Nous sommes sous la Xème législature. Période de jeu : 01/10/099 au 31/12/100.
Bienvenue en Frôce !

Image

[40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

Ville réelle : Avignon
Population intra-muros : 96 508 habitants (096)
Population métropole : 527 760 habitants (096)
Partis dominants : 1. ADF / 2. LR / 3. PAS
Avatar du membre
Alexandre Lacroix Le Menn
Directeur de la Bibliothèque Nationale
Messages : 1043
Enregistré le : 09 mai 2017, 19:59

[40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

20 déc. 2017, 21:57

Image Frôce

Construit dans les années -130 par la famille de Beaufoy, le domaine a été restitué au dernier descendant de cette ancienne famille noble, Louis-Damien, en 001, après avoir été saisi par la République lors de la chute de la Révolution.

Propriétaire des lieux, Louis Lacroix a fait rénover l'intégralité du domaine. Ses jardins sont soigneusement entretenus, par le même jardinier depuis 40 ans. Il possède de magnifiques petites fontaines et de grandes pelouses parfaitement tondues. Alliant le style renaissance et moderne, le descendant de la Marquise de Beaufoy a fait construire sur une parcelle de terrain soigneusement protégée, un grand bâtiment dédié à ses nombreuses voitures de collection. Sa collection a dépassé les 3 milliards de valeur.

En souterrain du bâtiment de résidence, il a fait refaire la cave où il stocke de bonnes bouteilles de vin, destinées uniquement à ses invités car il ne boit pas. L'autre partie de la cave est devenue un parking souterrain où il range ses seize voitures de course. Il n'est pas rare de le voir sortir au volant de l'une d'elles et d'entendre le moteur vrombir sous le capot et ce malgré son grand âge.

L'intérieur est décoré en harmonie entre style Louis XV et modernisme. Avec six chambres, deux salons, trois cuisines, une salle à manger, deux immenses bibliothèques et deux salles de jeu, l'endroit est vaste et luxueux. Amoureux de littérature, Louis-Damien possède une splendide collection de livres aux reliures magnifiques et restaurées mais également de timbres.

Un vestibule entier est dédié aux trophées emportés lors de sa carrière de pilote. Il a fait mettre un drapeau frôceux dans le jardin. Le voisinage, très calme, connait pratiquement tout du vieux Lacroix. Ils ont connus sa femme, Hélène, ses amis, ses enfant, Alexandre et Daniel. Ils ont vu la famille grandir et le temps passer. Désormais, Louis-Damien vit seul. Il va faire ses courses lui-même, accompagné d'un garde du corps. Encore alerte et vaillant, il entretient des liens très cordiaux avec tout le monde.

Dans le jardin, près de la maison, deux petites tombes ont été aménagées, celle de ses deux félins chartreux, nommés Gino et César, morts il y a de nombreuses années. Des chats que sa femme adorait et qu'elle voulait garder près d'eux.


Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 1036
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

20 déc. 2017, 22:17

En ce dimanche après-midi, plutôt doux pour la saison hivernale, Louis-Damien recevait ses petits-enfants au Domaine. Il avait passé l'âge de cuisiner, aussi demanda-t-il à son cuisinier personnel, de s'occuper du repas. Karl fut le premier à arriver, à vélo. L'aïeul l'embrassa chaleureusement et y alla d'un compliment :

- Ah Karl ! Bon sang, tu es beau comme un Prince ! On dirait ta mère ! Ah ça, le sang allemand !

Ils gagnèrent le salon pour y boire un café. Le vieux Lacroix et son petit-fils parlèrent de tous les sujets. La Mairie, d'abord... puis les élections à venir, dont le résultat approchait. Et évidemment, un petit tâcle tomba :

- Tu as intérêt à enterrer cette saleté de Valbonesi et à lui faire mordre la poussière !

- C'est plutôt Zimmerman et Reyes que je vise...

- Sacrebleu... méfie toi de cette engeance de Valbonesi ! Ce sont tous des filous, tous des voyous ! Même au gouffre de la mort, il se trainerait sur le sol pour avoir la gloire !

- Tu exagères, pépé... Et puis, tu sais ce que j'en pense. C'est votre guerre, pas la mienne. Paolo n'est pas son père et je sais qu'il pensait bien faire...

- Foutaises ! Tu es aussi têtu que ta grand-mère ! Ah ça, vous vous seriez bien accomodés, tiens !

