Bienvenue en Frôce !

La campagne électorale bat son plein ! Pour vous y retrouver, voici, un petit sommaire : Logo Facebook - Frôce

Image

Salle de Presse

Avatar du membre
Julien Citron
Vice-chancelier
Localisation : Etchegorda
Messages : 1273
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36

Salle de Presse

28 nov. 2017, 12:21

Julien avait invité des journalistes pour faire le bilan de son action au sein du ministère du Budget. Le mandat touchait à sa fin et il était décidé à faire l'inventaire de son action pour qu'elle soit reconnue.
Image

Mesdames et messieurs les journalistes,
tout d'abord je vous remercie pour votre présence car ce moment est important. Les échéances électorales étant proches il me semble important de prendre un temps pour faire le bilan de mon action.
Mon temps à la tête de ce ministère aura été guidé par un principe phare à mes yeux, la justice sociale. La réforme fiscale que j'ai présenté a permis aux Frôceux des catégories modestes et moyenne de bénéficier d'un allègement de l'impôt. Les TPE/PME ont également pu profiter de ce mouvement avec en parallèle une politique monétaire de relance en faveur de l'investissement avec la baisse des taux directeurs de la Banque Fédérale. Investir en Frôce quand on est une entreprise de taille modeste n'aura jamais été si enthousiasmant avec tous les coups de pouces impulsés par la politique gouvernementale. Je me félicite de cet effort envers ces acteurs-piliers de la société.

Le budget fédéral de l'année 90 aura fait la part belle aux obligations incontournables telles que la Défense et la Santé. La hausse du budget de 1 à 2 milliard pour ces ministère aura permis de répondre aux lacunes de services publics. Je pense avant tout à la lutte contre le terrorisme et le manque de personnel de santé dans certains de nos territoires.
Enfin, la dette d'Antsiranana a été intégralement soldée et la province n'est donc plus endettée.

La consommation a également été un de mes chantiers avec la mise en place du projet de traçabilité des produits et du label Biofrôce. Je salue au passage la droite qui a bien accueilli ce projet qui va de le sens des intérêts des consommateurs frôceux. La prochaine étape est selon moi le rétablissement du label Made in Frôce mais je n'ai pas eu, hélas, les moyens de le faire. Cependant je suis satisfait du travail qui a été mené.

La lutte contre la fraude et l'évasion fiscale a été mon cheval de bataille. L'affaire des Paradise Papers m'a donné raison et j'encouragerai mon successeur à poursuivre le combat. Un citoyen frôceux ne peut se dire citoyen que s'il paie ses impôts, c'est très clair pour moi et je ne cesserai jamais de le marteler.

Finalement cette aventure dans ce ministère m'aura permis de me confronter à une multitude d'acteurs qui occupent une place centrale dans notre pays. J'ai été ravi de côtoyer des petits chefs d'entreprise, le gouverneur de la Banque Fédérale avec qui j'ai entretenu d'excellents rapports et surtout je félicite mon cabinet ministériel qui aura été à la hauteur de ses compétences.
Le temps électoral est venu et la coalition de Gauche sera jugée sur les résultats obtenus. Je ne prétend pas avoir effectué le mandat parfait hein et ça vous vous en doutez bien au vu des nombreuses aventures au sein de ce gouvernement.
Lors de la campagne je n'occuperai pas de place importante, je souhaite me consacrer à ma ville d'Etchegorda et à mon parti. Cependant, Victor Karlsson pourra me compter comme l'un de ses fidèles lieutenants pour le mener à la victoire et même l'accompagner au-delà.
Nous devons à tout prix éviter une victoire de la droite extrême qui casserait notre pays et le plongerai dans des divisions incroyablement dangereuses et mortelles pour la Frôce. Riches contre pauvres, chrétiens contre musulmans, jeunes contre personnes âgés... Nous n'en voulons pas et nous devrions dialoguer avec le centre et même plus si nécessaire pour éviter ce désastre. A nous de convaincre les Frôceux de ne pas tomber dans ce piège.
Maintenant je vous écoute.


Vice-Chancelier chargé de la Justice et du Renseignement

Gouverneur de Catalogne

Président du Parti Social-Démocrate Frôceux

Ancien maire d'Etchegorda

Avatar du membre
Gérard Flotain
Journaliste
Messages : 164
Enregistré le : 26 juin 2017, 21:29

Re: Salle de Presse

28 nov. 2017, 21:41

Monsieur le Ministre?
Gérard Flotain pour FTVO. Comment jugez-vous le bilan du gouvernement fédéral d'un point du vue général?


