Nous sommes sous la IXème législature. Période de jeu : 01/04/098 au 30/09/099.
Bienvenue en Frôce !

Image

[Bio] Pascal Artois

Avatar du membre
Pascal Artois
Localisation : Anglès, Transalpie
Messages : 47
Enregistré le : 25 sept. 2018, 21:19

[Bio] Pascal Artois

26 sept. 2018, 18:45

Pascal Artois

Image

Brève présentation

Informations générales
Nom: Artois
Prénoms: Pascal Paul Jean Maxime
Date de naissance: 3 novembre 54
Lieu de naissance: Aspen

Situation maritale: Marié
Conjoint: Ana Artois (née Louis, le 17 janvier 55)
Enfants:
  • Frédéric Artois (né le 12 septembre 79)
  • Claire Artois (née le 14 février 82)
  • Étienne Artois (né le 4 août 86)
Formations
  • BNES Scientifiques, au Lycée St Michel d'Aspen (71)
  • Ingénieur diplômé de l'Université d'Aspen (76)
  • Bachelor Marketing and Business à l'Aspen School of Business (79)
Parcours professionnel
  • Ingénieur junior en génie civil à Monument Group (79 - 81)
  • Fondateur et CEO à Boulevards s.a. (81 - 95)
Parcours politique
  • Membre de Alternative Démocratique Frôceuse (95 - ...)
  • Secrétaire Général de Alternative Démocratique Frôceuse (95 - ...)
  • Maire de la ville de Anglès (95 - ...)
Modifié en dernier par Pascal Artois le 20 oct. 2018, 14:07, modifié 1 fois.


Image

Ministre fédéral de la Protection Sociale et de la Santé - VIIè Législature

Maire de Anglès - VIIè Législature

Secrétaire Général de Alternative Démocratique Frôceuse (ADF)

Fondateur et ancien CEO de Boulevards s.a.

Image

Biographie | Pluzin

Avatar du membre
Pascal Artois
Localisation : Anglès, Transalpie
Messages : 47
Enregistré le : 25 sept. 2018, 21:19

Re: [Bio] Pascal Artois

19 oct. 2018, 15:50

Enfance et famille
Fils de Jean Artois (27 - 68 †), conducteur de train, et de Madeleine Scalvenzi (née le 12 avril 32), institutrice, Pascal Artois est né le 3 novembre 54 à Aspen, en Transalpie. Il est l'aîné et seul garçon d'une fratrie de 3 enfants.
Un drame frappe la famille alors que le jeune Pascal allait sur ses 14 ans. Jean Artois, véritable modèle pour son fils, décède dans un accident de voiture, laissant derrière lui une famille éplorée. Sa mère anéantie par le chagrin, Pascal prend son rôle d'aîné à cœur et décide de veiller sur sa famille, montrant ainsi une maturité surprenante pour son âge et vraisemblablement due au tragique événement qui lui a enlevé son père.
A 17 ans, sa mère ne se remettant toujours pas du décès de son époux, Pascal envisage d'arrêter ses études rapidement afin de pouvoir subvenir aux besoins de sa mère et de ses deux soeurs. Cependant, Paul Artois (24 - 94†), oncle et parrain de Pascal qui aida financièrement la famille endeuillée de son frère, parvint à le persuader de poursuivre ses études.
Jeunesse et études
Après avoir obtenu un BNES Scientifiques au Lycée St Michel d'Aspen en 71, Pascal se lance dans des études d'ingénieur à l'Université d'Aspen et ce, grâce au soutien financier de son parrain et à son héritage. Il se révèle être un très bon étudiant.
C'est durant ses études qu'il va commencer à développer un intérêt pour la politique, notamment pour les mouvements de gauche radicale. Cependant, il se montre rapidement critique pour ce courant qu'il considère comme 'utopique et usant d'une grille de lecture obsolète'.
Il se sentira par la suite plus proche de mouvements politiques centristes, notamment avec sa découverte des penseurs anglo-saxons John Maynard Keynes et John Rawls. Cette affinité centriste ne sera cependant pas développée durant la suite de ses études, préférant se consacrer d'avantage à son projet de fonder une entreprise.
Ingénieur et chef d'entreprise
Fraîchement diplômé ingénieur en 76, il décide d'approfondir ses connaissances dans le domaine économique afin de s'assurer un minimum de compétences avant de lancer son entreprise. C'est ainsi qu'il obtient, en 79, un Bachelor Marketing and Business à l'Aspen School of Business. Durant ses études, en 78, il se marie avec Ana Louis, sa condisciple lorsqu'il étudiait à l'Université d'Aspen.
Grâce aux contacts de son parrain, devenu un véritable père de substitution pour Pascal, il trouve un emploi d'ingénieur auprès de Monument Group, une entreprise spécialisée dans la restauration de monuments et bâtiments historiques, dès la fin de ses études. C'est durant son premier jour de travail au sein de Monument qu'il devint père pour la première fois avec la naissance de son fils, Frédéric.
Il travaillera à Monument Group pendant 2 ans en tant qu'Ingénieur junior avant de démissionner pour se consacrer à son projet d'entreprise.