Le regard azur, éclairci par les années, de Louis-Damien, se posa sur leur portrait de mariage qu'il avait fait accrocher au dessus de la cheminée, fièrement. Karl le vit caresser son alliance et ne put s'empêcher de lui faire une accolade. Le vieil homme, conscient qu'il risquait fort de tomber dans l'émoi, changea de sujet :

- Alors ! Ton mariage c'est pour quand mon grand ! Ta soeur a déjà pris de l'avance ! Tu vas quand même pas la laisser te doubler !

- Oh... j'ai le temps, tu sais...

- Comment ça se passe avec ta petite bavaroise là... Alicia... non, hum... Andrea ! Je l'ai vue à la télévision l'autre jour, beaucoup de charme !

- Andrea et moi, tu sais que c'est uniquement professionnel, pépé...

Louis-Damien le transperça du regard et Karl détourna les yeux. Comme s'il avait lu en lui et qu'il y avait vu les images torrides de leurs ébats sexuels, le patriarche esquissa un sourire entendu et lâcha :

- A d'autres, mais pas à moi...

On sonna au portail. Sauvé par le gong. Karl soupira, bien qu'il ne soit pas tout à fait sûr que la suite soit agréable...

- Oh !! Ce doit être Aurore et sa petite famille !

Oui... Aurore... il devait lui annoncer quelque chose et ça n'allait pas lui faire plaisir... Oh que non. Mais Karl connaissait sa soeur mieux que personne. Il savait déjà ce qui allait se passer et il avait déjà préparé le piège. Ne restait plus qu'à le refermer sur elle et à en payer les frais. Il suivit Louis-Damien qui s'était levé pour accueillir les Lacroix-Valmont.


► Afficher le texte
Avatar du membre
Aurore Lacroix-Valmont
Député fédéral
Messages : 437
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:33

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

20 déc. 2017, 22:48

Aurore était accompagnée d'Eric, qui avait conduit la voiture et elle tenait dans ses bras, le petit Christian. Un sourire illuminait son visage et elle se rua jusqu'à Louis-Damien pour l'embrasser et le serrer fort. Louis-Damien gagatisa un moment sur Christian avant de le prendre des bras de sa mère, visiblement un peu moins rassurée. Cela fit sourire Karl auquel elle adressa une moue réprobatrice et un regard noir. Elle lui fit quand même la bise, malgré tout. Karl embrassa Eric, qui était rayonnant lui aussi. Il fallut quelques instants à Louis-Damien pour calculer le petit-fils Valmont. Mais quand il le vit, ce fut comme s'il avait retrouvé un de ses enfants.

- Oh !!! Eric !!! Nom d'une pipe ! Ce que tu ressembles à ton grand-père quand il était jeune !

- Hum, je ne suis pas d'accord, il est quand même beaucoup plus beau !

Louis-Damien regarda Aurore, complice et il lui dit :

- Eh bien que crois-tu jeune fille ? Les gênes se bonifient avec le temps ! La preuve !

Il se tapa sur le torse et éclata de rire. Puis il invita tout le monde à rentrer, sans lâcher Christian, comme s'il s'agissait de son propre enfant.

- Ca me fait plaisir de vous avoir tous ici ! Enfin un peu de vie dans cette maison ! Non pas que Felipe soit désagréable, mais tout de même, il n'est pas très bavard ! Je lui ai accordé sa journée ! A son âge, il a autre chose à faire que de tenir compagnie à une vieille carne ! Alors, ma grande ! Comment ça se passe ton Ministère ! Dis donc, le gentil Belfort, tu l'as pas raté à la commission sur la Défense !

- S'il était resté courtois et s'il avait fait semblant d'être intelligent, j'aurais été plus courtoise !

Louis-Damien se mit à rire et tout le monde le suivit. Il servit le café et le thé, tandis que Karl jeta un oeil à Eric. Discrètement, il voulait lui faire comprendre qu'il allait bien lâcher la bombe... et qu'il fallait donc qu'il se prépare.

- Félicitations à tous les deux d'ailleurs ! De vive voix ! Mais ne prenez pas trop d'avance sinon Karl va se décourager !

Le principal concerné se raidit légèrement et Aurore lui lança, en lui donnant un coup de coude :

- Oh, avec un peu de chance, il doit bien y avoir quelques bébés à droite à gauche... Eric et moi avons de la marge !

Karl caressa sa barbe, songeur et il haussa les épaules. Aurore marquait un point. Le fait que Karl se tapait tout un tas de nanas était un secret de polychinelle ! Tout le monde se mit à rire à nouveau. Le calme avant la tempête.