Avatar du membre
Julien Citron
Vice-chancelier
Localisation : Etchegorda
Messages : 1273
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36

Re: Salle de Presse

29 nov. 2017, 18:59

En soit je pense qu'il y a matière à être satisfait sans pour autant se réjouir. Nous avons su faire face à la pire crise sanitaire que notre pays ait connu. L'engagement ferme du gouvernement contre la peste à Antsiranana à été selon moi sa plus belle réussite.
Mme Lacroix-Valmont a effectué un beau travail et a défendu avec brio l'indépendance diplomatique la Frôce.
M. Zveri a renforcé la lutte contre le terrorisme avec son action au ministère de la Justice.
Je regrette cependant l'effacement relatif du gouvernement et je pense qu'on a besoin d'un Chancelier qui monte au créneau et qui défend sa politique.
Mais de manière générale je pense que nous avons su répondre à bien des attentes quoi qu'en dise l'opposition.


Vice-Chancelier chargé de la Justice et du Renseignement

Gouverneur de Catalogne

Président du Parti Social-Démocrate Frôceux

Ancien maire d'Etchegorda

Avatar du membre
Julien Citron
Vice-chancelier
Localisation : Etchegorda
Messages : 1273
Enregistré le : 07 juin 2017, 15:36

Re: Salle de Presse

07 mai 2018, 22:28

[centrer]Conférence de Presse: Bilan de l'action sous le gouvernement Karlsson I[/centrer]

Julien se présenta dans un costume impeccable face aux journalistes de la salle. Il attendit le silence avant de commencer.
Image

"Chers journalistes, tout d'abord merci d'avoir répondu à mon invitation car des choses à dire j'en ai et je voulais qu'elles soient dites.
On va d'abord commencer par revenir sur l'affaire Lamrabet pour prendre les choses dans l'ordre. La manière dont a été gérée le dossier ma été reprochée et me l'est encore. Il est vrai que j'ai pu faire preuve de brutalité mais je ne regrette absolument pas la démarche engagée. Quand une entreprise triche, elle doit savoir qu'elle le fait à ses risques et périls. Je déplore par ailleurs que le cadre européen devienne de plus en plus laxiste à ce sujet et qu'en conséquence de la politique libérale de monsieur Macron, des entreprises Frôceuses se délocalisent vers la France. Il est en effet maintenant établi que la fuite des entreprises lors de l'affaire Lamrabet qui a agité la Frôce s'est majoritairement orientée vers la France. Le rapprochement des relations entre nos deux pays a par ailleurs favorisé ces échanges que je salue malgré tout. Je prend acte de ces délocalisations vers la France mais je ne reviendrai pas pour autant sur les décisions qui ont été prises. Le message est désormais passé, chaque entreprise frôceuse doit payer ses impôts en Frôce.

Sur le volet des réformes, je suis particulièrement satisfait de la réforme de la monnaie qui donne à nos Pluzins une lettre de noblesse bienvenue. Voir désormais inscrite sur nos pièces la mention VITTORIO I IMPERATORE FOEDERATIONIS FROCIA avec un portrait de profil est quelque chose qui va permettre de renforcer notre attachement à la monarchie. Nous avions effectivement toujours des pièces de la République en tant que norme, ceci est désormais corrigé et je pense que la mesure a été plutôt bien accueillie chez nos concitoyens.
Au-delà de ça, l'introduction des petites pièces de monnaie est une mesure bienvenue pour les transactions faites dans les commerces de proximité qui sont aujourd'hui bien maltraités par la concurrence avec les grande surfaces.

