, mais il y a surtout beaucoup plus de familles de victimes à Dallas qu'à Oslo.

Ne pensez pas à ce que vous voudriez qu'il se passe si vos proches venaient à être victimes d'un acte atroce.
Pensez à ce qu'il faut faire pour qu'elles ne soient jamais victimes de cet acte, pensez aux victoires silencieuses que sont les réhabilitations réussies pour des citoyens qui ne seront jamais victimes.


Avatar du membre
Louis Ralaivao
Député fédéral
Messages : 161
Enregistré le : 23 avr. 2018, 21:32

Re: Débat 3 LR - LGU - FCF : Doit-on offrir des alternatives à la prison ?

14 oct. 2018, 09:07

FCF (5/5)

Frôceuses, frôceux,

Ces élections générales sont une occasion de choisir entre la modernité et le Moyen-Âge. Le choix entre l’intelligence et la bêtise. Le choix entre l’humanité et la cruauté. Finalement, c’est le choix entre la justice et l’échafaud.

Nous proposons réellement l’avenir, des solutions pour que les délinquants ayant commis des délits mineurs ne soient pas exposés aux phénomènes dangereux de la prison comme la radicalisation. Nous voulons redonner à ces jeunes l'envie de faire partie de notre société et de travailler pour elle. Nous voulons mettre à profit les jeunes délinquants grâce aux travaux d'intérêts généraux.

Nous estimons qu'un fraudeur fiscal a fait quelque chose de grave. Mais doit-on le placer en détention pour que ceux qui payent régulièrement leurs impôts payent son passage en prison? Bien sûr que non. Puisqu'ils empêchent certains de bénéficier de droits fondamentaux garantis par l'État, autant leur supprimer ces droits!

Enfin, il faut également développer l'usage du bracelet électronique car pour des délinquants ayant commis des délits tels que des blessures involontaires, aller en prison ne changera rien puisqu'il ne s'agit pas d'un problème de mentalité.

Pour résumer, nous voulons redonner aux délinquants une chance une fois la peine purgée et la prison n'y est en aucun cas propice. Nous n'oublions pas cependant que le meilleur moyen de lutter contre la délinquance, c'est de combattre les circonstances dans laquelle elle naît à savoir la pauvreté et le sentiment d'abandon par l'État. Voilà pourquoi un programme social ne signifie pas impassibilité face à la délinquance.


Retourner vers « Débats »