- Et toi, Eric ? Comment ça se passe ? Ma petite-fille ne t'embête pas trop ? Elle a son petit caractère ! Elle tient ça de sa grand-mère ! Et de son père... Ah là là... Alexandre... Il s'arrange pas avec l'âge, toujours grognon ! Toujours derrière moi comme si j'étais un gamin ! Mince alors, j'ai 99 ans ! C'est moi qui devrais le houspiller un peu ! L'autre jour, j'ai jeté les comprimés dans le pot de fleurs, juste pour l'embêter ! Ca aurait plu à ton grand-mère, tu sais, Eric ! Il disait toujours : "juste pour t'embêter !" à Hélène !

On sentait la tendresse dans sa voix et dans une moindre mesure, un profond sentiment de tristesse. Au fond, malgré les années qui défilaient et qui comblaient le deuil, il ne se remettait pas de la perte de son meilleur ami, ni de sa femme. Une part de lui s'était éteinte avec chacun d'entre eux.


Ministre Fédéral de la Diplomatie et de Défense

Avatar du membre
Eric Valmont
Messages : 444
Enregistré le : 13 mai 2017, 21:11

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

20 déc. 2017, 23:22

La journée s’annonçait mémorable, la petite famille avait pris la route assez tôt pour se rendre dans la demeure de Louis-Damien. à leur arrivée, Eric remarqua la voiture de Karl, il était déjà là, et il commença déjà se craindre le pire, ils avaient un plan, mais au dernier moment, Eric avait changé d'avis de peur de s'attirer les foudre de sa femme, alors Karl allait être la victime dans l'histoire.

Mais pour l'instant l'accueil chaleureux du grand père avait détendu le jeune papa, et après avoir embrassé Karl, il allait salué Louis-Damien aussi chaleureusement qu'il le pouvait, Eric avait beaucoup de respect et d'amour pour cet homme qui avait toujours fait parti de sa vie, sa présence lui rappelait son grand père, et en quelque sorte combler le vide laissé après sa mort. Eric le regardait avec son fils d'un œil attendri.


- Oh !!! Eric !!! Nom d'une pipe ! Ce que tu ressembles à ton grand-père quand il était jeune !

Bonjour pépé, ça me fait vraiment plaisir de te revoir.

- Hum, je ne suis pas d'accord, il est quand même beaucoup plus beau !
- Eh bien que crois-tu jeune fille ? Les gênes se bonifient avec le temps ! La preuve !


C'est une bonne nouvelle pour Christian ça !

Après avoir plaisanter quelques instants, ils rentèrent tous dans la maison, et pendant que Louis-Damien et Aurore discutait, Karl lançait des regard complices à Eric. mais ce dernier les évitait pour ne pas attirer l'attention sur lui, il devait paraître innocent quoi qu'il arrive. Alors quand Louis-Damien s'était de nouveau intéressé à lui, il ne se fit pas prier pas pour lui répondre.

Non, de temps en temps elle a son petit caractère, mais j'ai appris a gérer ce genre de situations. dit-il en lançant un sourire taquin à sa femme.

Ils écoutèrent en suite Louis-Damien parler du passé, se rappelant sa femme et son meilleur ami, le grand père d'Eric. Le jeune homme le regardait en souriant tendrement aux paroles du grand-père.

Oui un héritage que j'ai gardé, et c'est une phrase que j'adore dire aussi, ce que maman a pu me punir a cause de bêtise que j'ai faites juste pour embêter Julian.



Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 1036
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

27 déc. 2017, 00:25

Ce n'était un secret pour personne. Louis-Damien était nostalgique. Il avait vu davantage de morts que de naissance, désormais. Et à chaque fois, cela l'avait affecté. Mais le vieil homme était robuste, il venait de tellement loin que rien ne pouvait vraiment l'ébranler et le faire tomber. Et ce malgré les coups de blues de ces derniers temps.

- Hahaha ! Christian aussi, il s'était fait punir plusieurs fois ! Parce qu'il embêtait sa mère ! Une fois, je me souviens qu'on lui avait offert de l'eau de Cologne, parce qu'elle détestait ça. Ce moment là a été épique ! Nous étions encore jeunes et fringants ! Ah... la jeunesse...

Une telle occasion ne se présenterait pas deux fois. Karl enchaina, il était temps de lâcher le missile.

- Ah ben tiens, puisque tu en parles ! Tu sais que c'est bientôt ton anniversaire ?

- Ce n'est pas très aimable de me narguer avec ça, Karl...

- Oh, pépé ! J'ai le droit de te taquiner, surtout que tu vas voir, tu vas vite me pardonner ! Bon, comme il faut qu'on prépare plein de choses, je vais t'annoncer ton cadeau !