La réforme des relations banques/clients va permettre désormais à nos concitoyens d'établir des cadres clairs et précis avec leurs banques. La situation économique de chaque ménage sera désormais prise en compte dans la gestion des comptes bancaires et une accompagnement personnalisé sera mise en place. Evidemment, la mise en place de nouveau droits implique la mise en place de devoirs et tout accord sera bilatéral. C'est-à-dire que face aux aménagements consentis par la banque, chaque client devra respecter des cadres tels qu'une somme en agios à ne pas dépasser sous peine de voire le contrat remis en cause. Évidemment, les dispositions prises précédemment permettront d'éviter des situations de ce genre.
Cette réforme aura pour effet principal de réduire drastiquement les recettes bancaires liées aux frais de dépassement. J'assume totalement cette mesure qui va dispenser les banques d'un argent que leurs clients n'ont pas. En contrepartie les banques seront plus libres dans la gestion de leurs clients et pourront rompre plus facilement des contrats dans le cadre de non-respect des règles fixées avec le client au préalable.
Cette loi moralise le fonctionnement des banques quoiqu'en dise ceux qui ont critiqué cette loi pour son étatisme à outrance. Nous menons une politique interventionniste, et nous ne l'avons jamais caché.

Maintenant, venons sur le volet transport qui sera défendu prochainement à l'Assemblée. Je ne vais pas trop m'attarder dessus car cela n'a pas encore été voté. Cependant ces réformes permettront de sauver la SNTF et Frôce Airlines qui ont sombré dans des déficits avec des résultats dans le rouge. Pour la SNTF j'assume la décision de transférer les lignes locales aux provinces pour celles qui en auraient la volonté. Si une province décide de prendre en charge son propre réseau ferroviaire, l’État laissera le réseau et le matériel roulant à sa charge. Cela nécessitera la création de Directions Ferroviaires Provinciales et de nouvelles compagnies ferroviaires mais la norme est aujourd'hui à l'ouverture à la concurrence. La SNTF ne sera donc plus la seule compagnie roulante et elle pourra être concurrencée sur certaines lignes empruntant des axes structurants car la SNTF sera recentrée sur les lignes interprovinciales, donc entre les grandes villes, et les compagnies locales exerceront leur emprise sur toute une province.
Ce texte est, il est vrai, surprenant pour un gouvernement socialiste mais j'ai depuis le début assumé la volonté de sauver ces entreprises en les adaptant au fonctionnement actuel des transports ferroviaires.
Sur le volet aérien, une privatisation partielle de Frôce Airlines et des grands aéroports frôceux permettra la création d'une compagnie d'Etat chargée d'assurer les liaisons entre villes frôceuses et avec Antsiranana. Ainsi, il sera bien moins cher de faire un Casarastra-Gambino qu'auparavant car l'offre sera à destination de tous les Frôceux désirant voyager dans leur pays. Le succès anticipé de cette compagnie permettra de remplir les avions à coup sûr et nous n'avons pas d'appréhension quant au succès de cette future filiale.

Tout cela dit, je voulais aussi vous signifier que le mandat n'est pas terminé bien que nous entrions en période électorale. Une réforme fiscale aura lieu et elle concernera l'Impôt sur les Société qui sera augmenté en moyenne de 9% pour retrouver un niveau à mi-chemin entre celui du gouvernement Ansaldi et celui du gouvernement Lubenac.
En parallèle aura lieu une hausse de 5% des taxes pétrolières. Ces diverses hausses permettront de rapporter environ 2,25 milliards de Pluzins. Une bonne partie ira alimenter un nouveau fonds permanent d'aide à Antsiranana pour favoriser son développement.
L'effort demandé est donc général et pour une fois je tiens à souligner que les plus riches ne sont pas les seuls concernés par cette mesure. C'est toute la société qui doit contribuer à aider Antsiranana indépendamment de ses revenus car nous parlons ici de cause nationale.

Je vous annonce par ailleurs que ce mandat à la tête du ministère de l'économie était mon dernier. Mon action globale aura permis de recentrer la contribution de chacun selon ses moyens disponibles et si je me suis battu contre vents et marées face à des forces qui résistaient à cette politique, je ressort de cette expérience grandi et fier de mon action.
Pour ma part je compte évidemment me représenter à Etchegorda mais aussi m'investir plus en profondeur au sein de mon parti. Le Chancelier aura tout mon soutien pour les élections à venir et je me tiendrai évidemment à ses côtés lors de la campagne pour défendre notre bilan et présenter nos propositions pour l'avenir.

Si vous avez des questions, je vous demande donc maintenant de vous manifester."


Vice-Chancelier chargé de la Justice et du Renseignement

Gouverneur de Catalogne

Président du Parti Social-Démocrate Frôceux

Ancien maire d'Etchegorda

Retourner vers « Salon Angela Von Bertha »