Peu après la naissance de son deuxième enfant, Pascal quitte Aspen et déménage à Anglès en 81. Il y fonde Boulevards s.a., une entreprise spécialisée dans la construction de bâtiments privés. L'entreprise rencontre un certain succès dans la région de la capitale transalpienne mais ce sera lorsqu'elle se consacrera également à la construction d'infrastructures publiques que Boulevards s.a. connaîtra un succès national.
En 93, désireux de diversifier l'activité de son entreprise et de s'exporter à l'étranger, Pascal Artois fait implanter Boulevards en France et en Italie. Il lance également un département de recherche et développement en domotique, destiné à permettre la construction de maisons intelligentes.

Alors que tout semble lui sourire, la mort de son parrain et modèle, Paul Artois, attriste grandement Pascal qui décide, pour lui rendre hommage, de renommer le siège de son entreprise en "Godfather Paul's Building". Il fonde également le "Paul Artois Foundation", une fondation offrant des bourses d'étude pour les orphelins.
Entrée en politique
En 95, Pascal Artois rejoint l'Alternative Démocratique Frôceuse afin de s'engager en politique. Il motive sa décision par le fait que sa fondation lui aurait donné envie de s'impliquer pour rendre la Frôce meilleure pour tous.
Lors des élections générales de 95, il est tête de liste pour l'Union de la Droite et du Centre (Liste regroupant l'Alternative Démocratique Frôceuse et le Parti Agraire Social) pour les élections municipales d'Anglès et pour les élections provinciales de Transalpie. Pour ses premières élections, Pascal parvient à devenir Maire d'Anglès, permettant aux centristes de prendre - pour la première fois depuis la proclamation de l'Empire - la tête de la capitale transalpienne.
En ce qui concerne les élections provinciales, même s'il ne parvient pas à arracher le pouvoir provincial au Parti Libéral-Conservateur, sa liste centriste devient le premier parti d'opposition, passant de 25 sièges (Parti Agraire Social et Alternative Démocratique Frôceuse réunis) à 40.

A la suite de l'ascension du Président de l'Alternative Démocratique Frôceuse, Gabriel Von Bertha, à la Chancellerie Fédérale, Pascal Artois se fait désigner en tant que Secrétaire Général du parti centriste et ce, afin d'assister le nouveau Chancelier, dans la présidence des démocrates frôceux.
Cette accumulation soudaine de responsabilités politiques fait prendre la décision à Pascal de démissionner de son poste de Président-directeur général de Boulevards, après près de quatorze années à la tête de l'entreprise qu'il a fondé, pour pouvoir se consacrer pleinement et efficacement à ses nouvelles responsabilités politiques. Cependant, il reste pertinent de noter que Pascal Artois reste l'actionnaire majoritaire de l'entreprise de construction.
A la suite de la formation du gouvernement Von Bertha I, il est désigné au rôle de Ministre fédéral de la Protection sociale et de la Santé, devenant ainsi le 10ème depuis le début de l'Empire.


Image

Ministre fédéral de la Protection Sociale et de la Santé - VIIè Législature

Maire de Anglès - VIIè Législature

Secrétaire Général de Alternative Démocratique Frôceuse (ADF)

Fondateur et ancien CEO de Boulevards s.a.

Image

Biographie | Pluzin

Retourner vers « Biographies »