Il afficha un grand sourire. Tout le monde était accroché à ses lèvres, même Aurore, qui ne se doutait pas une seule seconde de ce qui allait se produire.

- Hé bien, j'ai décidé, au nom de tout le monde, même si je n'ai pas encore eu confirmation de tous, de t'offrir... un saut en parachute !

Un silence s'installa dans la pièce, Karl évita soigneusement de regarder Aurore. Louis-Damien réagit avant elle, comme prévu, le visage illuminé comme lorsqu'il était adolescent et qu'il dragouillait Hélène :

- Oh ! Bon sang de bois ! Mais c'est... c'est génial !!! Je saute quand ?


► Afficher le texte
Avatar du membre
Aurore Lacroix-Valmont
Député fédéral
Messages : 437
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:33

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

27 déc. 2017, 00:41

Le visage d'Aurore était blanc comme un linge. Elle avait de grands yeux ronds et restait abasourdi. Du moins, jusqu'à ce que son grand-père ne montre de la satisfaction. Et là, ce fut le début de la guerre nucléaire. Son regard s'assombrit tandis qu'elle regardait Karl, en lançant des éclairs de haine et de colère. Froidement, elle demanda :

- Pépé, emmène Christian dans la cuisine... Il a envie d'un petit gâteau.


Louis-Damien, trop joyeux pour noter le changement soudain d'attitude de sa petite-fille, s'exécuta, emportant son arrière petit-fils avec lui. Une fois qu'ils furent dehors, Aurore se leva et d'un geste déterminé autant que fulgurant, sa main vola dans les airs.

Il y eut un grand claquement lorsqu'elle s'écrasa avec violence sur la joue de Karl, qui sous le choc tomba sur le côté, au sol. Et alors qu'Eric semblait s'approcher d'elle pour la stopper, elle se tourna vers lui, farouche et avertit :

- Toi, restes en retrait où je t'en claque une aussi !

Furieuse, elle se tourna vers Karl qui se relevait en se massant la mâchoire.

- ESPECE DE FUMIER !!! T'es un gros malade ! Il est pas question qu'il fasse du saut en parachute !!! PAS QUESTION !!! Qu'est-ce que tu as fumé ? De l'herbe ? C'est pas croyable que tu sois aussi con ma parole !!!

Elle était dans une colère noire.


Ministre Fédéral de la Diplomatie et de Défense

Avatar du membre
Eric Valmont
Messages : 444
Enregistré le : 13 mai 2017, 21:11

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

27 déc. 2017, 01:41

L'ambiance était bien, l'arrière grand-père était heureux de voir ses petits enfants et son arrière petit fils réunis, il racontait même quelques anecdotes, mais les regards répétés de Karl annonçait une fin proche de cette bonne ambiance. Et c'est avec appréhension qu'Eric avait écouté les premiers mots de son beau-frère qui allait parler du cadeau d'anniversaire de son grand-père. Bien sûr Eric savait de quoi il s'agissait, il était même censé le lui dire et y participer, mais au dernier moment il avait changé d'avis et avait demandé à Karl de lui rendre service en le tenant à l'écart de tout ça.

Les secondes s'égrainaient et le suspens était à son comble, Eric regardait sa femme encore plus que celui qui allait recevoir le cadeau, il savait que sa réaction serait tout sauf calme. Et le moment de vérité était enfin arrivé, Karl venait de prononcer ce qui allait sans doute signer son arrêt de mort, et toujours le regard fixé sur son épouse, le jeune Valmont sentait qu'elle n'allait pas tarder à exploser, d'autant plus en sachant qu'elle avait demandé à son grand-père d'éloigner leur fils. Et d'un coup sans crier gare, le coup partit et Karl se retrouvait par terre. Oh bon sang, Aurore venait de le gifler, et la force de son coup l'avait vraiment étonné, voyant qu'elle se rapprochait encore de Karl, Eric s'approcha d'elle, voulant la calmer. Seulement sa colère était telle qu'elle s'était retournée contre lui également et il leva les mains en l'air en signe de reddition, préférant de pas faire un pas de plus pour sa sécurité.

De toute façon s'était prévisible, un saut en parachute à 100 ans, ce n'était pas quelque chose d’anodin, et Aurore n'allait pas accepter aussi facilement, elle n'allait pas accepter du tout même.


Calme toi chérie, dit-il d'un ton apaisant, ce n'est pas bien dans ton état de t'énerver comme ça.

Oui puisqu'il ne fallait pas oublier que la jeune maman était de nouveau enceinte et qu'elle devait faire attention.



Avatar du membre
Aurore Lacroix-Valmont
Député fédéral
Messages : 437
Enregistré le : 23 mai 2017, 21:33

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

27 déc. 2017, 08:06

- Que je me calme !!! QUE JE ME CALME ???

Rubiconde, sous l'effet de la rage, Aurore n'en resta pas là et se mit à crier :

- Quand cette espèce de con qui me sert de frère décide de balancer pépé du haut d'un avion pour un saut en parachute ? Et quoi ? Je devrais rester calme ! Je vais t'en coller une autre, tu vas voir comment je reste calme ! Bon sang mais qu'est-ce qui t'a pris ? A son âge !!! Et en plus tu le lui dis en face !!!

Elle se tut soudain. Elle venait de comprendre le plan de Karl. Elle se mit à trembler et lui sauta littéralement dessus pour le frapper.


Ministre Fédéral de la Diplomatie et de Défense

Avatar du membre
Karl Lacroix-Hanke
Député fédéral
Messages : 1036
Enregistré le : 23 mai 2017, 22:41

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

27 déc. 2017, 08:20

Karl devait l'admettre, il s'attendait à recevoir une gifle mais pas aussi forte. Aurore ne l'avait pas raté. Il subit son flot de reproches et d'insultes sans broncher et en silence. Mais il ne la quittait pas des yeux. Il guettait le moment où elle se rendrait compte qu'en réalité, dire son projet devant Louis-Damien était un point de non-retour. Il l'avait mise devant le fait accompli. Cela ne tarda pas et les coups se mirent à pleuvoir. Il protéga son visage et ne répliqua pas. Il la laissa frapper jusqu'à ce qu'elle s'épuise. Puis quand elle eut terminé et qu'elle commençait à avoir les larmes aux yeux, il la prit contre lui et la serra dans ses bras.

- Calme-toi... s'il te plait... Je comprends que tu sois en colère. Mais il n'aura cent ans qu'une fois... Regarde l'étincelle qu'il a dans les yeux... cela devient de plus en plus rare avec le temps qui passe.

Aurore se dégagea énergiquement et se mit à faire les cents pas. Silencieusement, mais en pleurs. Karl intima à Eric de rester en retrait. C'est à ce moment là que Louis-Damien revint, avec Christian :

- Quel petit gourmand, ce petit !

Voyant la scène, il fronça les sourcils.

- Que se passe-t-il ? Il est arrivé un malheur ?

- Non, pépé. Aurore s'inquiète. Par rapport à ton cadeau.

Louis-Damien confia Christian à Eric et il s'approcha d'Aurore qui éclata en sanglots dans ses bras. Il la conduisit dans une autre pièce, à l'abri des regards. Karl se rassit sur le canapé et essuya le sang de sa lèvre légèrement explosée.

- Waouh... je me rappelais pas qu'elle avait une telle force... C'était pas plus mal que ça se passe comme ça, finalement ! Tu as bien fait de ne rien dire. J'suis sûr qu'en dépit de tes bons gênes, elle n'aurait pas hésité à te castrer ! Je ne pensais pas qu'elle réagirait si fort. Tu m'en dois une, beau-frère !


► Afficher le texte
Avatar du membre
Eric Valmont
Messages : 444
Enregistré le : 13 mai 2017, 21:11

Re: [40, Av. de la Liberté] Domaine Le Menn/Beaufoy

27 déc. 2017, 21:43

Bon parler paisiblement n’avait pas été concluant, mais au moins Eric n’avait pas subi le même sort que son beau-frère. Il n’osait pas lui répondre, alors il la laissa crier contre Karl, peut-être que ça la calmerait un peu, mais au lieu de cela elle lui avait sauté dessus en le frappant, heureusement que Christian n’était pas là. Eric voulait intervenir mais Karl lui avait demandé de rester à l’écart, même si ça lui était très difficile, surtout une fois qu’Aurore s’était mise à pleurer, parce qu’il il ne supportait pas de la voir pleurer, non ça il ne le supporterait jamais.

C’est le moment qu’avait choisi Louis-Damien pour revenir avec son fils qu’il lui tendit d’ailleurs. Alors le prenant dans ses bras, Eric avait bien pris soin de ne pas le laisser voir sa maman pleurer, et remercia son grand-père intérieurement de l’avoir emmené dans une autre pièce.

Karl s’était alors approché, un peu amoché par ce qui venait de se passer.


Hey ça va ? Je suppose que je te serai redevable toute ma vie là. Je pensais qu’elle serait énervée mais pas à ce point.



Retourner vers « Vauxin »